Nelson Freire : la noblesse du piano

par http://www.soniatonkin.com/chat-rulet-hileleri-download/
Freire

Camille SAINT-SAËNS
(1835 - 1921)
Concerto pour piano et orchestre n°2 en sol mineur Op.22
Edvard GRIEG
(1843 - 1907)
Pièces lyriques (extraits)
Franz LISZT
(1811 - 1886)
Rhapsodies hongroises n°5 et 10 – Polonaise n°2 en mi majeur
Nelson Freire, piano – Radio-Symphonie-Orchester Berlin, Adam Fischer, direction
2017 (1966-1986)-DDD-55’14-Textes de présentation en anglais et allemand-Audite-95.742

Audite réédite quelques enregistrements du pianiste Nelson Freire effectués en 1966 et 1986. Dans un répertoire romantique qu’il maîtrise à la perfection, c’est la grandeur du son comme de l’imagination mise au service du texte qui saute à l’esprit. Dans Saint-Saëns, c’est l’indépendance de la mélodie parfaitement accompagnée d’une harmonie claire et franche qui donne à l’interprétation un rendu sonore d’une incroyable sensibilité. Nelson Freire raconte une histoire, il fait transpirer à travers le matériau musical une infinie étendue de couleurs et d’atmosphères. Rien n’est de trop comme rien n’est à manquer. La baguette d’Adam Fischer à la tête du Radio-Symphonie-Orchester Berlin ne peut que, grâce à une clairvoyance naturelle, contribuer à la qualité du discours. Une version avec beaucoup d’élégance qui mérite naturellement sa place aux côtés d’autres grandes visions : Ciccolini, Entremont ou encore Sokolov et Thibaudet. La spontanéité et la fraicheur sont les deux caractéristiques de la proposition musicale chez Grieg. La construction thématique tend à construire un squelette architectural clair dans ces miniatures, le matériau musical se résumant à peu de choses : des mélodies toujours dans la finesse avec des formules d’accompagnement qui les subliment simplement. Chez Liszt, l’esprit de la danse et donc de la rythmique ne manquent jamais d’énergie. A l’inverse, le dramatisme de la Cinquième Rhapsodie bouleverse par sa profondeur de langage, une introduction parfaite à la virtuosité endiablée de la Rhapsodie n°10 et la rythmique implacable de la Polonaise. De la belle musique par un grand monsieur du piano, à écouter et réécouter !
Ayrton Desimpelaere

Son 10 – Livret 10 – Répertoire 10 – Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>