Vers une nouvelle intégrale symphonique de Janacek

par creative writing the iron man

Leos Janacek (1854 - 1928)
Orchestral Works, Vol. I
Sinfonietta, JW VI/18 pour orchestre - Capriccio JW VII/12 - Suite de "La petite renarde rusée" JW I/9
Jean-Efflam Bavouzet (piano), Bergen Philharmonic Orchestra, dir.: Edward Gardner
2014-SACD-Textes de présentation en anglais, allemand, français-Chandos CHSA 5142

Edward Gardner est un chef qui a la cote aujourd'hui ! Principal chef invité du Bergen Philharmonic remis en selle par Andrew Litton à qui il succèdera cette année comme chef principal, il est également chef de l'English National Opera, principal chef invité du City of Birmingham et il dirige fréquemment le Philharmonia, le London Philharmonic et l'Orchestre of the Age of Enlightenment... Pas mal à 40 ans... Chandos l'a pris sous son aile et les enregistrements consacrés à Szymanowski, Bartok, Britten, Verdi, Walton et Berio ont rencontré le plus bel accueil de la critique. Cette fois, c'est Janacek qui les accompagne dans leur nouveau projet : l'enregistrement des oeuvres orchestrales du compositeur morave dont ce CD constitue le premier volume. Le CD s'ouvre sur la Sinfonietta de 1926, la "Militaire", une commande d'une organisation de gymnastique, hommage en cinq mouvements à l'armée tchèque pour lequel Janacek réunit une importante phalange de cuivres : 4 cors en fa, 12 trompettes en si bémol, 2 trompettes basses, 4 trombones, 2 tubas ténor, 1 tuba basse... de quoi faire sonner l'ensemble. Gardner privilégie les contrastes, usant de charme dans la danse villageoise, jouant le clair-obscur suivi de la liesse populaire du troisième mouvement pour clôturer la sinfonietta en une grande farandole. Le Capriccio en quatre mouvements pour piano (main gauche), flûte piccolo, deux trompettes, trois trombones et un tuba ténor s'apparente davantage à la musique de chambre que pratiquait le compositeur dans les dernières années de sa vie; son plan symphonique réserve moultes surprises avec ses variantes d'humeur, de tempi et de combinaisons instrumentales que le chef convoque subtilement, magnifiquement secondé par la sonorité claire du jeu de Bavouzet. Quant à la Suite de La petite renarde rusée dont les Allemands critiquaient l'orchestration lors de la création de l'opéra en leurs murs, elle fit d'abord l'objet du réorchestration demandée par Vaclav Talich au chef Frantisek Skvor et au compositeur Jososlaw Ridky, avant de retrouver l'orchestration originale des interludes orchestraux de l'opéra de Janacek réalisée par Sir Charles Mackerras, spécialiste du compositeur, qui l'allongea également de quelques minutes pour donner plus de cohérence à l'action. On retrouve ici, en Gardner, le chef d'opéra faisant courir la petite renarde échappant au garde-chasse, une suite devenue poème symphonique poétique toute en couleur. Du beau travail.
Bernadette Beyne

Son 10 - Livret 9 - Répertoire 9 - Interprétation 8

Les commentaires sont clos.