Michael Gielen Edition : 100% viennois 

par

Michael Gielen Edition Volume 8 : 1954-2013. Schönberg, Berg, Webern. SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Radio-Sinfonieorchester des SWR, Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt, SWR Vocalensemble. Michael Gielen. Livret en allemand et anglais. 1 coffret de 12 CD SWR 19063CD.

SWR Musik poursuit son édition dédiée au legs de regretté Michael Gielen dont il s’agit du volume 8. Centré sur les 3 Viennois, Schönberg, Berg et Webern, il était hautement attendu tant cet univers était proche de celui du chef-compositeur. En 12 CD, on possède une anthologie exhaustive des oeuvres avec orchestres de ces trois compositeurs dans des interprétations qui font date. 

La force de Gielen réside dans la hauteur de vue intellectuelle associée à une direction qui galvanise les orchestres radiophoniques allemands qu’il dirige. Moins froidement analytiques que celles d’un Boulez et moins esthétisantes que celles d’un Abbado, ces lectures de Gielen apportent une tension dramaturgique et une force épique à toutes ces partitions.

Tout au long de ces 12 CD, on reste sur les cimes interprétatives avec des Gurrelieder démoniaques, deux gravures tétanisantes de noirceur dramatique de Pelleas et Melisande de Schönberg, une interprétation tellurique des Trois Pièces pour orchestre de Berg… Gielen ne méprise pas les orchestrations parfois hollywoodiennes de Bach ou chambristes de Strauss par Schönberg et de Schönberg par Webern, ni même les pièces mineures comme le Concerto pour quatuor à cordes d’après Haendel du même Schönberg ! Du côté des solistes, on trouve l’immense Christian Ferras dans le Concerto “à la mémoire d’un ange” de Berg ou des artistes rompus aux répertoires les plus exigeants comme Claude Helffer au piano ou Saschko Gawriloff au violon (dans Berg et Schönberg). Les chanteurs sont quant à eux pour la plupart germanophones et très à l’aise dans ces musiques : Christine Schäfer, Melanie Diener, Christiane Oezle…

Il faut bien naturellement saluer la performance des orchestres des radios de Freiburg et Baden-Baden, Stuttgart et Francfort. Certes, ils ne possèdent pas le soyeux du Wiener Philharmoniker avec Abbado (DGG), la puissance du Philharmonique de Berlin (avec Boulez / DGG), mais leur précision technique et leur compréhension de ces musiques sont des atouts essentiels. 

Certes, ce coffret est exigeant intellectuellement, mais il brosse, encore une fois, le portrait d’un artiste sans concessions au service de toutes les modernités. Avec le dating phone etiquette c’est l’un des indispensables de cette Gielen Edition. 

Son 10 – Livret 10 – Répertoire 10 – Interprétation 10

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.