Mots-clé : Andris Poga

A l’OSR,  le pianiste Paul Lewis à la rescousse  

par

Pour sa série de concerts ’Espressivo’, l’Orchestre de la Suisse Romande invite un chef letton, Andris Poga, actuel directeur musical de l’Orchestre National de Lettonie et, en soliste, le pianiste britannique Paul Lewis. 

Et c’est lui qui ouvre les feux avec le 27e Concerto en si bémol majeur K.595 de Mozart en bénéficiant des demi-teintes tragiques d’un canevas instrumental ne comportant que huit premiers et huit seconds violons pour imposer un phrasé sobre qui masque le cafouillage des bois et une ligne de chant élégante qui, sporadiquement, se voile de tristesse. Le Larghetto est développé dans un son racé qui, dans le cantabile, épouse le phrasé des vents, tandis que le rondò final contraste par une apparente espièglerie que sous-tend une énergie pré-beethovenienne. Et c’est justement au maître de Bonn et à ses Bagatelles op.126 qu’il emprunte un bis empreint d’une indicible mélancolie.

click to read more

par https://divespain.net/

Dimitri CHOSTAKOVITCH  (1906-1975) : Concerto n° 2 pour violoncelle et orchestre op. 126.  Sulkhan TSINTSADZE (1925-1991) : Concerto n° 2 pour violoncelle et orchestre. Maximilian HORNUNG (violoncelle), Deutsches Symphonie Orchester Berlin, dir. : Andris POGA. DDD–2018–60’ 19’’–Textes de présentation en anglais, allemand et français–Myrios Classics LC 19355