Steven Osborne au-delà des notes

par

Sergei Rachmaninov (1873-1943) : Etudes-Tableaux, op. 33 et 39. Steven Osborne (piano). 2018 -DDD - 61’39 - Textes de présentation en anglais, français et allemand- Hyperion CDA68188

Steven Osborne est un de ces artistes dont on pourrait acheter les disques les yeux fermés tant il réussit à invariablement garantir une qualité d’interprétation au plus haut niveau. Et c’est un nouvel exemple de son art que nous livre ici le pianiste écossais dans ces deux recueils d’Etudes-Tableaux de Rachmaninov.

Inutile de dire que, comme chez Chopin, Liszt ou Scriabine, il ne faut pas s’arrêter sur le terme « étude », qui n’ a ici rien d’un exercice mécanique, mais que le compositeur utilise ici la contrainte de la difficulté technique pour déboucher sur de véritables petits poèmes pour piano dont l’interprétation ne demande pas seulement des doigts à toute épreuve mais de réelles qualités d’interprète. Quant à ceux qui se demanderaient pourquoi Rachmaninov avait opté pour la dénomination d’Etudes-Tableaux, la très intéressante notice de Geoffrey Norris explique que le compositeur avait associé à chaque pièce un programme qu’il ne révéla jamais officiellement, sauf dans dans une lettre à Respighi qui voulait orchestrer cinq d’entre elles (et uniquement pour celles-là). Mais la valeur de la composition ni de l’interprétation ne doit se mesurer à l’illustration d’une image, fût-elle celle qu’avait à l’esprit l’auteur.

En fait d’interprétation, si celle de Steven Osborne comblera les amateurs de beau piano, elle ne se limite bien sûr pas à une restitution parfaite du texte (ce qui n’est déjà pas chose aisée), mais elle réussit à captiver l’auditeur dans ces oeuvres souvent empreintes de mélancolie (14 des 16 Etudes-Tableaux sont dans une tonalité mineure) par la noblesse de sa conception et cette façon qu’il a de nimber de poésie même les passages les plus sombres.

Qui plus est, si Osborne est particulièrement sensible au lyrisme parfois un peu lourd de ces pièces (l’écriture harmonique de Rachmaninov est ici souvent très compacte, et le piano aux belles couleurs sombres est en plus enregistré d’assez près dans une prise de son qui manque un peu d’air), il refuse toujours -comme le compositeur lui-même- les facilités de la recherche d’effets et de la pâmoison (l’Opus 33 N° 8 en est un bel exemple).

Dès la première pièce du premier cahier, le charme opère, Osborne faisant entendre une magnifique rondeur de son et une main gauche souple et bondissante. Après avoir admiré les trilles magnifiquement égaux de l’Op. 33 N° 2, on est captivé par l’atmosphère dramatique de l’introduction à l’Etude Op. 33 N° 3 et la finesse de nuances qu’y met ensuite le pianiste. On pourrait longuement disserter sur chaque Etude, mais on s’arrêtera volontiers sur la finesse de l’Op. 33 N° 5, et plus encore sur la Septième Etude du même recueil où Osborne réussit à faire preuve de puissance sans brutalité dans des forte toujours maîtrisés et cette sobriété dans la virtuosité qu’on trouve également dans les enregistrements du compositeur. Mais il sait aussi faire preuve d’un réel talent de conteur, comme il le montre dans l’Op. 33 N° 8.

Dans le Deuxième cahier, on admirera la délicatesse du pianiste dans la Deuxième Etude censée représenter la mer et les mouettes, et sa façon de mettre en valeur une mélodie. Tout aussi convaincants sont sa légèreté de toucher dans la Quatrième, sa capacité à rendre le caractère orageux  de la Cinquième à l’écriture harmonique très dense, et les magnifiques effets de cloches qu’il obtient dans cette véritable Marche funèbre qu’est l’Etude-Tableau Op. 39 N° 7.

On terminera par une petite mise en garde: pour apprécier pleinement ces joyaux à l’écriture riche et dense, mieux vaut les déguster par petites portions plutôt que d’écouter le disque d’un bout à l’autre.

Son  8- Livret  10 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Vos commentaires https://honhomla.com/

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. http://generaltranscriptionworkfromhome.com/blog/dating-dna-nathan-for-you/.