Le Journal

Le retour de Seiji Ozawa

par

OzawaSe relevant lentement d'une maladie grave, le chef japonais (78 ans) a dirigé l'Ouverture Egmont de Beethoven à Kyoto. Un peu plus de dix minutes de direction, c'est peu mais c'est quand même une bonne nouvelle! Son retour à la scène est prévu en août prochain.

Steinway quitte le West 57th à New York

par

Steinway a vendu sa participation pour un montant de 46 millions de dollars dans le showroom West 57th, vitrine n°1 mondiale de ses pianos depuis 1925. Il est question de le déménager dans Manhattan, mais c'est encore un vague projet.

Bozar Music en Mai

par

SNézet-Seguinandrine Piau rend hommage à Mozart avec Jos van Immerseel, Yannick Nézet-Séguin sacre le centenaire du printemps, Vivica Genaux et Ann Hallenberg partagent le haut de l’affiche d’Agrippina, le Borodin Quartet poursuit sa confrontation de Brahms à Tchaïkovski tandis que Rolf Lislevand achève notre cycle de musique autour de Watteau. Côté musiques du monde, fado, flamenco et maqâm syrien sont à l’honneur. Sans oublier le jazz, avec Henry Threadgill, et l’inclassable Pink Martini.

Le Chœur de Chambre de Namur se la joue musique contemporaine

par

Ces mardi 26 et mercredi 27 mars 2013, à Liège, puis à Namur, le Chœur de chambre de Namur créera des œuvres nouvelles nées dans la classe de composition de Michel Fourgon au Conservatoire de Liège. Ce cours exceptionnel fête ses dix ans! Œuvres de : Michel Fourgon Jean-Yves Colmant Denis Bosse Gilles Gobert Georges Elpénor Alithéa Ripoll & Dimitri Ianello Stefan Hejdrowsky, Delphine Derochette Laurent Plumhans et… Henri Pousseur.
Soyez curieux!
A Liège, le concert se donnera à l'Université de Liège et est précédé d'un concert dédié à Radulescu à 18h
A Namur, le concert se donnera à la Maison de la culture dans le cadre de l'exposition Ostinato.
L'entrée est gratuite.
Plus d'infos sur l'événement à Liège : www.checkthis.com/k4ry

Grand Chambard BIS au Conservatoire

par

conservatoireCommuniqué
GRAND CHAMBARD, BIS
Les étudiants, professeurs et membres du personnel du Conservatoire Royal de Bruxelles manifesteront le lundi 25 mars à 13 heures devant le Conservatoire (Rue de la Régence 30 – 1000 Bruxelles) pour dénoncer l’inertie des autorités dans le dossier du Conservatoire et exiger la restauration des bâtiments, dont le délabrement prend des proportions inquiétantes.

Le 15 octobre 2012, la communauté des étudiants, professeurs et membres du personnel avait déjà clamé son mécontentement par un Grand Chambard. Malgré le retentissement du rassemblement, la dégradation de l’infrastructure n’a fait que se poursuivre et l’hiver a, comme chaque année, provoqué son lot de dommages. Ainsi, mardi 12 mars, les activités dans la Grande Salle avaient dû être interrompues, la neige fondante provoquant d’importantes infiltrations d’eau sur la scène et dans le parterre. Les conditions de travail et d’étude n’ont pas changé : les courants d’air, l’humidité, les plafonnages qui s’écaillent, les toits qui fuient, les plafonds effondrés sont toujours le lot quotidien des occupants des lieux. Rien n’a été entrepris, aucune décision politique n’a été prise pour inverser la tendance.

Alors que près d’un tiers du bâtiment a été fermé par les pompiers –la sécurité ne pouvant plus y être garantie-, le risque s’accroit de jour en jour de voir un nouveau local condamné. De ce fait, les étudiants ne disposent plus de l’espace nécessaire pour travailler et répéter.

La communauté du Conservatoire est bien décidée à ne pas laisser les responsables politiques s’endormir sur le dossier. Puisqu’un premier Grand Chambard n’a pas suffi, il y en aura un second, et d’autres actions, si nécessaire.

L’asbl Conservamus, qui s’investit depuis six ans pour la restauration et la rénovation du Conservatoire, ne peut que partager l’indignation des étudiants, des professeurs et des membres du personnel du Conservatoire. C’est dans cet esprit que l’asbl relaie les motifs qui animent les initiateurs de la manifestation auprès de la presse.

L’association a fait appel à des architectes spécialisés pour réaliser des plans dont la mise en œuvre permettrait de rendre aux bâtiments leur gloire d’antan et de disposer d’une infrastructure moderne. Conservamus a également constitué un businessplan solide et a participé à la préparation d’un projet de loi créant une structure juridique (une société anonyme de droit public) pour rénover les bâtiments et exploiter la Grande Salle.

Cette solution, prête à être appliquée, est sur la table du Gouvernement. La balle est dans le camp des autorités. La communauté du Conservatoire, le public et les nombreux sympathisants de l’asbl attendent. Depuis longtemps.

Pour le Conseil des étudiants :
Bethsabée Hatzfeld 0496 41 32 33

Pour Conservamus :
Gerald de Hemptinne 0475 97 74 30

Le Conservatoire royal en quelques mots :
Une riche tradition internationale
1150 étudiants dont 60% d’origine internationale, 300 professeurs
Hôte des demi-finales du Concours Reine Elisabeth depuis 1951 (aujourd'hui à Flagey pour des raisons de sécurité).
Quelques talents majeurs dont le nom est lié au Conservatoire royal : José Van Dam, Lorenzo Gatto, Jan Michiels, Liebrecht Vanbeckevoort, Jean-Claude Vanden Eynde, Marie-Noëlle de Callataÿ, Anneleen Lenaerts, Henryk Wieniawski, Eugène Isaÿe, Arthur Grumiaux.

À propos de l’asbl Conservamus :
En 2007, un groupe de mélomanes et de passionnés de patrimoine (avocats, chefs d’entreprise et d’institutions culturelles, musiciens) a fondé Conservamus, une association sans but lucratif. L’objectif de cette asbl est :
la restauration du Conservatoire, chef d’œuvre de l’architecte Cluysenaar ;
le renforcement de la position du Conservatoire dans la vie culturelle bruxelloise, par la transformation de l’institution en un espace ouvert, accueillant chaque année 150.000 visiteurs ;
la protection et le développement d’un acteur économique qui génère 8 à 10 millions d’euros annuellement ;
l’essor du rayonnement international du bâtiment.

NON ! à La Monnaie 2013-2014

par

MonnaieLa Monnaie présente sa saison 2013-2014. "Une saison engagée, en forme d'invitation à la résistance. NON! Non à tout ce qui nous restreint, à tout ce qui nous contraint, à tout ce qui nous discrimine, nous rabaisse, nous désinforme. Nous le dirons par le truchement des œuvres, des compositeurs, des artistes et des interprètes qui veulent dresser le poing pour les mêmes raisons. Découvrez dès à présent notre programmation : l'originalité et la créativité ne restent-elles pas la meilleure forme de rébellion ?" (extrait de l'introduction à la saison de Peter de Caluwe à La Monnaie)

Les opéras de la saison 2013-2014 :
- C(H)ŒURS Giuseppe Verdi / Richard Wagner - Marc Piollet / Alain Platel
- La Clemenza di Tito Wolfgang Amadeus Mozart - Ludovic Morlot / Ivo van Hove
- Hamlet Ambroise Thomas - Marc Minkowski / Olivier Py
- Les Mamelles de Tirésias Francis Poulenc / Benjamin Britten - Roger Vignoles / Ted Huffman
- Jenůfa Leǒs Janáček - Ludovic Morlot / Alvis Hermanis
- Guillaume Tell (en concert) Gioachino Rossini - Evelino Pidò
- Arthur Henry Purcell - George Petrou / Paul Koek
- Au monde Philippe Boesmans - Patrick Davin / Joël Pommerat (création)
- Rigoletto Giuseppe Verdi - Carlo Rizzi / Robert Carsen
- Fidelio (en concert) Ludwig van Beethoven - Jérémie Rhorer
- Orphée et Eurydice Christoph Willibald Gluck / Hector Berlioz - Hervé Niquet / Romeo Castellucci

NOUVEAUTÉS
Deux dates-clés pour l'ouverture de la location au grand public. Pour la saison 2013-2014, vous pourrez acheter dès le 22 juin des billets en vente libre pour la première partie de la saison et à partir du 5 octobre, pour le reste de la saison.
Un nouvel abonnement danse et théâtre. Grâce à cet abonnement, vous pouvez réserver les meilleures places pour les 9 spectacles de danse et de théâtre programmés.
Billets de dernière minute à 15 € pour les -30 ans et pour les seniors et les demandeurs d’emploi, et avec une réduction de 33% pour les personnes âgées de 30 à 65 ans.
La naissance des Young Friends, les passionnés d'opéra de -40 ans.

À L'HONNEUR
Ludovic Morlot devient le nouveau chef permanent de l’Orchestre symphonique de la Monnaie. Vous aurez de nombreuses opportunités de retrouver le chef français à la tête de l'orchestre en 2013-2014, tant pour des productions lyriques que pour des concerts.

La prochaine saison de Bozar Music

par

Bozar

La saison 2013-2014 inaugure l’arrivée du nouveau directeur BOZAR MUSIC, Ulrich Hauschild, et clôture les remarquables « années Christian Renard ». Cette nouvelle saison présente une importante pollinisation des styles et des genres musicaux et pérennise le dialogue entre la musique et les autres arts. Elle s’accompagne de nouvelles formules facilitant l’accès aux concerts pour les jeunes et donne naissance à la communauté des BOZARfriends.

La politique de programmation de BOZAR MUSIC, qui prône avant tout la qualité et la diversité ainsi que la recherche constante de talents confirmés et émergents, se poursuit cette nouvelle saison à travers 3 thématiques, 5 résidences, des festivals et de nombreux rendez-vous incontournables. La saison 2013-2014 est enrichie par un réel dialogue entre les arts et les genres musicaux, une plus grande proximité entre le public et les artistes et l’ouverture vers de nouveaux publics, en particulier les jeunes.

Trois thèmes donnent au contenu artistique de la nouvelle saison sa forme et sa cohérence dramaturgique. Ainsi, comme le montre actuellement le Palais des Beaux-Arts avec Watteau et les différents cycles d’activités organisées autour de l’exposition, la programmation musicale de la nouvelle saison, désireuse de continuer à nouer le dialogue entre les arts, apportera avec son cycle de huit concerts un éclairage esthétique plus global sur la transcendance que le peintre du siècle d’or espagnol Francisco de Zurbarán (exposition 21.01>25.05.2014) a si bien rendue dans ses toiles. Nous aurons ainsi, à travers notre thématique L’intime et le sacré, la chance d’accueillir notamment René Jacobs (29.03), Stile Antico (30.04) et Vox Luminis (15.10). La recherche du sacré et le questionnement de notre rapport à la transcendance se retrouvent également dans d’autres projets de la saison, comme la Sufi Night (25 & 26.10), qui bénéficie du soutien d’europalia.india et de la présence de Hans Raj Hans. En 2014 sera célébré le 250e anniversaire de la mort de Rameau avec plusieurs temps forts, dont la recréation des Fêtes de l’Hymen et de l’Amour (19.02), qui n’a plus été monté depuis le XVIIIe siècle, et rendrons hommage au génie de la musique russe à travers de nombreux concerts et de grandes phalanges dont le Mariinsky Orchestra (30.11) ou le London Symphony Orchestra, sous la direction de Valery Gergiev (01.04).

Passerelles entre les arts, donc, mais également entre les époques et les styles grâce à des formations ou des artistes de renom en résidence cette saison. Ceux-ci interprètent des compositions ne figurant pas dans leurs répertoires de prédilection, comme le Freiburger Barockorchester, qui présentera, à côté d’œuvres baroques, des œuvres romantiques de Schumann (22.04), Le Cercle de l’Harmonie, qui s’essaiera à La résurrection de Haendel (29.03). Hervé Niquet qui passera de Rameau à Canteloube, ou le Mahler Chamber Orchestra qui interprètera Chostakovitch (05.09). Cette dynamique traverse également les genres puisque BOZAR MUSIC propose pour la première fois avec Smadj une résidence à un musicien qui se situe à la frontière des musiques du monde et de l’électro.

Dans le volet musique non classique, le festival Balkan Trafik (01.05>04.05) et le BOZAR Electronic Arts Festival (27 & 28.09) seront de retour, et bien entendu, des concerts de musiques issues des cultures arabes et turques, ainsi que du fado, du flamenco et du tango. Le jazz est lui aussi toujours bien représenté avec notamment un concert exclusif de Brad Mehldau en solo (10.03).

Côté classique, BOZAR MUSIC a invité de très grands noms internationaux : des formations comme le Berliner Philharmoniker (04.03) ou le London Philharmonic (17.12), des chefs comme Claudio Abbado (29.09), Simon Rattle (04.03) ou Vladimir Jurowski (17.12), des solistes comme Magdalena Kožená (15.01), Martha Argerich (29.09), Cecilia Bartoli (24.11), Bryn Terfel (06.02) ou Philippe Jaroussky (22.10). On retrouve des stars comme Vadim Repin (07.10), Grigory Sokolov (13.11), András Schiff (08.12), Thomas Hampson (11.01), Nelson Freire (26.02) ou Leif Ove Andsnes (18.11 & 16.02), mais aussi des artistes plus jeunes comme Julia Fischer (27.11) ou Janine Jansen (05.05) et des musiciens montants comme Francesco Piemontesi (28.04) ou Luis Fernando Pérez (19.03), nos Rising Stars et les solistes de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Comme chaque saison, BOZAR MUSIC est le partenaire privilégié de grands festivals, dont le KlaraFestival, qui nous offre cette saison deux éditions (septembre 2013 & mars 2014), et Ars Musica (mars 2014), qui propose son lot de créations contemporaines belges et étrangères auxquelles le Palais est fier de s’associer.

La saison 2013-2014 se distingue également par une proximité encore plus forte entre celles et ceux qui vivent la musique de chaque côté de la scène, le temps du concert et au-delà. À l’image du MUSIC MARATHON (24>30.11), BOZAR MUSIC entend offrir à son public l’expérience la plus globale et la plus prégnante possible, au plus près de la musique et de ses représentants. Stars consacrées ou émergentes, artistes plébiscités ou appelés à l’être demain, musiciens belges et internationaux se succèderont. Une saison encadrée par de nombreuses initiatives didactiques destinées à immerger le public au cœur de l’expérience esthétique.

Soucieux de développer l’intérêt des jeunes pour la musique, le Palais des Beaux-Arts propose de nouvelles réductions substantielles pouvant aller jusqu’à 25 % pour les moins de 26 ans, et la mise à disposition, un quart d’heure avant le concert, de tickets à 10 euros, toutes catégories confondues, pour les moins de 30 ans. Plus largement, la création de la nouvelle communauté des BOZARfriends, ouverte à tous les publics – profanes comme avertis - permettra non seulement de bénéficier de prix avantageux sur les concerts et sur la programmation multidisciplinaire de BOZAR mais aussi d’entrer en relation avec les artistes à travers, par exemple, des rencontres exclusives et un accès aux répétitions.

Qu’il s’agisse de musique ancienne, classique, romantique, moderne ou contemporaine, de jazz, d’électro ou de musiques du monde, la nouvelle saison de BOZAR MUSIC développe le rapport du public à la création, grâce auquel le lien qui se noue ne se limite plus au seul temps du concert mais le précède et se prolonge à l’extérieur de la salle. Parce que la musique est avant tout une expérience qui prend sens à travers le vécu partagé par les artistes et le public, non seulement à travers l’œuvre mais aussi au-delà de celle-ci…

Ouverture des ventes 2013-2014 :
A partir du 26 mars :
- réabonnements
- carte BOZARfriends (valable à partir du 07.06 (pour les expos d'été)
A partir du 29 avril : changements et/ou nouveaux abonnements
A partir du 4 juin (BOZARfriends) / 18 juin : formules « à la carte » et tickets séparés

Les dernières notes du Quatuor de Tokyo

par

Quatuor de TokyoAprès 40 ans de vie commune, le légendaire Quatuor de Tokyo prend sa retraite avec une dernière tournée d'adieu en Australie. Fondé en 1969 par des anciens étudiants de l'École de musique Toho Gakuen de Tokyo qui se sont retrouvés à la Juilliard School de musique à New York, l'ensemble ne comptait plus aujourd'hui que l'altiste Kazuhide Isomura comme membre fondateur. Martin Beaver (violon) que l'on a connu lorsqu'il fut finaliste du Concours Reine Elisabeth en 1993, Kikuei Ikeda (violon) et
Clive Greensmith (violoncelles) l'ont rejoint ensuite.

Propos peu tendres pour Villazon

par

Sur le site Musical America, on peut lire les propos de notre collègue Larry L. Lash à propos de l'Alfredo de Villazon au Staatsoper de Vienne le 12 mars dernier :
"Combien de retours à la scènes peut se permettre un chanteur? A propos du golden boy Rolando Villazón, je peux en compter au moins trois au Wiener Staatsoper: Werther en janvier 2008, L'elisir d'amore en mars 2010, et maintenant dans la reprise de la saison dernière de Traviata.
Les nouvelles sont tristes. Celui qui était considéré comme potentiellement l'une des plus grandes voix de ténor de notre temps est, en moins d'une décennie, passé d'une belle voix lyrique à une voix laborieuse et imparfaite. Alfredo est certainement bien loin des rôles les plus exigeants de ténor verdien mais lors de la représentation du 12 mars, Villazón a montré qu'il n'est tout simplement pas à la hauteur. Les notes aiguës sont rauques, le phrasé est saccadé, le medium tourne rauque, et la diction est impardonnablement bâclée..."

Record d'inscriptions au concours de jeunes chefs d'orchestre de Besançon !

par

296 candidats inscrits aux épreuves de pré-sélections

Les inscriptions au 53e Concours international de jeunes chefs d'orchestre de Besançon ont été clôturées ce mercredi 20 mars 2013.
Cette année, 296 candidats de 46 nationalités (46 femmes et 250 hommes, de 15 à 35 ans) se sont inscrits pour participer aux épreuves éliminatoires qui se dérouleront à Berlin, Besançon, Montréal et Pékin. Jamais depuis sa création le Concours de jeunes chefs n'avait enregistré un tel nombre de candidats, venant des cinq continents.
À l'issue de ces présélections, seuls 20 candidats seront admis aux épreuves avec orchestre à Besançon, du 16 au 21 septembre prochain. Un seul remportera le Grand Prix !
Cette année, pour la première fois, les inscriptions s'effectuaient uniquement en ligne, sur un site internet exclusivement dédié au concours.

Des présélections à Berlin, Besançon, Montréal et Pékin...
Les présélections auront lieu :
• En Allemagne : à Berlin, Hochschule für Musik Hanns Eisler
du 21 au 26 avril 2013
• En France : à Besançon, Conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon
30 avril, 2 et 3 mai 2013
• En Chine : à Pékin, Central Conservatory of Music
23 et 24 juin 2013
• Au Canada : à Montréal, Faculté de musique de l'Université de Montréal
27 et 28 juin 2013

Ces présélections se déroulent devant deux membres du jury : Misato Mochizuki, compositeur en résidence au Festival et Jean-François Verdier, directeur musical de l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté.
Tous les candidats dirigent deux pianistes jouant à quatre mains des œuvres symphoniques transcrites pour cette forme (extraits de Petrouchka de Stravinsky et de la 4e Symphonie de Beethoven). Ils disposent de quelques minutes seulement pour convaincre les membres du jury et espérer gagner leur place pour les épreuves finales.

... et les épreuves finales à Besançon, du 16 au 21 septembre !

Le Concours est ouvert à tous les artistes qui souhaitent devenir chef d'orchestre professionnel, quels que soient leur parcours, leur formation ou leur expérience, aucun diplôme préalable n'étant exigé.
Les épreuves finales du 53e Concours international de jeunes chefs d'orchestre se dérouleront du 16 au 21 septembre 2013 dans le cadre du 66e Festival de musique de Besançon Franche-Comté, en public, et devant un jury de huit personnalités sous la présidence de Gerd Albrecht, artiste associé au Festival de musique.