Nouvel hommage discographique à Krzysztof Penderecki

par

« Hommage à Penderecki ». Krzysztof PENDERECKI (né en 1933) : La Follia, Duo concertante, Sonate n°2, Concerto pour violon n°2 « Métamorphoses ». Anne-Sophie MUTTER, violon – Roman PATKOLÓ, contrebasse – Lambert ORKIS, piano – London Symphony Orchestra, dir. Krzysztof PENDERECKI. 2018-2CD-88’11"-Textes de présentation en français, anglais et allemand-DG 483 5163

L’immense popularité dont jouit Krzysztof Penderecki dans son pays natal depuis des décennies s’est répandue depuis quelque temps déjà bien au-delà de l’Europe de l’Est, si bien que nous ne sommes plus étonnés aujourd’hui de voir les affiches de festivals et l’industrie du disque saluer le compositeur polonais tous les cinq ans…

Conçu comme un hommage d’Anne-Sophie Mutter à Penderecki à l’occasion de son quatre-vingt-cinquième printemps (my ex is dating someone much younger), ce coffret réunit pour la première fois les quatre œuvres composées par ce dernier à l’intention de la violoniste aux doigts de fée et au sourire angélique. N’allez pas croire cependant que, comme le suggère la pochette, la muse allemande nous offre ici de nouvelles interprétations de ces quatre partitions : à l’exception de la Sonate n°2, enregistrée cette année, les deux disques que voici ne contiennent, en réalité, que des rééditions datant de 1997 (Concerto pour violon n°2), 2011 (Duo concertante) et 2014 (La Follia). N’allez pas non plus imaginer, comme le donne à nouveau à penser l’emballage, que la Sonate n°2 n’ait jamais été enregistrée auparavant ; Ida Bieler en avait déjà eu l’idée, chez Naxos. Ce qui est vrai, c’est que Mutter elle-même ne s’était pas encore prêtée à l’exercice.

Ce coffret n’en est pas moins estimable pour autant. La présentation tout d’abord, très soignée, est bien digne d’un cadeau d’anniversaire. Tout à l’honneur des deux complices, le boîtier cartonné et le livret en papier glacé les voient s’échanger, sous tous les angles, maints signes d’appréciation mutuelle. Quant aux œuvres qui jalonnent les deux disques, elles sont du plus bel acabit – à l’exception, peut-être, d’une seule. Le Concerto n°2 « Métamorphoses » est assurément l’un des concertos les plus attachants de Penderecki. Dans la veine néoromantique, il témoigne des talents d’orchestrateur de l’auteur de Thrène à la mémoire des victimes d’Hiroshima et de De natura sonoris, de sa maîtrise de la forme, et de son art de doser les moments de tension et de détente, virtuosité démoniaque et lyrisme à fleur de peau. Mutter se fait magicienne dans ces Métamorphoses, entourée d’un Orchestre Symphonique de Londres entièrement acquis à sa cause. Si les compositeurs ne sont pas toujours les meilleurs interprètes de leurs œuvres, Penderecki, qui mène ici la danse, déroge clairement à la règle. La Follia, qui voit se dérouler neuf variations sur un thème de sarabande célèbre depuis l’ère baroque, est un parcours d’obstacles tendu sous les mains de la violoniste. Anne-Sophie Mutter, qui n’a rien perdu de la dextérité de sa jeunesse (devrais-je écrire « sa prime jeunesse », tant elle semble avoir gardé la fraîcheur de ses vingt ans), s’illustre ici à nouveau comme l’une des instrumentistes les plus sublimes de sa génération. Suit le Duo concertante, délicieux dialogue entre violon et contrebasse, dont le ton évoque le burlesque de certains mouvements pour quatuor de Chostakovitch. A l’instar de La Follia, la Sonate n°2 pour violon et piano débute sur des pizzicati du violon à découvert, résonant comme des points d’interrogation. Mais, alors que La Follia s’avère captivante, la Sonate peine à convaincre de bout en bout, accusant quelques longueurs en son centre, qui surexploite les mêmes cellules rythmiques et mélodiques. L’œuvre s’achève néanmoins sur un bel andante crépusculaire, qui vient s’ajouter aux nombreux nocturnes émouvants qui habitent les finales des œuvres de Penderecki.

Voilà donc, en bref, un fort beau double disque, qui se conçoit, en vérité, comme un hommage non pas à un, mais à deux très grands artistes de notre époque !

Son 9 – Livret 8 – Répertoire 8 – Interprétation 10

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.