Le Journal

La Zarzuela est en deuil

par

Le baryton madrilène Antonio Blancas, un grand nom de la Zarzuela, est décédé à l'âge de 82 ans.

Après avoir fait ses débuts dans Don Giovanni en Uruguay -où il a vécu dans sa jeunesse- il s'est surtout consacré au répertoire lyrique espagnol avec des enregistrements et des représentations de zarzuela et d'opéras espagnols tels que Curro Vargas, Pepita Jiménez, Luisa Fernanda, La del soto del parral, La del manojo de rosas, Katiuska et Maruxa,...

Lauréat de plusieurs concours internationaux, il a fait ses débuts à la Fenice de Venise en 1968, et il a interprété des rôles tels que Scarpia, Escamillo, Simone et Giorgio Germont. Il a participé à la première mondiale d'Œdipe et Yocaste de Josep Soler en 1986. En 1974, il était de la Madama Butterfly produite par le Teatro de la Zarzuela, avec Raina Kabaivanska et Gianni Raimondi.
Professeur à l'Escuela Superior de Canto de Madrid depuis 1983, il en était aussi le directeur. Il a été directeur artistique de l'Association du genre lyrique de Madrid.

Il était marié à la soprano Angeles Gulín et ils étaient les parents de la soprano Ángeles Blancas.

Emily Daggett rejoint le Quatuor Vega

par
Emily Daggett Smith remplacera l’ancienne première violoniste Elizabeth Fayette qui a quitté au printemps 2020 pour poursuivre d’autres opportunités.

Entretemps, le violon solo de l’Orchestre Symphonique d’Atlanta, David Coucheron, a été invité au poste de premier violon.
Les autres membres du Quatuor Vega sont la violoniste Jessica Shuang Wu, l’altiste Yinzi Konget le violoncelliste Guang Wang. Ils sont en résidence à l’Université Emory d’Atlanta depuis 2006 et ont remporté des prix à divers concours internationaux, notamment le Concours de quatuor à cordes de Bordeaux, le Concours d’ensemble de chambre Coleman, le Concours de musique de chambre Carmel et le Concours de quatuor à cordes de la National Society of Arts and Letters.

Diplômée de la Juilliard School et de l’Université de Stony Brook, Emily Daggett Smith a été violon solo du Juilliard Orchestra où elle a travaillé avec les chefs Michael Tilson-Thomas et Leonard Slatkin. Elle s’est produite en soliste avec l’Iris Orchestra, le Festival Mozaic Orchestra, le New Amsterdam Symphony Orchestra et les New York Classical Players, et comme violon solo invitée de l’Orlando Philharmonic et des Knights.

Emily Daggett a également été professeur de violon au Bard College Conservatory Pre-College et à la Juilliard School, où elle est assistante de Laurie Smukler. Elle a également siégé au corps professoral du département de premier cycle de Stony Brook.

 

Le programme d’échange Sir Elton John

par

La Royal Academy of Music lance le programme d’échange Sir Elton John : à partir de septembre 2022, des étudiants de douze des meilleurs conservatoires du monde participeront à des échanges éducatifs.

Ce sont jusqu’à 20 participants par an de la Royal Academy of Music de Londres et de ses conservatoires partenaires qui bénéficieront d’échanges de durée variable -projets collaboratifs courts, un seul trimestre ou une année complète de cours dans leur établissement d’accueil. Le programme Global Exchange est porté par un fonds créé par Elton John pour offrir des bourses d’études à des musiciens talentueux.

Les institutions participantes sont la Juilliard School (New York), le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, le Conservatoire de Musique de Shanghai, l’Académie Sibelius de l’Université des Arts d’Helsinki, l’Université de Musique et des Arts du Spectacle de Vienne, l’Académie Hanns Eisler de Berlin, l’Académie des Arts de Hong Kong, le Conservatoire de Musique de Sydney, l'Université de musique et des arts de la scène de Munich, École de musique Reina Sofía (Madrid), École Glenn Gould du Conservatoire royal de musique de Toronto et Faculté de musique et École supérieure de musique de l’Université des arts de Tokyo.

Ma passion est d’aider à nourrir la prochaine génération d’artistes mondiaux, a déclaré Elton John. La musique peut et doit transcender les frontières, et je suis ravi de soutenir un programme qui offre des opportunités tangibles de haut niveau à de jeunes musiciens talentueux venant de nombreux pays différents.

Un concert de 24 heures

par

Le London Contemporary Orchestra assure un concert de 24 heures ce week-end au Barbican Hall de Londres.
À partir de samedi soir, le programme proposera une série d’œuvres allant de la musique classique moderne à la musique électronique, de compositeurs tels que John Cage, Éliane Radigue, Mica Levi, Alvin Lucier, Michael Gordon et James Tenney.
Les temps forts comprendront la pièce de six heures de Morton Feldman, le Quatuor à cordes n ° 2, ainsi que de nouvelles performances de musiciens électroniques KMRU, Actress et Powell, accompagnés de musiciens acoustiques.

La musique sera offerte sur fond de projections visuelles méditatives en constante évolution de László Zsolt Bordos.
Le public est libre d'aller et venir à sa guise pendant la période de 24 heures.

Robert Ames,le chef du LCO, est un grand fan de ne pas dicter le comportement du public, mais de créer un espace où il est confortable de se comporter d’une certaine manière. Il précise : Je suis super intéressé de voir si quelqu’un va tenir le coup pendant 24 heures et de voir s’il y a des points de rupture pour les gens, s’il y a un exode massif à certains moments ou des tas de gens qui viennent à d’autres moments. [...] l’esprit est de donner aux gens l’occasion de voir les choses qu’ils veulent vraiment voir ou les moments où ils veulent vraiment venir, mais cela devrait fonctionner comme un récit de 24 heures.

Au Prado, de la musique dans l'exposition "Tornaviaje"

par

À l'occasion de l'exposition temporaire "Tornaviaje" consacrée à l'art ibéro-américain en Espagne, l'ICCMU et le Museo del Prado organisent le concert El imaginario americano en el Viejo Mundo, avec l'ensemble mexicain La Fontegara et le violoniste Manfredo Kraemer dans le souci de replacer les expositions temporaires du Prado dans leur contexte. Au programme, des œuvres instrumentales de compositeurs espagnols du XVIIIe siècle trouvées dans les nouvelles archives espagnoles, dont les concordances avec leurs originaux européens n'ont pas survécu ou sont peu visibles. Elles comptent des œuvres de Santiago de Murcia, des danses du manuscrit XII Sonatas et une reprise historique du compositeur espagnol Luis Misón. Et aussi des œuvres françaises de la Cour de Versailles inspirées par des idées fantastiques sur l'exotisme et la noblesse des Indiens d'Amérique, signées par des compositeurs emblématiques tels que Marin Marais et Jean-Philippe Rameau.

A la Casa de México de Madrid, l'ensemble offrira un programme intitulé Sonatas y tríos de Luis Misón : la récupération d'un répertoire instrumental inédit du compositeur et flûtiste virtuose Luis Misón (1727-1766) et de fandangos anonymes pour flûte traversière et violon. Très populaires parmi les amateurs dans la seconde moitié du XVIIIe siècle en Espagne, ces genres ont eu une énorme résonance en Nouvelle-Espagne. La première édition moderne des œuvres interprétées lors de ce concert de Luis Misón a été réalisée par María Álvarez-Villamil et María Díez-Canedo elle-même, membre de La Fontegara, et attend sa prochaine publication par l'ICCMU.

102 touches pour Lucas Debargue

par

Le soliste français Lucas Debargue a adopté un instrument de 102 touches (au lieu des 88 habituelles) construit par le facteur français Stephen Paulello.
Il se produira sur ce mégapiano à la Philharmonie de Paris lors du récital de ce week-end consacré à Bach, Schumann, Fauré et Scriabine.

 

Christian Gasc a déposé les armes

par

Artistes de l'ombre, les costumiers sont une des composantes humaines essentielles du spectacle vivant. Christian Gasc, qui vient de disparaître à l'âge de 76 ans, y a consacré tout son talent. Longue est la liste des productions lyriques auxquelles son nom est associé. Le cinéma et le théâtre en ont bénéficié aussi : 4 César et un Molière ont récompensé son travail.En tout, ce sont plus de 50 films, une vingtaine d'opéras, et 35 pièces de théâtre qu'il a habillés.
Pourtant, rien ne le destinait au costume. Originaire de Dunes (Tarn-et-Garonne), il rencontre à 19 ans la réalisatrice Liliane de Kermadec qui lui confie la réalisation des costumes de son film Aloïse, avec Isabelle Huppert et Delphine Seyrig. C'est le début d'une longue carrière.

 

Anna Netrebko en congé

par

La soprano russe Anna Netrebko a annoncé elle-même dans les médias sociaux qu'elle a décidé de s'octroyer un congé sabbatique de la scène. Les conditions de travail liées à la pandémie lui ont fait perdre le plaisir de faire de la musique. Elle souhaite s'occuper pour le moment de sa santé et de son bien-être. Elle dit souhaiter aussi voyager, mais on ne voit pas très bien comment elle pourrait réaliser ce voeu sans être à nouveau confrontée aux mesures sanitaires...
On ne sait pas encore si ces nouvelles dispositions de la star entraineront des annulations. A Londres, elle est déjà remplacée par Ludmilla Monastyrska dans Nabucco. Au printemps, elle est attendue à Zurich, Barcelone et au Festival de Pâques de Baden-Baden.

Hommage à John Williams

par

Le Kennedy Center et le National Symphony Orchestra organisent la célébration officielle du 90e anniversaire de John Williams avec un festival de trois jours en juin.
Le compositeur, chef d'orchestre et pianiste américain est né le  à New York. Sa renommée s'est construite principalement sur ses musiques de films dont la saga Star Wars. Compositeur attitré de Steven Spielberg et de George Lucas, John Williams a composé au cours d'une carrière qui s'étend sur près de soixante ans, un grand nombre des plus célèbres musiques de films de l'histoire d'Hollywood dont celles des Dents de la merE.T. l'extra-terrestreIndiana JonesJurassic ParkSupermanLa Liste de Schindler, et les trois premiers films de la saga Harry Potter. Il a également composé la musique de quatre Olympiades, NBC Nightly News, la cérémonie d'investiture du président Barack Obama, et de nombreuses séries télévisées.

Williams a remporté cinq fois l'Oscar de la meilleure musique, mais aussi 4 Golden Globes, 7 BAFTA Awards et 21 prix Grammy. Avec 52 nominations aux Oscars, Williams est la deuxième personne la plus nommée après Walt Disney. Il a été intronisé au Hollywood Bowl Hall of Fame en 2000 et a été récipiendaire du Kennedy Center Honors en 2004.

Williams a composé également de nombreuses œuvres de musique classique à la demande des plus grands orchestres. Par exemple, un Concerto pour cor pour Dale Clevenger et l'Orchestre symphonique de Chicago, un Concerto pour violoncelle pour Yo-Yo Ma et l'Orchestre symphonique de Boston, un Concerto pour basson pour les 150 ans de l'Orchestre philharmonique de New York, etc. Il a lui-même été le principal chef de l'Orchestre Boston Pops de 1980 à 1993.

Parmi les invités spéciaux, on retrouve sans surprise Yo-Yo Ma, Steven Spielberg et Anne-Sophie Mutter.

Le concert de gala aura lieu le 23 juin au profit de la nouvelle dotation du NSO en faveur de l'éducation musicale.

Première espagnole

par

L'Auditorio de Tenerife programme pour la première fois en Espagne The Old Maid and the Thief, un opéra de chambre de Gian Carlo Menotti commandé par la station de radio américaine NBC, qui l'a créé en avril 1939. L'oeuvre s'inspire des opéras comiques du XVIIIe siècle et se déroule dans une ville où, sous une apparence pittoresque et tranquille, se cachent des désirs, des ragots et des secrets très intimes et puissants.
L'Auditorio sera transformé à l'identique de la station de radio américaine des années 1940, comme pour la création.