Joaquin Achucarro, l’essentiel 

par

Frédéric Chopin (1810-1849) : 24 Préludes op. 28 – Prélude op. 45 – Prélude op. Posthume – Fantaisie-Impromptu en do dièse mineur, op. Posthume 66 – Nocturne en mi bémol majeur, op. 9 n°2 – Nocturne n°20 en do dièse mineur, op. Posthume – Barcarolle en fa dièse majeur, op. 60.  Joaquin Achucarro, piano. 2018-DDD-74’32-Textes de présentation en français, allemand, anglais et chinois-La Dolce volta-LDV44

Voilà un pianiste que ne nous séduit pas pour la première fois. Souvenez-vous, le 24 juillet 2013, nous évoquions déjà la sensibilité accrue de ce pianiste subtilement mariée à un expertise d’un répertoire -Schumann- qui ne fait jamais défaut. Avec cette parution consacrée à Chopin, nulle place à la démonstration de force. Tout ce qui compte ici, c’est la musique. Ainsi se dévoilent à nos oreilles une multitude de poésies, en commençant par l’immensité des Préludes dont on soulignera la construction époustouflante sur l’ensemble de ces pages courtes mais dont le concentré d’idées et de couleurs se justifie par un toucher des plus expressifs et qui contourne sans aucune difficulté la facilité.

Bâti autour de ce grand cycle, le programme est aussi un hommage au compositeur polonais que le pianiste espagnol a, finalement, peu enregistré. On apprend néanmoins que Chopin -que son père, bon pianiste amateur, aimait jouer le soir en rentrant du travail- aura largement inspiré Achucarro et développé, sans doute, une grande aura.

Après ces 24 « états d’esprit » selon le pianiste qui fait la part belle à la profondeur du Prélude op. 45 et du Prélude posthume, place à ces autres monuments que sont la Barcarolle, deux Nocturnes (op. 9 n°2 et n°20) et la Fantaisie-Impromptu. A nouveau sous le charme, on découvre finalement un piano d’une si grande intimité qu’on a l’impression d’être face à une restitution directe. Aucun mur n’emprisonne Achucarro, ne l’empêche d’aller là où l’esprit le guide. De la dentelle parsemée d’envolées parfois plus vives ou au contraire, plus lyriques. Du très grand piano, une référence incontestable, un chef-d’œuvre.

Ayrton Desimpelaere

Son 10 – Livret 10 – Répertoire 10 – Interprétation 10

Vos commentaires best online dating seattle

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.