Le Journal

Disparition de Trisha Brown

par

Grande dame de la danse américaine, Trisha Brown s'est éteinte samedi à 80 ans: elle a influencé des dizaines de chorégraphes au fil de plus de cent pièces.
Cette pionnière de la post-modern dance née aux Etats-Unis dans les années 60 était malade depuis plusieurs années mais son aura restait intacte.
Sa troupe a salué une des chorégraphes les plus acclamées et influentes de son époque, dont le travail avant-gardiste a changé pour toujours le paysage artistique.
A Paris, le Théâtre National de Chaillot qui l'accueillait régulièrement a rendu hommage à un parcours considérable, fait de chefs d'oeuvre et de démarches originales.
Elle aura passé plus de cinq décennies à interroger la danse, à rompre avec les codes de la discipline pour inventer de nouvelles formes d'expression.
"Fluide" était l'adjectif qui revenait le plus souvent à propos de ses pièces. Elle a aussi été parmi les premiers chorégraphes à sortir de la "boîte noire" du théâtre, dansant aussi bien dans des galeries et musées que sur les toits.

Journée européenne de la musique ancienne

par

Le 21 mars, c'est le printemps, mais pas seulement.
Pour la cinquième année consécutive, le Réseau européen pour la musique ancienne (REMA) organise la Journée européenne de la musique ancienne (EDEM).
Le REMA, seule association de ce genre en Europe, a été fondée en 2000 et compte aujourd'hui quelque 80 organisations membres dans 20 pays. Il veille à favoriser la redécouverte et la pratique de la musique ancienne dans des interprétations historiquement inspirées et sur des instruments d'époque.
Chaque année depuis 2012, l'anniversaire de la naissance de Johann Sebastian Bach a servi de prétexte à des spectacles de musique médiévale, Renaissance et baroque à travers l'Europe et au-delà, souvent par de jeunes talents.
Une célébration saluée par les plus grandes figures mondiales de la musique ancienne tels William Christie qui espère que dans ce monde triste, la culture est l'une des choses qui pourraient nous permettre de survivre et Jordi Savall qui ajoute: Comme l'un des personnages de Dostoïevski qui dit que "la beauté sauvera le monde", nous croyons aussi que l'art est utile à la société.

Les dizaines de concerts passionnants présentés dans l'EDEM 2017 couvrent toute la gamme de la musique avant 1750 et célèbrent un patrimoine qui s'étend sur plus de 1000 ans d'histoire musicale. Alors que des éditions précédentes ont eu lieu sous le patronage de l'UNESCO et du Commissaire européen pour la Culture, l'édition 2017 est soutenue par de nombreux artistes comme Enrico Onofri, Skip Sempé, Olga Paschchenko ou Hervé Niquet.

Bien que de nombreux concerts auront lieu dans toute l'Europe, une partie d'entre eux sera diffusée en direct sur la page facebook d'EDEM, bachtrack.com et remaradio.eu. L'Union européenne de radiodiffusion et Total Baroque sont les partenaires médiatiques de l'événement.

Le centenaire de Dorothy DeLay

par

Des violonistes de réputation mondiale se retrouveront à New York le 2 avril pour honorer la vie et l'héritage de l'immense professeur de violon, Dorothy DeLay, qui aurait eu 100 ans cette année.
Son approche individualisée de l'enseignement a fait le bonheur d'Itzhak Perlman, Gil Shaham, Cho-Lin Lin, Nadja Salerno-Sonnenberg, Sarah Chang, ou Midori sans oublier tous ceux qui occupent des postes importants dans les orchestres, les ensembles de chambre, les conservatoires et les universités à travers le monde.
La célébration du centenaire de Dorothy DeLay comportera plusieurs volets : il y aura bien sûr des récitals de ses anciens étudiants mais aussi de représentants de la "nouvelle génération" tels Paul Huang ou Randall Mitsuo Goosby. Avec le pianiste John Novacek, ils reprendront une sélection d'oeuvres du répertoire préféré de Miss DeLay (Sarasate, Mauer, Moszkowski...).
Itzhak Perlman décrit son enseignement : Quand quelque chose n'allait pas, on n'avait pas l'impression qu'elle allait nous tuer. Nous avions au contraire des discussions très intéressantes où elle nous demandait pourquoi on pensait devoir faire ainsi. Je n'étais pas habitué à cette façon d'aborder les choses.
Après le concert, le directeur du programme de musique classique de SiriusXM, David Srebnik, modérera une table ronde avec les anciens élèves : une réflexion sur l'héritage de Dorothy Delay en tant que mentor, conseillère en début de carrière, «psychologue» et même parfois conseillère vestimentaire.
C'est le violoniste Philippe Quint qui est à l'origine de cette célébration en l'honneur de la grande Dame : Il y a très peu de personnes qui ont la capacité de changer la vie de quelqu'un.

Enfin !

par

Pour la première fois depuis sa nomination il y a deux ans, Kirill Petrenko va diriger cette semaine la Philharmonie de Berlin.
Au programme: La Symphonie Haffner de Mozart, la Pathétique de Tchaikovky et The Wound-Dresser de John Adams.

 

Le retour du Concours Voix Nouvelles

par

Après 15 ans d'absence, le Concours français Voix Nouvelles revient cette année pour une 4e édition.
Fondé en 1988, il a permis de révéler des chanteurs reconnus sur la scène internationale lyrique, comme Natalie Dessay (1988), Stéphane Degout (1998) ou encore Karine Deshayes (2002).
L'objectif du concours est de découvrir de nouvelles voix lyriques.
Il est ouvert aux chanteurs de moins de 32 ans, originaires ou résidents d'un pays francophone participant, qu'ils aient ou non une formation classique, qui peuvent participer gratuitement aux auditions. Une tournée est ensuite organisée pour les lauréats afin de les soutenir dans leurs débuts sur les scènes lyriques.
Le Centre français de promotion lyrique souhaite ainsi établir un maillage complet du territoire pour détecter le plus de nouvelles voix possible. C'est d'ailleurs parce que ce concours est lourd à organiser qu'il n'a lieu qu'irrégulièrement depuis sa création, il y a près de 30 ans.
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 juin 2017. Les participants doivent être originaires, résidents ou scolarisés en France, en Belgique, en Suisse, au Canada, aux Comores, à Madagascar ou à l’Île Maurice.
Des pré-sélections seront d'abord organisées en région, avec des éliminatoires et des finales régionales sous l'égide des principales maisons françaises d'opéra, chargées de constituer les jurys. Elles commenceront début septembre, et dureront jusqu'à la fin de l'année. Il faudra attendre les 25 et 26 janvier 2018 pour la demi-finale nationale à l'Opéra de Massy. Quant à la finale, elle aura lieu le 10 février 2018, à l'Opéra Comique, avec l'Orchestre Colonne.
Le jury national sera constitué notamment de tous les directeurs d'opéra, ainsi que d'un certain nombre de personnalités du monde lyrique.
Cette 4e édition est marrainée par Natalie Dessay, lauréate de la première édition en 1988.

Un Stadivarius volé retrouve le public

par

Le violon Stradivarius "Ames" de 1734, volé aux États-Unis il y a plus de 35 ans, a retrouvé le public pour la première fois.
Le violon appartenait au violoniste et professeur de violon Roman Totenberg.
Il lui a été dérobé après un concert à Cambridge (Massachusett) en 1980.
Soupçonné du vol, le jeune violoniste Phillip Johnson n'a jamais pu être confondu. Ce n'est qu'en 2015, après son décès, que sa veuve a voulu faire évaluer l'instrument qui a alors été identifié.
Pour son retour à la scène, il était joué par le violoniste chinois Mira Wang, un ancien étudiant de Roman Totenberg dans un club privé de New York devant 200 auditeurs.
Ses héritiers souhaitent vendre l'instrument mais doivent d'abord le confier à un musicien qui va le jouer.

Concours Telemann 2017

par

Le 9e Concours International Telemann à Magdeburg vient de se terminer.
La Finale (cantates et oratorio) réunissait six femmes : Bernadette Beckermann (28 ans, mezzo-soprano, Allemagne), Viola Blache (23ans , soprano, Allemagne), Marian Dijkhuizen (32 ans, mezzo-soprano, Pays-Bas), Johanna Knauth (29 ans, soprano, Allemagne), Julienne Mbodjè (21 ans, mezzo-soprano, Allemagne) et Geneviève Tschumi (28 ans, mezzo-soprano, Suisse) qui a emporté le Premier Prix.

Geneviève Tschumi a commencé sa formation vocale avec Helga Kutter (à Kronach) puis elle a travaillé à la Hochschule für Musik und Theater de Hambourg avec Yvi Jänicke avant de rejoindre en 2014 l'Université des Arts de Berlin et Ute Trekel-Burckhardt.
Dans le cadre de master classes, elle a travaillé avec Roberta Invernizzi, Bernhard Forck et Gemma Visser.
Sur scène, on a pu la suivre à Kiel, Hambourg, Brême ou Copenhague dans un répertoire qui la mène de Haendel à Wagner sans négliger la Passion selon Saint-Matthieu (Bach), la Messe en si mineur et le Requiem de Mozart ou Elie de Mendelssohn.

Le Festival Rossini perd son partenaire

par

Le Festival Opéra Rossini (ROF, Pesaro) et le Teatro Comunale di Bologna ont annoncé leur séparation après 30 ans.
Depuis 1987, l'Opéra de Bologne fournit chaque année l'orchestre et le chœur pour les principales productions, ce qui a d'ailleurs débouché sur quelque 50 enregistrements vidéo et audio.
Il ne s'agit pas d'une séparation à l'amiable.
L'Opéra de Bologne reproche d'abord au ROF de ne pas vouloir lui reconnaître le statut de coproducteur, ce qui le prive de toute subvention du Ministère de la Culture. Et puis, le ROF s'attribuant toute l'activité du Festival, l'Opéra de Bologne est administrativement inactif pendant la période du Festival (août) et n'a donc pas accès au Fondo Unico dello Spettacolo qui subventionne les activités théâtrales au cours de cette période, alors que la rétribution du ROF à l'orchestre et au chœur ne couvre pas les coûts réellement engagés tout au long du festival. A plusieurs reprises au cours de ces dernières années, l'Opéra a demandé que la totalité des coûts opérationnels soient couverts et que le festival lui retourne au moins une partie des recettes mais il s'est vu opposer un refus catégorique.
En conséquence, le Teatro Comunale di Bologna a décidé de stopper l'hémorragie alors qu'il a lui-même du mal à équilibrer ses comptes. Et il vient de s'engager dans une collaboration avec le Festival Verdi de Parme où il sera coproducteur de l'ensemble des projets, les coûts seront couverts de manière plus réaliste et les recettes sur les coproductions seront partagées.
Le Rossini Opera Festival comptait sur le Teatro Comunale di Bologna cet été pour une nouvelle production du Siège de Corinthe et une reprise de La Pietra del Paragone.
Il lui reste à se trouver un nouveau partenaire dans le cadre d'un contrat équilibré.

Une première à Carnegie Hall

par

Mirga Grazinyte-Tyla, l'étoile montante de Birmingham, dirigera l'orchestre du Met à Carnegie Hall le 18 mai 2018 avec Anita Rachvelishvili en soliste.
Pour la jeune chef, c'est une première collaboration avec le Metropolitan Opera.

Yaniv Dinur change de poste

par

Le New Bedford Symphony Orchestra a désigné cette semaine son prochain chef : il s'agit de Yaniv Dinur qui rejoindra le poste cet été.
Dinur est âgé de 36 ans et il est actuellement l'assistant d'Edo De Waart au Milwaukee Symphony.