Une belle biographie d'Offenbach

par

L’année 2019 apportera avec elle le bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach. À cette occasion, l’artiste lyrique et metteur en scène Jean-Philippe Biojout lui dédie une toute nouvelle biographie, nous donnant ainsi l’occasion de (re-)découvrir cette figure emblématique de l’opérette.

Ce petit livre ne paie pas de mine : la couverture, partiellement blanche et totalement neutre, dévoile l’un des portraits les plus connus d’Offenbach lors de sa carrière à Paris. On pourrait passer à côté, pensant y trouver une biographie des plus banales. Pourtant, il suffit de le feuilleter pour découvrir tout son potentiel : Jean-Philippe Biojout nous dépeint la vie du compositeur en à peine 9 chapitres et ponctue son écrit de nombreuses illustrations, que ce soient des partitions originales, dessins, caricatures et autres archives souvent issues de la Bibliothèque Nationale de France.

Le récit, chronologique, prend parfois des allures de roman historique tellement l’auteur nous fait voyager dans le temps, d’écriture simple mais très raffiné. On y ressent son affection et sa connaissance du répertoire offenbachien qu’il a d’ailleurs plusieurs fois interprété et mis en scène.

Loin d’un écrit scientifique (pour plus de détails, l’auteur nous renvoie d’ailleurs à l’ouvrage de Jean-Claude Yon chez Gallimard), cette biographie donne néanmoins les informations les plus importantes sur la vie d’Offenbach et un aperçu global de son parcours. On y découvre les faits essentiels de sa vie privée (naissance à Cologne, mariage avec Herminie ou encore ses relations avec ses contemporains tel Wagner) et les œuvres qui ont marqué le plus sa carrière (des plus connues aux oubliées). Jean-Philippe Biojout n’oublie pas de mentionner le contexte historique dans lequel Offenbach vivait, les liens avec les autres compositions « phares » de l’époque ou les grands évènements du Second Empire. Il donne également beaucoup d’importance à la critique musicale qui avait beaucoup plus d’impact qu’aujourd’hui. Pour cela, il mentionne régulièrement les grands articles qui parlaient -en bien ou en mal- des œuvres de celui que Rossini surnommait le « Mozart des Champs-Élysées ».

Certains passages du livre, surtout à la fin, sont plus denses que d’autres du fait des nombreuses informations sur les compositions d’Offenbach –plus de 60 ! Chaque opéra a droit à son synopsis, son analyse des grands airs, les caractéristiques de sa création, l’accueil du public à l’époque et éventuellement d’aujourd’hui, … Cela donne à l’ouvrage un côté un peu « encyclopédique » et certains lecteurs apprécieront plus que d’autres. Quoi qu’il en soit, c’est une bonne occasion de découvrir des opérettes oubliées d’Offenbach qui pourtant n’ont parfois rien à envier à Orphée ou à La Vie Parisienne.

En conclusion, c’est un livre assez complet et d’un abord facile pour toute personne désireuse de découvrir Offenbach. En seulement deux cents pages, Jean-Philippe Biojout prend un certain plaisir à « détruire » les légendes qui, aujourd’hui encore, entourent le compositeur et il nous offre maintes anecdotes parfois incroyables sur sa vie. Pour y voir bien clair, l’auteur propose un index des noms et des œuvres cités ainsi qu’une bibliographie sélective. À découvrir dans la collection « horizons » des éditions Bleu Nuit.


Romy Leroy (Reporter IMEP)


Bleu nuit éditeur, collections horizons, Paris, 2018, 176 p., 20

Vos commentaires is there any website to do my assignment

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.