Mots-clé : Wiener Symphoniker

À Genève, le Brahms somptueux de Philippe Jordan 

par

Pour sa 71e saison, le Service Culturel Migros organise une série de concerts de prestige. Ce fut le cas le vendredi 4 octobre avec la venue de Philippe Jordan et des Wiener Symphoniker que l’on avait déjà applaudis dans un programme Richard Strauss en juin 2018.

Cette fois-ci, Johannes Brahms est à l’honneur avec le Concerto pour violon et orchestre et la Troisième Symphonie. D’emblée, dès les premières mesures de l’opus 77, l’on reste ébahi par le velouté de la sonorité dans un legato qui s’irise de mille nuances en réponse aux tutti qui ont une réelle profondeur. Intervient la soliste, la jeune Julia Fischer, qui déploie, sur les premiers accords, une indubitable énergie et une fluidité des traits virtuoses, même si le son paraît d’abord quelque peu étriqué. Mais le cantabile aux inflexions douloureuses lui permet d’acquérir de l’assurance ; et le phrasé devient pathétique dans l’emploi des doubles cordes, aboutissant à une cadenza qui révèle l’étendue de ses moyens ; ainsi, elle prend le temps de modeler chaque séquence avec minutie, osant même les pianissimi les plus irréels. Le hautbois dialoguant magnifiquement avec les vents chante l’Adagio dont le solo révèle l’intimisme poétique alors que le Finale est emporté par une exubérance toute tzigane. En bis, Julia Fischer propose une page de Bach, la Sarabande en ré mineur, que sa musicalité libère de toute rigidité.

Le Printemps s’invite à Vienne

par http://www.donjupp.de/online-dating-signs-hes-married/

Frühling in Wien
Œuvres de Carl Michael Ziehrer (1843-1922), Franz Von Suppé (1819-1895), Ludwig Van Beethoven (1770-1827), Max Schönherr (1903-1984), Richard Strauss (1864-1949), Eduard Strauss (1835-1916)
Wiener Symphoniker, Manfred Honeck, direction – Christoph Stradner, violoncelle – Floran Zwiauer, violon
2016-DDD-59’45-Texte de présentation en anglais et allemand-Wiener Symphoniker-WS011