Du Castelnuovo-Tedesco pratiquement ignoré ! Heureusement ou malheureusement ?

par https://mattaresearchlab.com/

Mario CASTELNUOVO-TEDESCO (1895-1968)  : Notturno in Hollywood - Alt Wien. Rapsodia Viennese, op. 30 - Vitalba e Biancospino, fiaba silvana, op. 21 - Cantico, op. 19 - Sonatina Zoologica, op. 187 - Film Etudes, op. 67 - Cielo di Settembre, op. 1 - Piedigrotta 1924. Rapsodia Napolitana, op. 32.  Alfonso Soldano, piano. 2017- DDD-74'28"-Textes de présentation en anglais - Divine art DDA 25152

Mario Castelnuovo-Tedesco reste fort méconnu chez nous même si Naxos se lance dans une édition de ses oeuvres symphoniques et de ses concertos (pour piano, violon, violoncelle, harpe...) et que nous gardons toujours la mémoire de son premier concerto pour guitare sous les doigts d'Andrès Segovia ou de Narcisso Yepes. Son nom est surtout associé à la musique à programme (cinéma, théâtre, opéra, ballet). En effet, d'origine juive, il quitte l'Italie suite aux lois raciales de 1938 et s'installe aux États-Unis où il est engagé par la Metro-Golwyn-Mayer. Son nom apparaît dans près de deux cents bandes sonores et des compositeurs comme André Previn et John Williams ont été ses élèves, mais il n'est que marginalement interprété chez nous.

Alfonso Soldano nous offre une sélection de son corpus pour piano. Sans parcourir chacune des pièces retenues, je me suis surpris à l'écoute des quatre morceaux de la sonate zoologique : une belle transcription musicale de libellules, d'escargots, de lézards et de fourmis.  Intriguant aussi : les deux études de film ; leur choix n'est pas anodin, Charlie Chaplin et ... Mickey Mouse. C'est un Charlot rêveur, nostalgique et tragique qu'on y entend et un Mickey bien aimable au rire grinçant. Quoique florentin de naissance, il est piquant d'entendre sa perception assez convenue de Naples dans les cinq pièces de la rhapsodie napolitaine aux titres évocateurs : Tarentella, Notte 'e luna, Calasciunate, Voce luntane et Lariulà.

Un livret détaillé complète cette édition. Il n'est malheureusement rédigé qu'en anglais. La sobre jaquette ne reprend que PIANO WORKS et ALFONSO SOLDANO en grand caractères et, perpendiculairement, CASTELNUOVO-TEDESCO en caractères de (beaucoup plus) petite taille. Est-ce une indication de la priorité ? L'interprête ou le compositeur ? Quoiqu'il en soit, ils se complaisent dans cette musique sans trop d'ambition qu'il importe de distiller avec modération. La sonate zoologique avec ses archétypes ne peut que titiller notre intérêt. Et on sourira aux portraits de Charlot et de Mickey. Le cinéma a vraiment marqué la vie de Castelnuovo-Tedesco. Il en reste tributaire !

Jean-Marie André

Son 9 – Livret 10 – Répertoire 7 – Interprétation 8

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.