Vincent d’Indy remis à l’honneur

par

Vincent d’Indy (1851-1931) : Les Nuées, pour quatuor de saxophones et piano (réduction piano par Nicolas Prost).

Vincent d’Indy fait hélas partie de ces compositeurs tombés dans l’oubli. Rares sont en effet les opportunités d’entendre sa musique lors de concerts. Étudiant pourtant notamment auprès de César Franck et illustre compositeur à son époque, d’Indy fut également chef d’orchestre, professeur et auteur de nombreux ouvrages. A la mort de Franck, il devient président de la Société Nationale de Musique puis de la Schola Cantorum quatre ans plus tard. Il s’illustre aussi comme professeur de direction d’orchestre au Conservatoire de Paris où figurent parmi ses élèves, Satie, Honegger et bien d’autres.

Les Éditions Henry Lemoine publient en 2018 un extrait de Fervaal, opéra en trois actes et prologue que d’Indy dessine entre 1889 et 1895. Relativement court, il s’agit ici du chant du personnage de Kaito (Acte II) accompagné de voix mystérieuses : « Les nuées ». S’ajoutent curieusement à cet ensemble quatre saxophones, fait rare à cette époque puisque la création de l’instrument d’Adolphe Sax est relativement récente. Nicolas Prost propose une réduction au piano de l’orchestre et du chant. L’écriture est claire, sans réelle complication apparente et accompagne délicatement les quatre instruments. Destiné à être joué en concert, voilà un extrait qui augure peut-être un nouveau regard sur cette musique oubliée.

Pour quatuor de saxophones et piano

2018 – Lemoine Éditions – 14 pages – ISMN-979-0-2309-9421-7

Ayrton Desimpelaere

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. https://cetanres.com/flirt-gedichte-kennenlernen/.