ARS MUSICA 2013 se jouera en "Play Time" du 8 au 24 mars

par

Recentré sur Bruxelles, le festival opte pour davantage de densité: 17 jours en une suite quasiment ininterrompue de concerts, dont plusieurs journées très intenses et particulièrement festives. Pour cette édition 2013, la programmation a été élaborée en toute complicité par le directeur d’Ars Musica, Tarquin Billiet, et Patrick Davin, commissaire artistique "Play Time" est le thème choisi cette année. Interprètes, compositeurs et publics sont invités à se « prendre au jeu » le temps du festival, tout au long d’une programmation qui se parcourt comme une marelle : des courants créatifs variés, des oeuvres très brèves en chapelets, des situations de concerts multiples et multiformes, les lieux emblématiques des éditions précédentes, mais également de nouveaux lieux…
Ars Musica 2013 s’ouvrira le vendredi 8 mars au Théâtre royal de La Monnaie avec la création mondiale de  La Dispute de Benoit Mernier, par l’Orchestre Symphonique de La Monnaie sous la direction de Patrick Davin. Le samedi à Flagey, le festival célèbre le centenaire du Sacre du Printemps avec une série de concerts, animations et films, un événement couronné le soir par la version orchestrale du Sacre, avec le Brussels Philharmonic. Dimanche, les élèves des Académies bruxelloises feront vibrer Flagey ; le soir, 50 doigts pour 50 ans célèbrera les 50 ans de l’Ensemble Musiques Nouvelles : chacun des chefs historiques de l’ensemble alternera au pupitre dans une pièce de son choix.
Le 15 mars, Ictus occupera le Kaaitheater avec une quatrième édition de Liquid Room. A History of Synchronicity sera le fil conducteur de la soirée. Déjà investie par le festival lors de l’édition passée, La Raffinerie proposera une Laptop & Electro Night, un événement inhabituel pour Ars Musica, le vendredi 16 mars. Gilles Doneux, Gilles Gobert, et Claude Ledoux présenteront chacun une nouvelle création mondiale ; avec la complicité de Loran Delforge la soirée s’enrichira d’improvisations, de samplings, pour s’achever aux (très) petites heures en dancefloor ! Le samedi, les coins et recoins de la Maison de la création - Centre culturel Bruxelles Nord résonneront du vaste projet Marelle : une quarantaine de pièces très courtes à déguster au gré de ses envies. L’événement « Playtime » par excellence, dans l’Hôtel de Ville de Laeken fraîchement rénové !
Lors du week-end de clôture, après l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège le 22 mars, Ars Musica se partagera le 23 mars entre le Conservatoire et Bozar : l’après-midi, les Solistes de l’Ensemble Intercontemporain interprèteront notamment Death of Light, Light of Death de Jonathan Harvey, le soir à Bozar, l’Orchestre National de Belgique accompagnera Marie Hallynck, Lorenzo Gatto, et David Lively, tandis que l’Ensemble Nadar célèbrera le jeune compositeur Stefan Prins (Prix de la Presse Musicale belge). Le Quatuor Tana sera quant à lui au programme du Bozarsunday du lendemain. Enfin, le dimanche à La Raffinerie, Ars Musica se conclura sur le festival « What’s Next », un carrousel déconcertant de performances, concerts et installations, de découvertes avec entre autres, les installations de Hans Beckers et Johannes Westendorp, et les créations mondiales de Chris Swithinbank et Joanna Baillie.
Deux colloques auront également lieu durant le festival. Les 8 et 9 mars, il sera question des Publics de la musique contemporaine, un événement organisé en partenariat avec PUCK (Participation, University, Kulture) ; du 21 au 23 mars, le colloque « Modernité musicale au XXe siècle et musicologie critique » se tiendra à l’Académie Royale de Belgique et rendra hommage à l’apport de Célestin Deliège à la pensée musicale du vingtième siècle.

Vos commentaires https://whyhedidnt.com/

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. https://octopusdivecenter.com/.