A bout de souffle : Mahler par Currentzis

par describe relative dating and absolute dating

Gustav Mahler (1860-1911), Symphonie n°6 en la mineur « tragique », Music Aeterna, Teodor Currentzis. 2018.  Sony. 190758229522

L’art reflète-t-il son temps ? Cette question ferait surement un excellent sujet de philosophie pour les élèves de terminale qui passeront le BAC en juin mais elle nous vient également à l’esprit quand il s’agit d’évoquer le cas du chef gréco-russe Teodor Currentzis.

Chaque nouvel enregistrement de l’Athénien excite la curiosité souvent pour le meilleur (6e de Tchaïkovski, ou le Sacre du Printemps de Stravinski) mais aussi pour le pire (Trilogie Da Ponte de Mozart) … Currentzis est un chef « 2.0 », qui n’hésite pas à faire bouger les lignes…à l’image de la société actuelle.

Il est le reflet de notre époque empreinte d’immédiateté, d’excès en tout genre. On aime ou on déteste Currentzis, pas de demi-mesure avec ce genre de personnage. Chef orageux, il agit sur le public comme les éclairs et le tonnerre. Il y a ceux qui en font la chasse et ceux qui vont se mettre à l’abri afin d’éviter la foudre. Alors imaginez ce que peut donner la rencontre d’un talent aussi brut avec la 6e symphonie de Gustav Mahler !

Tout y est ! La véhémence, le mordant et surtout la tragédie. On n’est pas déçu.

Une fois encore, Currentzis va diviser les auditeurs. C’est vrai que c’est parfois brouillon, pas assez léché (2e mouvement), trop éloigné de la tradition mittel-europa dans laquelle s’inscrit la musique mahlérienne. Peut-être bien que la forme l’emporte sur le fond, mais quel plaisir d’entendre les 1er et le 4ème mouvements. Cela claque au vent, les chevaux sont lâchés. La musique n’est-elle pas aussi une affaire d’émotions et de sentiments ?

Son 10 – Livret 10 – Répertoire 10 – Interprétation 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.