Diable et cornemuse

par https://bali-dive-courses.com/

Jaromir WEINBERGER (1896-1967)
Schwanda der Dudelsackpfeifer

Christoph POHL (baryton), Marjorie OWENS (soprano), Ladislav ELGR (ténor), Sächsischer Staatsopernchor, Staatskapelle Dresden, dir. : Constantin TRINKS
DDD-2013-66’ 25’’ et 74’ 02’’-Textes de présentation en allemand et en anglais-Profil Hänssler PH13039

Bien qu’il ait composé des pièces pour piano et pour orgue, de la musique de chambre, des concertos, des ballets et même des partitions pour des ensembles de jazz, Jaromir Weinberger, qui est natif de Prague et qui a émigré aux Etats-Unis en 1939, est surtout connu pour son opéra Schwanda der Dudelsackpfeifer – Schwanda dudàk en tchèque, Schwanda le joueur de cornemuse en français. Créé à Prague en avril 1927, cet opéra populaire est basé sur un livret fantastique dû à Milos Kares et à Max Brod, l’ami de Franz Kafka, et il a tout de suite connu un succès considérable. Un succès tel d’ailleurs entre les deux guerres mondiales qu’en février 1932, on en exécuté une version en français à… Anvers ! En l’occurrence, on est plongé dans un monde de sortilèges et d’envoûtements amoureux, et Schwanda, le héros, va même jusqu’à jouer aux cartes avec le diable en personne et parvient à gagner la partie. À dire vrai, l’œuvre est très inégale. Elle débute par une longue ouverture aux accents de mauvaises opérettes et se poursuit par diverses scènes plus ou moins réussies, où Jaromir Weinberger donne toujours l’impression de chercher son registre. Puis, soudain, à peu près à la moitié, tout s’emballe et l’opéra prend du relief, de l’épaisseur, et offre de grands moments musicaux, surtout quand le joueur de cornemuse affronte le diable et que les airs deviennent, eux aussi, diaboliques. Réalisé en live, en 2012, au Semperoper de Dresde, un des plus célèbres opéras d’Allemagne, l’enregistrement est d’une qualité exceptionnelle et s’inscrit dans une collection spécifique où figurent déjà un Fidelio et un Freischütz de haut vol. En somme une intéressante curiosité dans le répertoire lyrique des premières décennies du XXe siècle.
Jean-Baptiste Baronian

Son 9 - Livret 6 - Répertoire 7 - Interprétation 9

Les commentaires sont clos.