Les esprits Animaux explorent les passions

par pay for performance healthcare essay

Johann Christoph Pez (1664-1716), Johann Sebastian Bach (1685-1750), Francesco Geminiani (1687-1762), Biagio Marini (1597-1665), Tarquino Merula (1595-1665), Giuseppino del Biabo (?- 1616), et d'autres anonymes...
Transfigurations

Les Esprits Animaux
2013-DDA- 71'55''- Livret de présentation en français, anglais, allemand-Ambronay- AMY039 
L'ensemble « Les esprits Animaux » spécialisé dans la musique baroque est constitué de jeunes musiciens originaires de continents différents mais qui se sont rencontrés pendant leurs études au conservatoire de La Haye. Le nom fait référence au philosophe des Lumières, René Descartes qui définit les « esprits animaux » comme capable de faire naître les émotions et de toucher l'âme.
Là est l'objet-même du travail de cet ensemble en résidence à Ambronay en nourrissant leur travail musical par une recherche historique et musicologique du répertoire abordé. Le résultat est hétéroclite et s'inscrit dans le cadre de la « transfiguration » assurant le fil rouge artistique de ce disque. Tout d'abord, la transfiguration des notes écrites il y a plusieurs siècles et entendues aujourd'hui et la transfiguration des passions qu'elles font naître. Ce disque fait également coexister la fugue rigoureuse de Bach avec sa symbolique des nombres avec des chansons anonymes et populaires. Enfin les chaconnes et passacailles sont mises en comparaison. Transfiguration de deux genres musicaux distincts qui se rapprochent au point de se confondre de nos jours. La fugue et les mathématiques, la transfiguration des passions, chaconne et passacaille, des mélodies populaires écossaises qui trouvent leur place dans des compositions raffinées de Geminiani, voilà autant de thématiques toutes pertinentes mais qui mériteraient un disque à elle-seule. Quoi qu'il en soit les jeunes musiciens font étalage de leurs qualités : fougue et passion, virtuosité, sens du phrasé. On ressent leur énergie jubilatoire dans le Concerto comique XXV de michel Corrette. Les airs traditionnels sont distillés à la fois comme des moments de respiration, toujours poétique et sentant bon la nature écossaise. Les Esprits Animaux sont prometteurs et s'inscrivent déjà parmi les ensembles baroques à suivre de près !
Michel Lambert
Son : 9 – Livret 9 – Répertoire 9 – Interprétation 9

Les commentaires sont clos.