Le festival musical de Namur 2021 

par https://lnx.teatrototale.com/

Le début d’été en Belgique est marqué par le Festival de Namur et sa floraison de concerts autour du Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne entre le 2 et le 9 juillet. Cette édition 2021 marque également une transition attendue avec l’inauguration prochaine du Grand Manège, la nouvelle salle de concert dédiée à la musique classique dont l’inauguration en septembre prochain en avant-première sera l’un des grands évènements de l’année.

Pour Jean-Marie Marchal, directeur artistique du Festival de Namur :  cette édition 2021, longtemps incertaine, nous a permis de nous réinventer, mais sans perdre nos fondamentaux. Des artistes de référence, bien entendu, mais aussi de magnifiques jeunes talents que nos festivaliers aiment découvrir et soutenir. De la musique ancienne d’abord, bien sûr, mais aussi de savantes et amusantes incursions dans d’autres répertoires. Une ouverture au principe du concert en plein air, dans le magnifique écrin du Théâtre de Verdure, mais aussi le maintien des rendez-vous dans l’église de St-Loup, joyau baroque, ou au Delta pour le spectacle destiné aux familles. Et enfin, une sorte de lueur d’espoir et de pari sur l’avenir avec l’ouverture de la salle du Grand Manège, le 3 septembre, en compagnie des forces musicales namuroises au sommet de leur forme (Chœur de Chambre de Namur, Millenium Orchestra, Leonardo García-Alarcón). Ouvrir un nouveau sanctuaire destiné à la musique classique à la sortie de la crise du Covid c’est une joie extrême et une symbolique particulièrement forte. Cela valait la peine de déplacer notre dernier concert exceptionnellement à la rentrée, histoire que la fête soit totale.

15 concerts sont au programme du festival 2021 qui se déroulera en partie en plein air au Théâtre de Verdure et à l’église Saint-Loup avec une belle mise en avant des talents belges.

En ouverture, Leonardo Garcia-Alarcon propose une confrontation Monteverdi-Piazzolla. Le chef d’orchestre argentin revient pour deux concerts : le 4 juillet pour une soirée d’été à Venise avec Frescobaldi, Monteverdi, Strozzi et Caccini et le 6 juillet pour un concert Bach en compagnie de Chouchane Siranossian. 

Des grands moments du festival, il faut noter la soirée en compagnie de l’excellent Justin Taylor et de son ensemble Le Consort pour une nouvelle soirée vénitienne qui confronte les oeuvres de deux violonistes : Antonio Vivaldi et Giovanni Battista Reali (7 juillet)

Le concert de clôture mettra à l’honneur la rare Contesa de‘Numi d’Antonio Caldara avec une belle distribution : Caroline de Mahieu (mezzo-soprano), Julie Vercauteren (soprano), Morgane Heyse (soprano), Rémy Bres Feuillet (contre-ténor), Samuel Namotte (baryton) alors que Jean-Marc Aymes dirigera le Concerto Soave. 

Les concerts en soirée sont complétés par d’autres évènement d’après-midi. On pointera, de manière non exhaustive : des mélodies anglaises avec la soprano Gwendoline Blondeel (3 juillet), un hommage à Kurt Weill dans le Berlin des années folles avec les chanteuses Anaïs Brullez et Marie Billy accompagnées à l’accordéon par Michel Lambert (3 juillet) ou un duo de musique ancienne avec la soprano Aurélie Moreels et le contre-ténor Guillaume Houcke (4 juillet). 

Un concert à destination des jeunes publics explorera les machines à rêves de Purcell (8 juillet au Delta).

Cette présentation n'évoque qu’une sélection des concerts et nous vous invitons à découvrir la programmation complète sur le site du festival de Namur : https://cavema.be/fr/festival-musical-namur

La Rédaction

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.