À Namur, Florilège de Concertos baroques !

par https://thedivasguides.com/

Mardi soir, les mélomanes fuyaient la canicule, trouvant refuge dans la fraicheur de l’Église Saint-Loup qui accueillait le concert d’ouverture du Festival Musical de Namur, coup d’envoi des Festivals de Wallonie qui ont choisi, cette année, le thème « Racines ». L’affiche était partagée entre Leonardo García Alarcón, bien connu du public namurois, dirigeant son Millenium Orchestra, et Chouchane Siranossian, violoniste et artiste associée des Festivals de Wallonie. 

Virtuose française d’origine arménienne, aussi à l’aise au violon baroque qu’au violon moderne, Chouchane Siranossian proposait un programme audacieux, (quasi-marathonien !) de quatre concertos baroques au cours de la soirée. Plus inconnus, le Concerto en La D96 de Tartini et le Concerto op.3 n°1 en Ré de Locatelli étaient confrontés, après la pause, à deux tubes du répertoire concertant baroque, le Concerto en la BWV 1041 de J.S. Bach et le Concerto op.10 n°6 en sol de Leclair. Déjà concentrée dés son entrée sur scène, elle se lance ardemment dans l’interprétation de ce programme exigeant, endossant à la fois le rôle de soliste, mais aussi de cheffe, dirigeant le Millenium Orchestre conjointement avec Alarcón dans une optique résolument chambriste. Si les impulsions de départ sont données par la violoniste, Alarcón gère les fins de phrases depuis son clavecin, façonnant le son de l’orchestre comme un artisan malaxerait l’argile. On constate rapidement une jolie spontanéité dans son jeu -garantie idéale d’une interprétation fraiche ! Si l’on doit tendre l’oreille à de nombreuses reprises pour l’entendre, les problèmes de projection sont assez vite résolus dés la 2e partie où l’on sent l’artiste plus à l’aise dans ces deux derniers concertos. D’ailleurs, quelle grâce dans l’Andante du Concerto de Bach -un superbe moment suspendu qui restera gravé dans nos mémoires ! 

Entre chaque concerto, un temps de répit pour Siranossian. Leonardo García Alarcón menait son Millenium Orchestra dans deux interprétations électriques du Concerto Grosso Op.3 n°3 en mi de Geminiani et du Concerto Grosso Op.6 n°9 en Fa de Handel. L’énergie commune des musiciens est contagieuse, leur cohésion est remarquable et la virtuosité des solistes épate ! 

En tant qu’artiste associée, Chouchane Siranossian sera de retour aux Festivals de Wallonie tout au long de l’été au Festival Musiq’3, au Royal Juillet Musical de Saint-Hubert, au Festival de Stavelot et au Festival Musical du Hainaut : https://www.lesfestivalsdewallonie.be/artistes/chouchane-siranossian

Le Festival Musical de Namur se poursuivra du 3 au 12 juillet – Leonardo García Alarcón et son Millenium Orchestra seront de retour le 4 juillet avec le Chœur de Chambre de Namur pour présenter l’oratorio Saul de Haendel : https://www.lesfestivalsdewallonie.be/festivals/festival-musical-de-namur

Crédits photographiques :  Nikolaj  Lund

Pierre Fontenelle, Reporter de l’IMEP 

Église Saint-Loup, Namur, mardi 25 juin 2019 

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.