Bob Chilcott et les lumières chorales britanniques 

par

​​Bob Chilcott (né en 1955) : Canticles of Light ; Move him into the sun ; Sing the Colour of Peace ; Cecilia McDowall (née en 1951) : Standing as I do before God ; Francis Pott (né en 1957) : Lament ; James MacMillan (né en 1959) : A Child's Prayer. NFM Choir, Instrumentalists of the NFM Wrocław Philharmonic, Agnieszka Franków-Żelazny. 2019. Livret en anglais. 60’36’’. Signum Classics SIGCD 729. 


Peu connu de ce côté de La Manche, le compositeur ​​Bob Chilcott est une figure centrale de la musique chorale britannique. Choriste depuis son enfance, il a fait ses armes au célèbre King's College de Cambridge avant d’être un membre des légendaires King’s Singers. Chef de chœur, il a dirigé le chœur du Royal College of Music de Londres et les BBC Singers, alors que ses compositions, au nombre de plus de 200, sont régulièrement programmées dans le monde anglo-saxon de part et d'autre de l'Atlantique.    

L’album s’ouvre avec le recueillement planant des Canticles of Light pour chœur et petit ensemble d'où émergent des cloches en tubes qui scandent le texte latin. La beauté des textures brille ici comme la lumière qui pénètre dans les travées de la Cathédrale de Winchester qui vit la création de cette très belle partition, superbement écrite. On reste dans une atmosphère recueillie mais plus mobile avec Move him into the sun sur des poèmes de Wilfred Owen, légendaire poète anglais mort à la guerre en 1918. Composée pour chœur et petit orchestre, cette partition séduit par la finesse de son écriture et la simplicité émotionnelle qui s’en dégage. On apprécie la délicatesse d’une instrumentation qui accompagne les voix sans jamais les couvrir, donnant une pulsation qui vire au tragique.  

Bob Chilcott est ensuite placé en relief avec d’autres grandes figures de la musique chorale britannique contemporaine : Cecilia McDowall, Francis Pott et  James MacMillan avant de revenir clôturer cet album avec Sing the Colour of Peace pour choeur seul sur un texte de Charles Bennett. Cette mise en perspective est intéressante pour la cartographie qu’elle donne de la vivacité des compositions chorales des compositeurs britanniques qui ne cesse d’alimenter une tradition séculaire qui se maintient au plus haut niveau. Facile d’accès et bien écrites, ces musiques flattent l’esprit et les sens. 

Tout au long de ce programme, il faut saluer la superbe prestation des Polonais du choeur du Forum National de Musique de Wroclaw (NFM Choir) sous la direction inspirée et musicale d’Agnieszka Franków-Żelazny. Cette dernière dirige également selon les partitions, ses solistes du NFM Wrocław Philharmonic. 

Son : 10 – Livret : 8 – Répertoire : 9 - Interprétation : 10

Pierre-Jean Tribot

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.