Le Journal

Soutien à l'Orchestre des Jeunes de l'UE

par

L'Union Européenne a assuré le soutien financier de l'EUYO jusqu'en 2027 dans le cadre du programme de soutien Creative Europe.

Composé de 140 jeunes musiciens talentueux de 28 états membre de l'UE, l'EUYO en est la plus ancienne et la plus importante institution musicale.

Rappelons qu'à l'approche du Brexit, l'UEYO a quitté son siège londonien pour Ferrara (Italie) et instauré un partenariat à long terme avec Grafenegg (Basse-Autriche) comme orchestre en résidence.

Résidence pour Sir James MacMillan

par

Le compositeur écossais Sir James MacMillan a été nommé compositeur en résidence cette saison à l'Orchestre Symphonique académique de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg.
Alexander Titov dirigera les premières russes de deux de ses œuvres ce week-end et MacMillan dirigera lui-même une de ses oeuvres en février.
Le projet est dû au département de la culture et de l'éducation de l'Ambassade britannique à Moscou dans le cadre de son programme 2021-22 UK-Russia Creative Bridge.

MacMillan ne s'en étonne pas : Il y a de forts traits écossais dans mes œuvres, mais aussi une tendance agressive et franche avec une forte physicalité rythmique, montrant l'influence de Stravinsky, Messiaen et certains compositeurs minimalistes.

La musique de la Cour d'Alphonse X

par

Le samedi 27 novembre, le siège madrilène de l'Institución Libre de Enseñanza [ILE] accueillera la célébration du 800e anniversaire de la naissance d'Alphonse X "le Sage" avec la 4e édition du cycle "Les sons d'autres temps", ciblant La musique de la Cour d'Alphonse X "le Sage" (1221-1284), aujourd'hui.
Le cycle a été créé pour faire connaître à un public plus large les musiques travaillées à l'École de musique médiévale et de tradition orale, ainsi que les recherches les plus récentes les concernant (interprétation, époques et cultures les aya nt générées, l'histoire de ceux qui les ont interprétées et les interprètent aujourd'hui,...) avec l'aide de musiciens et de chercheurs internationaux (musiciens, spécialistes de la lutherie, de la musicologie, de l'histoire,...) abordant les thèmes de "la codification et le décodage des sons", "les femmes comme transmetteurs de musique du Moyen Âge à nos jours" et "la figure du chanteur comme incantateur".
La journée comprendra quatre conférences sur la bibliothèque musicale d'Alfonso et sur le langage, les symboles contenus dans les textes, l'iconographie et la musique des Cantigas de Santa María, une table ronde et un concert.

Edison Denisov, 25 ans

par

Le compositeur russe Edison Denisov est décédé il y a 25 ans.
Il est considéré comme l'un des compositeurs les plus importants du modernisme russe.
Il est né le 6 avril 1929 à Tomsk (Sibérie) d'un père ingénieur et d'une mère médecin. Il apprend le piano à l'école de musique de Tomsk mais ne se lance pas dans une carrière musicale.
De 1947 à 1951, il étudie les mathématiques à l'université d'État de Tomsk. Il obtient son diplôme de fin d'études. Ce n'est qu'ensuite qu'il a décidé d'étudier la musique au Conservatoire de Moscou, encouragé par son futur professeur, Dmitri Chostakovitch. Après avoir terminé ses études, il a lui-même enseigné l'instrumentation et la lecture de partitions au Conservatoire. Il n'a cependant pas obtenu sa propre classe de composition, car son enthousiasme pour l'avant-garde occidentale était considéré avec suspicion.
De 1968 à 1970, il travaille au studio expérimental de musique électronique de Moscou.
En 1979, ses travaux sont vivement critiqués par le secrétaire général de l'Union des compositeurs de l'Union soviétique, Tikhon Khrennikov.
Après l'effondrement de l'Union soviétique, il devint secrétaire de l'Union des compositeurs russes. Il a recréé l'Association pour la musique contemporaine (ASM-2), dissoute en 1932. En mars 1990, il devient le parrain de l'Ensemble de musique contemporaine de Moscou, fondé par Yuri Kasparov.
De 1990 à 1991, il a finalement travaillé à l'IRCAM à Paris et a obtenu un poste de professeur au Conservatoire de Moscou en 1992.
Il aimait la culture française et se passionnait pour Pierre Boulez ainsi que pour Bartók, Mozart, Stravinsky et Webern.
En 1994, après un grave accident de la route, il est soigné dans un hôpital parisien mais le 24 novembre 1996, il décède à Paris des suites de l'accident.
Denisov a écrit, entre autres, un concerto pour flûte pour Aurèle Nicolet, un concerto pour violon pour Gidon Kremer, un concerto pour hautbois pour Heinz Holliger et des œuvres pour le clarinettiste Eduard Brunner, ainsi qu'un requiem, un opéra (L'Écume des Jours) et de nombreuses musiques de film.

Décès de Hans Kraemmer

par

Le baryton-basse autrichien Hans Kraemmer est décédé à Vienne à l'âge de 88 ans.

Hans Kraemmer est né le 24 octobre 1933 à Vienne. Il a fait ses études à l'Académie de musique de Vienne auprès de Josef Witt et a fait ses débuts au Landestheater de Sarrebruck en 1962.
De 1964 à 1969, il est au Theater Freiburg avant de rejoindre le Staatstheater am Gärtnerplatz à Munich en 1972. La même année, il devient également membre de la troupe du Volksoper de Vienne, où il reste jusqu'en 1999, et chante pour la première fois à l'Opéra d'État de Vienne.
Entre 1968 et 1981, il a également participé au Festival de Salzbourg et, en 1984, au Festival de Bregenz.
Kraemmer a été nommé "Österreichischer Kammersänger".
Parallèlement à sa carrière scénique, il a été acteur, notamment dans la série télévisée "Schlosshotel Orth" de 1996 à 2006. Hans Kraemmer est décédé le 21 novembre 2021 à Vienne.

Charles Dutoit doit annuler Tokyo

par

Positif au Covid mais vacciné, Charles Dutoit ne peut plus voyager cette année.
En conséquence, il doit annuler les deux concerts avec le New Japan Philharmonic Orchestra qu'il devait diriger les 27 et 29 novembre.

Katja Kabanova, 100 ans

par

Katja Kabanova, l'opéra en trois actes de Leoš Janáček sur un livret, en tchèque, de Vincence Cervinka, a été créé à Brno le 23 novembre 1921.
Inspiré de la pièce L'Orage du dramaturge russe Alexandre Ostrovski, il fut d'emblée un succès. Repris à Prague en  qu'en 1968, sous la direction Jean Périsson, à l'Opéra-Comique, avec Hélène Garetti et Berthe Montmart

 

Montserrat Figueras, 10 ans

par

Il y a dix ans, la chanteuse Montserrat Figueras, soliste de l'ensemble Hesperion XX et épouse du gambiste Jordi Savall, s'est éteinte à l'âge de 69 ans des suites d'un cancer dans sa ville natale de Bareclona.
Elle était l'une des plus grandes interprètes de musique ancienne d'Europe et a fait revivre -avec son mari et l'ensemble qu'ils avaient fondé ensemble- la musique des siècles passés. En 1987, elle a été rejointe par un autre ensemble vocal et instrumental, la Capella Reial de Catalunya.
De nombreux enregistrements témoignent de sa maîtrise musicale. Parmi les plus grands succès de Montserrat Figuerras et Jordi Savalls figure la bande originale de Tous les matins du monde (1991), avec Gérard Depardieu dans le rôle du gambiste Marin Marais. Rien qu'en France, plus de sept cent mille exemplaires ont été vendus, le CD s'est même classé dans les hit-parades pop.
Montserrat Figueras a reçu la Croix de Saint-Georges du gouvernement régional de Catalogne, la plus haute distinction que la Catalogne puisse décerner à l'art et à la culture.

Tobias Scharfenberger poursuit

par

Le directeur du Festival de musique de la Moselle, Tobias Scharfenberger, restera en poste trois années supplémentaires. Comme l'ont annoncé les organisateurs samedi soir, l'homme de 57 ans a signé mardi la prolongation de son contrat jusqu'en 2024 inclus. "Nous souhaitons pérenniser ce festival riche en traditions et le rendre attractif pour de nouveaux groupes cibles, au-delà de son fidèle public d'habitués", a expliqué Scharfenberger.

Baryton et manager culturel, Tobias Scharfenberger est arrivé en 2017 à la direction du Mosel Musikfestival. Un an plus tard, il a également repris la direction artistique de cet événement créé en 1985.

Tardy ne dirigera pas les Brandenburger Symphoniker

par

Le chef français Olivier Tardy ne prendra finalement pas ses fonctions à la tête du Brandenburger Symphoniker. Il a refusé l'offre de contrat, et son contrat de chef invité expirera à la fin de la saison 2021-22.
Olivier Tardy devait succéder à Peter Gülke dont le contrat expirait en juillet 2020. Son entrée en fonction officielle pour la saison 2021-22 a d'abord été repoussée d'un an, mais il était déjà premier chef invité à l'Orchestre symphonique de Brandebourg.

Né en 1973 à Clermont-Ferrand, Tardy a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il est devenu membre de l'Académie d'orchestre de l'Orchestre Philharmonique de Berlin et, en 1996, flûte solo à l'Opéra d'État de Bavière. En tant que chef d'orchestre, il a travaillé avec des orchestres tels que le Stuttgarter Philharmoniker, le Münchner Rundfunkorchester, le Münchner Symphonikern, le Essener Philharmoniker, le Prague Philharmonia, l'Orchestre Philharmonique de Nice et l'Orchestre Lamoureux et il a dirigé plusieurs productions de l'Opéra National de Bavière.