Intemporels

Les dossiers.
Les graines de curieux : les découvertes un peu piquantes de la musique.
Musiques en pistes : pour une écoute active de la musique. Analyse et exemples sur partitions et écoutes d’extraits.
Focus : un événement particulier dans la vie musicale

Musiques en Pistes : Shéhérazade op. 35 de Rimsky-Korsakov

par

Nikolaï Rimsky-Korsakov et les Ecoles Nationales

S'il n'est certainement pas de bon ton de parler aujourd'hui de "Nationalisme", c'est pourtant bien de cela qu'il s'est agi dans les milieux musicaux au milieu du XIXe siècle, ce grand siècle du romantisme tout au long duquel s'était affirmé le "Je" de l'artiste confrontant aujourd'hui sa création à lui-même et non plus au plaisir du prince ou de l'église.

Notre Dossier : Pelléas et Mélisande, une longue genèse, une création mouvementée

par

La création de Pelléas et Mélisande, les 28 et 30 avril 1902, représente la ligne de partage des eaux de la vie et de la carrière créatrice de Debussy, alors à la veille de ses quarante ans. Pelléas couronne la première moitié de son oeuvre, c’est le sommet de sa jeune maturité, l’aboutissement de toute sa jeunesse. Ce fut aussi le seul opéra qu’il mena à bien, alors qu’il travailla au moins à quatre autres ouvrages lyriques et que quatre autres furent projetés. Mais, comme Moussorgski avant lui, comme Berg ou Zimmermann après lui, il n’en acheva qu’un seul. Constamment à la recherche du livret idéal, il ne le trouva que cette fois-là.

Notre Dossier : Maeterlinck et ses musiciens

par

Maurice Maeterlick par J.-E. Blanche

A un siècle de distance, on a peine à imaginer l’immense gloire internationale dont bénéficia Maurice Maeterlinck, et dont l’apothéose fut le Prix Nobel de littérature qui lui fut décerné en 1911. Une gloire qui commença à s’estomper peu de temps après, et à laquelle il survécut largement, puisqu’il ne mourut qu’en 1949 dans sa quatre-vingt septième année, retiré depuis longtemps dans sa propriété niçoise d’Orlamonde après s’être réfugié aux Etats-Unis durant la Seconde Guerre mondiale.

Johnny l'immortel est mort

par
Johnny

D.R.

Ne nous trompons pas de registre !  La mort du chanteur Johnny Hallyday n'est pas un événement musical, c'est un événement médiatique qui n'est en rien comparable avec la mort de Stravinsky (71) ou celle de Bernstein ('90) ou Menuhin ('99). Elle n'est pas non plus à relier avec celle de John Lennon ou celle de David Bowie, deux créateurs authentiques, ou celles de Jacques Brel ou de Barbara. Jean-Philippe Smet était une star au charisme indéniable, possesseur d'une voix hors du commun dans sa profession, et d'un sens du spectacle inégalé en France.  Mais...

Michel Chapuis : Roland Servais, son disciple, témoigne...

par
Chapuis

Accord de sol majeur « fourni » par Michel Chapuis à l’orgue de Souvigny : https://youtu.be/Jw5_dRVXRVw, à 6’48

Ses mains étaient comme des racines…
Des mains d’artiste ? Généralement, on les imagine longues, fines, soignées…
Michel Chapuis n’était pas de ces mains-là… Les siennes étaient robustes, noueuses,
tannées. Des mains d’artisan qu’il frottait volontiers l’une contre l’autre après avoir
joué, réjoui par le bel ouvrage accompli.

Musiques en Pistes : "Il Combattimento di Tancredi e Clorinda" de Claudio Monteverdi

par

On ne pouvait laisser passer l'année 2017 sans fêter le 450e anniversaire de la naissance d'un génie de l'histoire de la musique : Claudio Monteverdi dont nous reprenons ici une des nombreuses oeuvres-phares, "Il Combattimento di Tancredi e Clorinda".
On sait combien Claudio Monteverdi (1567-1643) a joué un rôle prépondérant dans cette fameuse période de transition qui voit l’art de la Renaissance s’estomper au profit des nouveaux idéaux baroques d’expressivité en musique. A travers son œuvre madrigalesque et ses opéras mantouans, Orfeo en tête, le compositeur italien a activement contribué à la mise au point de ce qui s’avère être la pierre d’angle du nouveau style expressif: le recitar cantando, ou l’art de traduire au mieux la force, les subtilités, la moindre inflexion d’un texte poétique.

Colloque "Saint-Saëns à pleine voix"

par

Fidèle à sa tradition, l'Opéra-Comique a mis sur pied un colloque de trois jours, cette fois sur le thème des relations entre Saint-Saëns et la voix, dans le cadre de la production de l'opéra Le Timbre d'argent à la salle Favart. Mélodies, musique religieuse, cantates, oratorios, et, bien sûr, les treize opéras, tout a été abordé. Avant de détailler les différents exposés, il faut rappeler que ce colloque se déroulait dans le cadre du Festival Palazzetto Bru Zane - Centre de musique romantique française, tenu à Paris du 7 au 19 juin 2017, dans cette prestigieuse salle Favart, mais aussi au Théâtre des Champs-Elysées et au Théâtre des Bouffes du Nord.

Musiques en Pistes : le Concerto pour violoncelle n°1 op. 107 de Dmitri Chostakovitch

par

C'est assez tard que Dmitri Chostakovitch (1906-1975) s'adonna au concerto pour violoncelle. Ce 1er concerto fut composé en 1959, le 2e le sera sept ans plus tard. Chostakovitch aura alors 60 ans. Des concertos, il en avait déjà composés : deux pour piano en 1933 et 1957, et un pour violon en 1947/48; le second le sera en 1967.
(cet article est également visible sur www.musiquesenpistes.eu)

Page 2 / 1112310Dernière page »