Musique, chants et danses baroques de l’Ancien au Nouveau Monde

par

Cachua Serranita. Music, dance and Our Lady on the Far Side of the World. Kristián Gottfried Hirschmentzel (1638-1703) : Moravica & Bohemicus saltus. Anonyme & [attrib.] Jan Antonín Losy z Losinthalu (c1650-1721) : Aria hannaco. Georg Philipp Telemann (1681-1767) : Hanaquoise [Suite en ré majeur TWV 55:D3] ; Hanasky [Suite en mi majeur TWV 55:E1]. Jan Josef Ignác Brentner (1689-1742) : Concerto da camera en ré mineur Brk92 ; Bourrée & Capriccio [Concerto en sol mineur BRK96]. Anonyme & [attrib.] Domenico Zipoli (1688-1726) : Zuipaqui - Ad Mariam. Martin Schmid (1694-1772) : Pastoreta Ychepe Flauta. Traditionnel etc. Collegium Marianum. Jana Semerádová, flûte. Vojtěch Semerád, violon, alto, voix, percussion. Jiří Sycha, violon, charango, voix. Marcel Comendant, cymbalum, percussion. Ján Prievozník, violone. Septembre 2021. Livret en anglais, allemand, français, tchèque ; les paroles des chants se trouvent sur le website du label. 50’05. Supraphon SU 4309-2

« Tracer une ligne entre l’Europe centrale et l’Amérique du Sud » : voici le premier fil rouge qui domine ce programme de crossover. Confrontation des genres (le populaire et le savant), mais aussi métissage ethno-géographique. Fait de certaines coïncidences, comme celles qui relient la langue quechua et l’onomastique, à travers le chant processionnel Hanacpachap cussicuinin (polyphonie du rituel catholique péruvien) rapproché de la province morave de Haná. Parallèle controuvé par l’assonance ? Et pourtant Telemann vantait la « beauté barbare » de ce folklore silésien et tchèque dont il zesta certains mouvements de ses Suites et Concertos. « Thou art perfect then, our ship hath touchd upon The deserts of Bohemia? [...] Besides, this place is famous for the creatures Of prey that keep upont » lisait-on déjà dans la topologie fantasmée du Winter’s Tale (III, 3) de William Shakespeare. Un piment de terroir que l’on retrouve dans Aria hannaco attribué au Comte Jan Antonín Losy z Losinthalu, et même dans les danses et mélodies compilées par le moine cistercien Kristián Gottfried Hirschmentzel.

Est-ce Johann Joseph Messner, jésuite de Bohême, qui vers le Nuevo Mondo emporta dans ses malles les offertoires de Josef Brentner que s’approprièrent bientôt les Moxos et les Chiquitos ? D’autres missionnaires, comme Domenico Zipoli et Martin Schmid, composèrent en Argentine, en Bolivie et y diffusèrent l’esthétique et la pratique musicales européennes non sans être eux-mêmes influencés (le Zuipaqui en langue locale). La louange à la Vierge du vieux continent s’exporta, déclinée en pèlerinage marial, en procession (l’hymne Hanacpachap cussicuinin qui ouvre ce disque) voire en danses rituelles (la Cacha Serranita, tirée du Codex Martinez Compañon, qui donne son titre à l’album). Comme l’a montré l’historien Zdenek Kalista, le baroque abolit les frontières et préfigure un monde globalisé, fût-ce sous couvert d’évangélisation. La foi, et la musique comme vecteur de communication entre les peuples et les cultures.

D’autres pièces viennent alimenter ce parcours, issues de fonds anonyme ou traditionnel : Šla panenka smutně, Vyletěla holubička ze skály, Taye jueves Santo, des airs populaires du Pérou… Après de nombreux CD consacrés au répertoire tchèque ancien (Jan Josef Ignác Brentner, František Jiránek, Josef Antonín Sehling, Jan Dismas Zelenka, musique de chambre à Prague au XVIIIe siècle), l’ensemble Collegium Marianum apparaît ici en quintette avec violon, flûte, violone, ainsi que cymbalum et percussion pour la couleur locale. L’équipe nous livre ici une interprétation épicée et charismatique de cette anthologie stimulée tant par l’exotisme que par la fertilité des réseaux d’inspiration croisés entre l’ancien et le nouveau mondes.

Son : 9 – Livret : 9 – Répertoire : 8 – Interprétation : 9,5

Christophe Steyne

 

 

 



Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.