A Lausanne, une Gabrielle d’exception dans une Vie parisienne émoustillante

par
Vie parisienne

© M. Vanappelghem

Un gigantesque hall de gare surmonté de l’horloge monumentale de celle d’Orsay, un tapis roulant qui fait déferler une population frénétique selon la signalétique actuelle de la SNCF, de vastes arcades qui se pareront ensuite de rideaux de velours pour évoquer l’intérieur de Gardefeu et l’hôtel de Quimper-Karadec, tel est le magnifique décor imaginé par Bruno de Lavenère pour la production époustouflante de Waut Koeken de cette Vie parisienne (déjà présentée à l’Opéra du Rhin) ; elle se déroule à notre époque en faisant appel à des costumes bigarrés conçus par Carmen Van Nyvelseel et en modernisant le texte parlé ; et le rythme endiablé de l’action émane aussi de la baguette de David Reiland qui galvanise le Sinfonietta de Lausanne et le Chœur de l’Opéra de Lausanne préparé par Jacques Blanc.
Sur le plateau brille de mille feux la Gabrielle de Melody Louledjian : grande, belle, avec un physique de meneuse de revue, elle hisse au premier rang le personnage de la Gantière dont elle a la diction parfaite, le soprano léger et l’abattage scénique ; comment croire qu’une pareille artiste n’aura aucun emploi durant les prochains dix-huit mois ? Qu’on se le dise ! Face à elle ne déméritent aucunement les deux fieffés lascars, le Raoul de Gardefeu de Philippe Talbot, magnifique ténor lyrique, et le Bobinet de Christophe Gay. Brigitte Hool canalise un aigu parfois rebelle pour camper une Baronne de Gondremarck faussement timide, quand son époux (Patrick Rocca) compense par la charge comique ce que la voix ne possède plus. Trop engorgée au niveau de l’émission, la Métella de Marie Kalinine passe mal, défaut que l’on imputera partiellement au Brésilien de Louis Zaitoun. D’une extrême drôlerie, Stuart Patterson, à la fois Frick et Prosper, Joël Terrin, Gontran, Urbain et Alfred, tandis que rivalisent de bonhommie la Pauline de Léonie Renaud et l’Alphonse de Richard Lahady.
Paul-André Demierre
Lausanne, Opéra, première du 23 décembre 2016

Vos commentaires christian speed dating san diego

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. read this.