Une grande œuvre homogène

par
Jolivet

André JOLIVET
(1905 - 1974)
Intégrale de la musique de chambre avec piano
Filippo FARINELLI (piano), Monica CATTAROSSI (piano), Claudia GIOTTOLI (flûte), Nora CISMONDI (hautbois), Simone SIMONELLI (clarinette), David BRUTTI (saxophone), Vincenzo PIEROTTI (trompette), Roberto COSTA (violon), Giovanni MENNA (alto), Giacomo MENNA (violoncelle), Laura MANCINI (percussion), Nadia RATSIMANDRESY (ondes Martenot), Quatuor à cordes HENAO
DDD–2017-79’ 55’’ et 77’ 42’’–Texte de présentation en anglais–Brilliant 2CD 95275
Ces deux disques rassemblent trente-quatre pièces d’André Jolivet composées entre 1930 et 1970 et formant l’intégralité de sa musique de chambre avec piano. Le plus extraordinaire, c’est qu’elles sont toutes remarquables, quand bien même certaines sont, et ce n’est pas une manière ludique de parler, plus remarquables que d’autres, par exemple les Trois poèmes pour ondes Martenot et piano (1935), Chant de Linos pour flûte et piano (1944), la Sérénade pour hautbois et piano (1945), la Petite Suite pour quatuor à cordes, piano et percussion (1947), Hopi Snake Dance pour deux pianos (1948) ou la Sonate pour flûte et piano (1958), une sorte de prolongement au Chant de Linos.
On ne peut qu’être séduit par l’homogénéité de ce corpus, André Jolivet ayant dès 1930 trouvé les premières pépites de son langage et ayant par la suite toujours veillé à les développer et à les enrichir, sans chercher à se conformer à des courants prétendument d’avant-garde, ne serait-ce que l’école de Darmstadt. En réalité, l’œuvre d’André Jolivet – musique de chambre, symphonies, concertos – constitue par elle-même une authentique avant-garde, dans la mesure où elle défie les courants esthétiques et les modes, quoiqu’on s’étonne qu’elle ne jouisse pas de nos jours d’un très grand intérêt. Il faut espérer que ces deux disques, enregistrés à Assise par des interprètes italiens, entraînent l’adhésion de nombreux mélomanes et contribuent à faire connaître davantage cette grande figure solitaire (et intransigeante) de la musique française du XXe siècle.
Jean-Baptiste Baronian

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.