Le Journal

Musicora change de mains

par

En 2011, après 25 ans d'existence, l'organisation de Musicora a été reprise par l'agence Sequenza au moment où ce szalon de la musique classique n'avait plus d'avenir. L'agence Sequenza a pris cette mission très à cœur et, au-delà d'une saison, a souhaité en faire un véritable événement culturel capable de rassembler les artistes, la profession et de sensibiliser le grand public à la musique classique. Fortes de ces convictions, l'agence a réalisé une nouvelle édition de Musicora, du 11 au 13 mais 2012 au Palais Brongniart à Paris. L'événement a été une réussite ; il a répondu à de nombreuses attentes des professionnels et du public et a permis à Musicora de reprendre vie. Aujourd'hui, Musicora n'est plus en sursis : la marque est revalorisée, le salon a retrouvé une existence économique et artistique. C'est la raison pour laquelle l'agence Sequenza a choisi ce moment pour la revendre à une société spécialisée dans l'organisation de salons ui poursuivra et développera l'aventure. La direction de la SARL « Musicora » communiquera prochainement sur son édition 2015. 

Trois nouveautés à Baden-Baden

par

Manon Lescaut à Pâques, Faust (avec Netrebko) à la Pentecôte, et Don Carlo en juillet, avec Gergiev et le Mariinski. Avant cela, Un peu plus tôt, le chef aura assuré les Troyens pour les Nuits Blanches de Saint-Petersbourg.

Le Quatuor Tana à l'Espace Senghor

par

Quatuor TanaCe samedi, l'ensemble créera Meditation and Burlesque opus 43 de Nimrod Borenstein, en présence du compositeur. Musiques Nouvelles interprétera Khoom, clin d’œil au spectacle de danse créé par l’ensemble et la compagnie Mossoux-Bonté autour de l’œuvre intense et troublante de Giacinto Scelsi

Un opéra pour Hadrien

par

hadrienRufus Wainwright est en train de composer un opéra basé sur la vie de l'empereur Hadrien. Il travaille avec Daniel MacIvor qui va écrire le livret. Ce sera, en 2018, sa deuxième production originale avec la Canaédian Opera Company de Toronto.
Vous savez tout annoncent Wainwright et MacIvor, un grand chœur, beaucoup de personnages, le Nil ... une histoire d'amour ... une histoire politique... tous les éléments du grand opéra traditionnel. C'est aussi un roman tragique: la raison pour laquelle l'amour d'Hadrien pour Antinoüs -et son chagrin- n'a pas été célébré réside dans la peur de l'amour homosexuel qui n'a que peu évolué depuis. Plus je me plonge dans l'univers d'Hadrien et de son temps, plus j'observe de parallèles avec notre vie aujourd'hui."

Les Parapluies de Cherbourg, le grand retour

par

Parapluies CherbourgLe couple mythique du cinéma français formé par Catherine Deneuve et Nino Castelnuovo n'a pas fini de proclamer son amour. Le 17 janvier, Les Parapluies de Cherbourg, le film musical emblématique de Jacques Demy sera proposé à titre gracieux sur la Toile, dans le cadre du MyFrenchFestival, le festival de cinéma français en ligne.

Turandot pour Bregenz 2015

par
Elisabeth Sobotka © Christian-JungwirthBigshot
Elisabeth Sobotka © Christian-JungwirthBigshot

Le Festival ouvrira sa première saison sous la direction d'Elizabeth Sobotka avec Turandot (Puccini) avec l'Orchestre symphonique de Vienne dirigé par Paolo Carignani. L'oeuvre n'a figuré qu'une fois au programme du Festival, en 1979. Elisabeth Sobotka, actuel directeur de l'Opéra de Graz, succédera à Bregenz à David Pountney: son mandat prendra cours en janvier 2015 pour une durée de cinq ans. Le festival continuera de présenter des opéras populaires à un large public. Pour 2017 et 2018, rendez-vous est déjà pris avec Carmen. L'opéra de Georges Bizet y avait déjà été monté en 1991 et 1992.

Kwang Ho Cho remporte le Prix de composition à Genève 

par

cho_allechatNé à Pyeong Taek en 1987, le jeune Coréen proposait une œuvre pour flûte solo et petit orchestre de chambre de cinq instruments. Parmi les cinq finalistes, deux Sud-Coréens, deux Italiens et un Japonais. Kwang Ho Cho a commencé ses études de composition en 2007 (après le violon) à l'Université Yonsei à Séoul. En 2008, il fondait le groupe de compositeurs SUM. Kwang Ho Cho a déjà remporté en 2011 le prix de composition du Concours Enescu International. Il poursuit actuellement sa formation en composition, en psychologie et en littérature française.

Valse opératique, épisode 2

par

Le rythme y est: on a déjà appris qu'Alain Surrans ne partira pas à Montpellier...

Nos souhaits de prompt rétablissement à Mariss Jansons et Claudio Abbado

par

Vendredi dernier, en tournée à Sydney avec l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam, Mariss Jansons, affaibli par des problèmes cardiaques n’a pas pu aller jusqu'au bout de la 5ème Symphonie de Tchaïkovski. Après un premier forfait du chef en Chine le 13 novembre, c’est à à nouveau le chef écossais, Rory MacDonald, qui a pris le relais. Selon les rumeurs, Mariss Jansons hésiterait à renouveler son contrat avec le Concertgebouw afin de se concentrer sur son travail avec l’Orchestre de la Radio Bavaroise.
De son côté, Claudio Abbado, toujours souffrant, continue d'annuler ses concerts. Les 4 et 5 décembre, il sera remplacé par Bernard Haitink à la tête de son orchestre Mozart au Musikverein de Vienne.

Le rififi au Bolchoï... suite

par

Pavel Dmitrichenko, danseur du Théâtre Bolchoï, a été reconnu coupable d'avoir comploté l'attaque acide sur Sergei Filin directeur de ballet. Il a été condamné à six ans de prison. Les deux auteurs du méfait, Yury Zaruckogo et Andrei Lipatov, ont été condamnés à dix ans et quatre ans. Par ailleurs on apprend la démission du chef d'orchestre et directeur musical de l'institution, Vassily Sinaïski (66 ans), sur fond des scandales et des conflits qui agitent le vénérable théâtre depuis des mois. Le chef a annoncé sa démission la veille de l'annonce du verdict dans le procès de Dmitrichenko qui a révélé des rivalités féroces et des pratiques douteuses dans les coulisses. Ainsi, une danseuse américaine, Joy Womack, a affirmé dans une interview avoir dû quitter le Bolchoï dont la hiérarchie exigeait d'elle 10.000 dollars pour passer au rang de soliste.