Chant bien-aimé - L'éloquence des sensations

par https://freeonlinedatingforyou.com/

Nicola Antonio PORPORA
(1686 - 1768)
L'amato Nome - Cantates pour le Prince de Galles (1735)
STILE GALANTE (Francesca CASSINARI, soprano, Emanuela GALLI, soprano, Giuseppina BRIDELLI, alto, Marina DE LISO, alto, Agnieszka OSZANCA, cello
Andrea FRIGGI, clavecin, dir.: Stefano ARESI
2016 et 2017- 2CD-CD1 73'58-CD2 74'17- présentation en anglais, français, allemand- textes en italien et anglais- chanté en italien- Glossa GCD923513Porpora est aujourd'hui très célèbre pour son enseignement du chant, beaucoup moins pour ses propres compositions : parmi plus de cinquante opéras, n'ont été enregistrés jusqu'alors qu' Orlando, Arianna a Nasso et l’oratorio Il Gedeone auquel il faut ajouter le tout récent Germanico in Germania (Rome, 1732). Des airs, souvent composés pour Farinelli, ont également été gravés par Franco Fagioli, Philippe Jarouski, Karina Gauvin ou Max Emanuel Cenčić. Or voici qu'apparaissent les Douze Cantates L'Amato nome que le maître italien apporte en Angleterre ralliant à ses projets quatre des plus grandes voix du moment : le célèbre Farinelli ainsi que « la » magnifique soprano Francesca Cuzzoni, Senesino et Montagna. Pourquoi et d'un seul coup, pareil remue-ménage dans la capitale britannique ? C'est que Haendel (« L'Allemand ») commence à cesser de plaire, victime des intrigues et rivalités princières. « Trop solide », « trop cérébral » ! Et comme le Roi le soutient, le Prince Frédéric son fils, très souvent en conflit avec son père, en profite pour contrer le futur auteur du Messie en favorisant activement « sa » formation orchestrale « Nobility Opera » ‒ un titre qui ne trompe personne ‒ et se bat sans vergogne contre Haendel. En lui taillant des croupières et en appelant – justement ‒ Porpora à œuvrer en donnant des concerts de sensibilité italienne : cet Amato nome opus 1 de 1735, précieusement ressuscité par Stefano Aresi et son inimitable Stile galante. Le combat entre les deux institutions fut féroce. Mais, avec son courage et sa ténacité légendaire, Haendel battit ses adversaires : le Nobility Opera baissa définitivement le rideau en juin 1737, Farinelli et... Porpora reprenant le chemin de l'Italie. Nous sommes donc ici en présence d'un témoignage historique du plus grand intérêt mais tout autant d'un recueil inédit de cantates de fabuleuse beauté qui font « vivre » l'essence même du bel canto. Nymphes, sources, baisers, dépits et frissons se donnent rendez-vous sous les ombrages ravissants d'une mythologie rêvée. Hédonisme, « poétique du merveilleux », stylisation des timbres, élégance naturelle sont mis à contribution. Ainsi, de l'imitation rhétorique et de l'union avec la nature, naît cette conversation en musique fluide, légère, sans prétention didactique. Pour « sentir » aujourd'hui ce charme délicat, il suffit de s'abandonner au plaisir sensuel de l'écoute. Grâce aux quatre interprètes féminines dont la jeunesse et les qualités contrastées – qui vont des pépiements (cantate VI) à l' acidité espiègle (cantate IV), de la souplesse propice aux frémissements à l'énergie (cantate VIII). Grâce aux cello et clavecin qu'on a rarement entendus si jolis, dansants, imagés (jusqu'à obtenir des sonorités de cornemuse). Une excellente prise de son met en valeur fusion, couleurs et tact de ces partitions. On y trouve également un zeste d'humour dont Porpora n'était point avare et l'ornementation ‒ jamais ni démonstrative, appuyée, narcissique (comme on l'imagine trop souvent !) ‒ se prête toute entière à l'éloquence des sensations. Le directeur musical Stefano Aresi précise qu'il convient d'écouter ces cantates comme elles furent composées, non pas d'un seul tenant, mais en moments successifs : promesse de délicieuses soirées.
Bénédicte Palaux Simonnet

Son 10 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.