Mots-clé : Gewandhaus Orchester Leipzig

Programme russe à Leipzig, sous la baguette d’Andris Nelsons

par

Modeste Moussorgski (1839-1881) : Prélude de La Khovanchtchina. Mieczyslaw Weinberg (1919-1996) : Concerto pour trompette en si bémol majeur, opus 94. Piotr I. Tchaïkovski (1840-1893) : Symphonie no 4 en fa mineur opus 36. Håkan Hardenberger, trompette. Andris Nelsons, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Décembre 2019. Livret en allemand, anglais, français. 86’51. DVD 16 :9 NTSC. PCM stereo, Dolby digital & DTS 5.1. Accentus Music ACC 20494

Baiba Skride et Andris Nelsons en concert à Leipzig

par

Dmitri SHOSTAKOVITCH (1906-1975) : Concerto pour violon et orchestre n° 1 op. 77 ; Igor STRAVINSKY (1882-1971) : Elégie pour violon seul ; Pyotr Ilyich TCHAÏKOVSKY (1840-1893) : Symphonie n° 5 op. 64. Baiba Skride, violon ; Gewandhausorchester Leipzig, direction Andris Nelsons. 2019. Livret en allemand, anglais et français. 103.49. DVD Accentus ACC20478.

Le chef d’orchestre Hermann Abendroth et les 3B (Beethoven, Brahms et Bruckner) 

par

Après avoir remis à l’honneur éditorial la figure de Hans Swarowsky, le label Profil réédite un coffret qui nous permet de renouer avec l’art du chef Hermann Abendroth. Cette boîte, centrée sur Beethoven, Brahms et Bruckner, vient dresser un panorama de ce musicien à l’art assez lapidaire, porté par rubato caractéristique des chefs du début du XXe siècle. Mais Hermann Abendroth, c’est également l’Histoire de l’Allemagne du XXe siècle avec ses petitesses et ses divisions. 

Né en 1883 à Francfort, Hermann Abendroth est le fils d’un libraire et d’une mère issue d’un milieu d’artistes. Après son diplôme de l’enseignement secondaire, il est envoyée à Munich afin d’apprendre le métier de libraire pour succéder à son père. Cependant l’attirance de la musique est trop forte et il entre au Conservatoire de Munich. Il y suit un parcours classique et il étudie le piano avec Anna Langenhan-Hirzel, la théorie de la musique avec Ludwig Thuille et la direction d’orchestre sous la férule du légendaire Felix Mottl, un disciple de Bruckner et créateur de la version orchestrale des Wesendonck Lieder de Wagner. 

Il devient en 1903, le directeur de la Société orchestrale de Munich, une formation d’amateurs. En 1905, il traverse l’Allemagne et pose ses valises à Lübeck. Jusqu’en 1911, il est Kappellmeister auprès du théâtre de cette ville. Il est ensuite désigné Generalmusikdirektor à Essen avant de se voir proposé, en 1915, un poste de chef d’orchestre à Cologne au pupitre du prestigieux Gürzenich Orchester. Sa carrière fait alors un bond en avant. Il cumule son poste de chef avec celui de Directeur du Conservatoire qu’il réforme en profondeur pour devenir la Musikhoschule de Cologne. En 1918, il est promu Directeur de la musique de Cologne et en 1922, il est devient directeur du prestigieux Niederrheinische Musikfest, l’un des grands festivals allemands. Il est également invité hors des frontières allemandes et il produit en URSS et avec l’Orchestre symphonique de Londres. Au début des années 1930, il cumule ces fonctions avec celle de Directeur de la musique à Bonn.

Le Bruckner désacralisé d’Andris Nelsons

par

Anton Bruckner (1824-1883) : Symphonie n°6 en la majeur WAB 106 ; Symphonie n°9 en ré mineur WAB 109 ; Richard Wagner (1813-1883) : Siegfried Idyll WWW 103 ; Parsifal : Prélude de l’acte 1 WWW 111. Gewandhausorchester Leipzig, Andris Nelsons. 2018-Livret en anglais et allemand-80’33’’ et 71’25’’-DGG-483 6659

Chailly et Mahler : affinités électives…

par

Gustav MAHLER  (1860-1911) : Symphonie n°1 en Ré majeur. Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, dir.: Riccardo CHAILLY. Réalisation : Ute FEUDEL. Enregistrement live-2015-PCM STEREO-62’24’’ + Bonus 24’07’’-Texte de présentation en allemand, anglais et français-Sous-titrages en allemand, anglais, français, chinois et coréen-DVD Accentus Music 20335