La flûte de Weinberg

par https://www.641partners.com/

Mieczyslaw WEINBERG (1919-1996) : Concerto pour flûte n° 1–Concerto pour flûte n° 2–12 Pièces pour flûte et orchestre–5 Pièces pour flûte et piano. Claudia STEIN (flûte), Elisaveta BLUMINA (piano), Szczecin Philharmonic Orchestra, dir. : David Robert COLEMAN. DDD–2019–68’ 32’’–Textes de présentation en anglais–Naxos 8.573931

C’est comme si tous les éditeurs de CD s’étaient donné le mot : enregistrer sans répit des œuvres de Mieczyslaw Weinberg après les avoir longtemps boudées ou ignorées, à l’exception peut-être de la musique du film Quand passent les cigognes réalisé par Mikhaïl Kalatozov et Palme d’Or au Festival de Cannes en 1958. Dans la ruée discographique sur le compositeur natif de Varsovie et grand ami de Dimitri Chostakovitch, voici à présent un ensemble de quatre œuvres célébrant la flûte, la plus ancienne, 5 Pièces pour flûte et piano datant de 1947, la plus récente, le Concerto pour flûte n° 2, de 1987. Malgré les quarante ans d’écart, ces deux partitions ont des points communs. Du moins plongent-elles chacune leurs racines dans ce qu’on appelle l’influence klezmer, c’est-à-dire la grande tradition musicale des Juifs ashkénazes de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est, dont les origines remontent au XVe siècle et que Mieczyslaw Weinberg actualise pour ainsi dire avec un saisissant doigté, si ce n’est une facilité, une aisance déconcertantes. Et c’est là qu’on voit à quel point il a eu la musique dans le sang. À cet égard, impossible de ne pas admirer les 12 Pièces pour flûte et orchestre, écrites en 1947 et remaniées en 1983, peut-être le fleuron du CD, lesquelles se présentent comme autant de leçons de symbiose entre le mythique instrument à vent et les multiples palettes orchestrales modernes, quoique ces dernières n’aient pas la profondeur et la puissance de celles qui apparaissent dans les vingt et une symphonies du prolifique compositeur. Un seul regret comme toujours avec le label Naxos : un livret uniquement en anglais et réduit à sa plus simple expression.

Jean-Baptiste Baronian

Son  8 – Livret  3 – Répertoire  8 – Interprétation  8

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.