Wesendonck Leider !

par http://margreetvanderhoeven.nl/

Lieder et Sonate für Mathilde Wesendonck
Richard WAGNER
1813-1883
Anne RENOUPREZ soprano, Peter TOMEK piano
2012-DDD-61'- livret français, allemand, anglais-textes langue originale allemand ou français-chanté en allemand et français-PAVANE ADW 7548

Après le joli disque consacré aux mélodies de jeunesse de Claude Debussy accompagnées par le piano radieux et sensible d'Eliane Reyes, la soprano Anne Renouprez présente ici un programme Wagner avec Peter Tomek, chef des études musicales de La Monnaie. Le projet avait de quoi intéresser : rassembler des pages dédiées à, ou inspirées par Mathilde Wesendonck. On y trouve donc les fameux Fünf Gedichte, la Sonate tirée de l'Album von Frau M.W auxquels on a ajouté quelques mélodies antérieures assez inégales et peu connues, sans lien avec la rencontre de Mathilde Wesendonck – dont certains Deux grenadiers et un Tannenbaum loin de la chanson populaire...
Bien sûr, on peut s'amuser à essayer de pressentir ici ou là tel ou tel motif qui se développera dans les grandes œuvres en gestation (Dors mon enfant qui évoque la chanson du Vaisseau fantôme par exemple) mais l'exercice a ses limites: celles des croquis et des essais.
Certes ce projet accompagné par le cercle belge francophone Richard Wagner est présenté avec soin et une couverture tout à fait glamour. Mais convient-il vraiment aux moyens des interprètes ? Côté vocal, trop souvent le vibrato échappe au contrôle de la chanteuse et le timbre irisé se durcit. Lorsque la voix n'est pas trop sollicitée elle reste naturelle, pleine d'une émotion contenue, appuyée sur une diction bien compréhensible. Mais, elle se tend vite, en particulier dans des Wesendonck Lieder sans mystère ni tendresse qui malheureusement ouvrent le récital. Qualités encore plus absentes chez le piano ingrat et tonitruant (l'instrument, la prise de son?) de Peter Tamek. Point, là encore de vie secrète (ô la calamiteuse sonate!): Wagner même quand il copie l'air du temps ou qu'il est peu inspiré (la Sonate, justement avec ses nombreuses rosalies!) mérite, semble t il, une intensité,une inspiration et des moyens mieux maîtrisés que ceux mis en œuvre lors de ce récital- probablement de circonstance: centenaire de la naissance de Wagner? .

Bénédicte Palaux Simonnet

Son 3 - Livret 6 - Répertoire 5 - Interprétation 5

Les commentaires sont clos.