Pierre Fournier au sommet de son art

par

https://shastaviewanimalclinic.com/brand-viagra-for-sale/Antonin DVORAK (1841 - 1904)
Concerto pour violoncelle opus 104
Camille SAINT-SAËNS (1835 - 1921)
Concerto pour violoncelle n° 1 opus 33
Pablo CASALS (1876 - 1973)
El cant dels ocells
Pierre FOURNIER (violoncelle), Orchestre du festival de Lucerne, dir.: Istvan KERTESZ, Orchestre philharmonique de la RTF, dir.: Jean MARTINON, Cordes du festival de Lucerne, dir. Matthias BAMERT
1962 à 1976-ADD-Live-60'53-Textes de présentation en allemand, anglais et français-Audite 95.628

Le label Audite continue d'explorer le fonds sonore du festival de Lucerne avec un bonheur toujours renouvelé. Aujourd'hui, ce sont trois bandes dédiées à l'art du grand violoncelliste français Pierre Fournier qui sont à l'honneur. Un coup d'oeil aux chefs d'orchestre nous fait d'emblée comprendre que nous sommes en excellente compagnie: Kertesz dans le concerto de Dvorak, Martinon dans celui de Saint-Saëns, voilà qui présage de belles choses. L'écoute confirme les attentes. Même si l'on possède des versions déjà insurpassables de ces oeuvres par l'artiste français, ces prises (inédites sauf erreur) restent précieuses par leur qualité et des collaborations occasionnelles pleines de richesses. Sans surprise, la sobriété et l'élégance sont à l'honneur dans un Dvorak aristocratique, aux mille subtilités, au romantisme toujours contrôlé mais naturel pourtant, et dont le caractère slave est heureusement préservé. L'opus 33 de Saint-Saëns souffre d'un orchestre un peu lointain et d'une acoustique légèrement compressée mais le brillant lyrisme plein de panache de Fournier enthousiasme dès les premières mesures: l'auditeur ne peut qu'être captivé par cette lecture à bras-le-corps. Le Chant des oiseaux de Pablo Casals est une page délicieuse, pleine de poésie, dont le Français s'acquitte avec un art consommé et qu'il transforme en un petit bijou. En bref, un disque à consommer sans modération et qu'on écoute avec une émotion de tous les instants et une admiration sans bornes.
Bernard Postiau

Son 10 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation: 10

Les commentaires sont clos.