Vespro de Monteverdi pour fêter l’inauguration officielle du Namur Concert Hall

par

Ce jeudi 12 mai avait lieu le concert d’inauguration du Namur Concert Hall au Grand Manège. Le Chœur de Chambre de Namur, Leonardo Garcia Alarcón et l’ensemble Cappella Mediterranea ont logiquement été choisis pour ce concert inaugural. Ils sont rejoints par sept solistes de choix à savoir Mariana Flores et Gwendoline Blondeel (sopranos), David Sagastume (contre-ténor), Valerio Contaldo et Mathias Vidal (ténors), Alejandro Meerapfel (baryton) et Salvo Vitale (basses).

Au programme, Vespro Della Beata Vergine, véritable chef-doeuvre de lhistoire de la musique composé par Claudio Monteverdi. Datant de 1610, soit peu de temps après l’Orfeo, cette œuvre pour solistes, double chœur, orgue et orchestre est la pièce parfaite pour mettre en exergue les qualités de cette salle de concert. L’acoustique est parfaitement ajustée et navigue entre celle d’un studio et celle d’une église. De plus, le décor est très agréable : un vitrail lumineux projeté sur le mur au dessus de la scène et de jolies lampes pendantes nous propulsent dans un ciel étoilé.

Révélation de Coronis, zarzuela politico-amoureuse, enfiévrée par Vincent Dumestre

par

Sebastián Durón (1660-1716) : Coronis, zarzuela en deux journées. Ana Quintans, soprano [Coronis]. Isabelle Druet, mezzo-soprano [Triton]. Cyril Auvity, tenor [Proteo]. Anthéa Pichanick, contralto [Menandro]. Victoire Brunel, mezzo-soprano [Sirene]. Marielou Jacquard, mezzo-soprano [Apolo]. Caroline Meng, mezzo-soprano [Neptuno]. Brenda Poupard, mezzo-soprano [Iris]. Olivier Fichet, ténor [cantante del coro]. Vincent Dumestre, Le Poème Harmonique. Avril 2021. Livret en français, anglais, allemand ; paroles en espagnol traduit en français et anglais. TT 40’41 + 58’02. Alpha 788

John Barbirolli dans sa prime jeunesse

par

 

LES ENREGISTREMENTS EDISON BELL - 1927. Richard Wagner (1813-1883) : Der Fliegende Holländer, Ouverture ; Die Meistersinger von Nürnberg, Prélude à l’Acte III. Engelbert Humperdinck (1854-1921) : Hänsel und Gretel, Ouverture. Giacomo Puccini (1858-1924) : Madama Butterfly, Duo d’amour (finale). Pietro Mascagni (1863-1945) : Cavalleria Rusticana, Air de Santuzza. LES ENREGISTREMENTS HMV ESPAGNOLS - 1928. Pablo Casals (1876-1973) : Sardana. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Die Zauberflöte, Possenti numi (arr. : Barbirolli). LES ENREGISTREMENTS NGS - 1927. Edward Elgar (1857-1934) : Introduction and Allegro pour cordes. Peter Warlock (1894-1930) : Sérénade pour cordes, pour le 60e anniversaire de Delius. Frederick Delius (1862-1934) : Summer Night on the River. Claude Debussy (1862-1918) : Danse Sacrée et Danse Profane. Benedetto Marcello (1686-1739) : Final Allegretto de la Sonate en ut majeur, op. 2 n° 5 (arr. : Barbirolli). Lilian Stiles-Allen, soprano ; Dan Jones, ténor. André Mangeot, Boris Pecker, violon ; Frank Howard, alto ; Herbert Withers, violoncelle. Ethel Bartlett, piano, Orchestre Symphonique, École de Violoncelles de Londres, Orchestre de chambre de la NGS (National Gramophonic Society), direction : John Barbirolli. Enregistré entre janvier 1927 et mars 1928 aux Edison Bell Studios, Kingsway Hall, Vocalion Studios, Londres. Livret en anglais. 78’57’’. 1 CD-R Barbirolli Society SJB1096.

A Genève, la Société Chopin fête son vingt-cinquième anniversaire  

par

A Genève, la Société Frédéric Chopin œuvre inlassablement depuis vingt-cinq ans sous l’égide de sa dynamique fondatrice, Aldona Budrewicz-Jacobson, qui décide d’ouvrir les festivités par un récital du pianiste Marcin Wieczorek donné le 10 mai à la Mairie de Collonge-Bellerive.

Né à Random en 1996, ce jeune artiste âgé de vingt-six ans a commencé à étudier le piano à l’âge de sept ans et est lauréat de plusieurs concours internationaux, dont le ‘Teodor Leszetycki ‘ en Allemagne et le ‘George Enescu’ à Bucarest en 2021.

Son programme intégralement consacré à Chopin débute par trois des Etudes op.10 qui, d’emblée, révèlent une technique solide. La 1ère en ut majeur montre une parfaite égalité des arpèges de la main droite découlant des octaves, robustes comme des portiques, de la gauche, alors que la 10ème  en la bémol majeur négocie adroitement les contrastes legato – staccato dans l’enchaînement des accords brisés et que la 12ème  en ut mineur a la fluidité de la basse grondante sous les tutti anguleux de la partie mélodique. S’y ajoute la 5ème en mi mineur de l’opus 25 faisant scintiller les accords ‘appoggiaturés’ avant de répandre généreusement le spianato de la main gauche dans le Più lento médian. Cet effet apparaît aussi dans les inflexions généreuses qui sous-tendent le Nocturne en mi majeur op.62 n.2 enveloppé de vaporeux abbellimenti. Les Trois Mazurkas op.56 allient la noblesse retenue au babillement nonchalant des croches et au dialogue intimiste à deux voix. Le Scherzo n.1 en si mineur op.20 renoue avec une virtuosité ahurissante, étirant les traits prestissimo jusqu’à un Molto più lento tissant imperceptiblement les larges écarts afin de faire chanter les voix médianes.

Pawel Łukaszewski et ses ferventes symphonies sacrées

par

Pawel Łukaszewski (°1968) : Symphonie n° 3 « des Anges », pour soprano, chœur mixte et orchestre. Symphonie n° 6 « Chant de la vie éternelle », pour chœur et orchestre. Anna Mikolajczyk-Niewiedzial, soprano ; Chœurs et Orchestre de l’Opéra et de la Philharmonie de Podlachie, direction Miroslaw Jacek Blaszczyk. 2021. Notice en polonais et en anglais. 49.30. Dux 1762.

La Traversée, un récital hasardeux de Patricia Petibon

par

Airs de Stefano Landi (1587-1639), Henry Purcell (1659-1695), Jean-Philippe Rameau (1683-1764), Georg Friedrich Handel (1685-1759), Christoph Willibald Gluck (1714-1788), Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Giuseppe Verdi (1813-1901) et Jacques Offenbach (1819-1880). Patricia Petibon, soprano ; La Cetra Barockorchester Basel, direction Andrea Marcon. 2021. Notice en français, en anglais et en allemand. 53.33. Sony 19439991832.

Sonates de compositrices baroques par le quatuor féminin Spirit of Musicke

par

Women4Baroque II. Isabella Leonarda (1620-1704) : Sonates pour flûte no 7 et 12 Op. 16. Mrs Philharmonica (fl 1715) : Sonates no 1-6 en ré mineur, fa majeur, mi bémol majeur, mi mineur, ut mineur, sol majeur des Divertimenti da Camera. Élisabeth-Claude Jacquet de La Guerre (1665-1729) : Sonate pour violon no 1 en ré mineur. Anna Bon di Venezia (1738-ap1767) : Sonate pour clavecin no 3 en fa majeur Op. 2 (sic, et non Op. 1) ; Sonate pour flûte no 2 en fa majeur Op. 1 (sic, et non Op. 2). Spirit of Musicke. Maria Loos, flûte à bec. Christine Busch, violon. Gabriele Ruhland, violoncelle, viole de gambe. Veronika Brass, clavecin, orgue. Christoph Eglhuber, luth, guitare. Octobre 2018. Livret en allemand, anglais. TT 77’57. SPIMUS-Records 113