Ernest Ansermet et la Musique française

par custom essay writing service toronto airport

Ernest ANSERMET
French Music

Claude DEBUSSY (1862 - 1918)
Printemps, Prélude à l'après-midi d'un faune - La mer - Images pour orchestre - Jeux - Khamma - Danse - Le martyre de Saint-Sébastien - Six épigraphes antiques - Marche écossaise - La boîte à joujoux - Petite suite - Pelléas et Mélisande (1952 et 1964) - Clair de lune

Maurice RAVEL (1875 - 1937)
Pavane pour une infante défunte - Valses nobles et sentimentales - Alborada del gracioso - Rapsodie espagnole - La Valse 1963 et 1953) - Le tombeau de Couperin - Tzigane - Boléro - Daphnis et Chloé - Ma mère l'Oye -  Concerto pour la main gauche - Concerto en sol - Daphnis et Chloé, suite n°2 - L'enfant et les sortilèges - Shéhérazade - Deux mélodies hébraïques - Trois poèmes de Stéphane Mallarmé - L'heure espagnole - Boléro

Camille SAINT-SAENS (1835 - 1937)
Danse macabre op. 40 - Symphonie n°3 op. 78 - Le Rouet d'Omphale op. 31

Hector BERLIOZ (1803 - 1869)
Symphonie fantastique (1967 et rehearsal) - Le Corsaire op. 21 - Le Carnaval romain op/ 9 - Béatrice et Bénédict, ouverture - La damnation de Faust op. 24 - Benvenuto Cellini op. 23, ouverture - Les Nuités d'été op. 7

César FRANCK (1822 - 1890)
Symphonie en ré mineur - Le chasseur maudit - Les Eolides

Georges BIZET (1838 - 1875)
Carmen, suite - L'Arlésienne, suites n° & et 2) - Patrie, ouverture - Symphonie en ut majeur - Jeux d'enfants op. 22 - La jolie fille de Perth, suite

Jacques OFFENBACH (1819 - 1880)
Orphée aux enfers, ouverture - La belle Hélène, ouverture

Ferdinand HEROLD (1791 - 1833)
Zampa, ouverture

Léo DELIBES (1836 - 1891)
Coppélia - Tableau III - Sylvia, suite

Edouard LALO (1823 - 1892)
Namouna - Divertissement - Rapsodie norvégienne - Scherzo pour orchestre - Le Roi d'Ys - Symphonie espagnole op. 21 -

Emmanuel CHABRIER (1841 - 1894)
Habanera - Espana - Suite pastorale - Joyeuse marche - Danse slave - Fête polonaise

Gabriel FAURE (1845 - 1924)
Requiem op. 48 - Pelléas et Mélisande op. 80 - Pénélope, prélude - Masques et bergamasques op. 112, suite

Ambroise THOMAS (1811 - 1896)
Mignon, ouverture - Raymond

Daniel AUBER (1782 - 1871)
Le domino noir, ouverture - Fra Diavolo, ouverture

Ernest CHAUSSON (1855 - 1899)
Symphonie en si bémol

Albert ROUSSEL (1869 - 1937)
Symphonies n° 3 et 4 - Le festin de l'araignée - Petite suite pour orchestre

Arthur HONEGGER (1892 - 1955)
Une cantate de Noël - Symphonie n°2, n°3 et n°4 - Pacific 231 - Le Roi David

Paul DUKAS (1865 - 1935)
L'apprenti sorcier - La Péri

Albéric MAGNARD (1865 - 1914)
Symphonie n°3

Franck MARTIN (1890 - 1974)
Concerto pour 7 instruments à vent, timbales, percussion et orchestre à corde - Etudes pour orchestre à cordes - Petite symphonie concertante - Concerto pour violon et orchestre - In terra pax
Orchestre de la Suisse romande et divers solistes
2013-ADD et DDD-32 CD-Textes de présentation en anglais et italien- Decca 480 7898 1

Paru chez Decca en 2013, ce copieux coffret de 32 CD nous arrive aujourd'hui et reprend les enregistrements de musique française réalisés pour le label entre 1951 et 1969, l'année du décès du Maestro. Au total, 89 oeuvres de musique française reprenant les "tubes" mais aussi des oeuvres plus rares au disque.
Né à Vevey en 1883, le chef suisse est décédé à Genève en 1969. Menant parallèlement des études de mathématiques et de physique à l'Université de Lausanne et des études musicales avec notamment Ernest Bloch, Ernest Ansermet a commencé sa carrière de chef en prenant la direction du Kursaal de Montreux, les concerts d'abonnement à Genève et c'est en 1915 que, sur le conseil de Stravinsky, Serge de Diaghilev lui demanda de prendre la direction musicale des Ballets Russes, ce qui contribua fortement à sa notoriété, à son carnet d'adresse. Et c'est en 1918 qu'il fonda l'Orchestre de la Suisse Romande qu'il dirigea jusqu'à deux ans avant de nous quitter. Toutefois, sa formation universitaire ne l'a jamais quitté. C'est par la physique et la phénoménologie de Husserl qu'il étudia le phénomène musical, plus précisément la façon dont une onde sonore, simple phénomène physique de déplacement de l'air dans l'espace, se transforme chez l'homme en un phénomène de conscience et affectif. Cette étude, très élaborée et pas simple à assimiler, est toutefois fondamentale et elle suscita de nombreuses critiques dans le milieu musical car le chef-philosophe et physicien arrivait à conclure que pour être assimilée par la conscience humaine, l'extrême limite de la musique s'arrêtait à la polytonalité au moment où Schoenberg élaborait ses théories du dodécaphonisme. Cela n'empêcha cependant pas des liens amicaux avec les deux autres protagonistes de l'Ecole de Vienne : Alban Berg et Anton Webern.
Ernest Ansermet était cependant un musicien de son temps : il procéda à diverses créations dont Noces de Stravinsky et l'Histoire du soldat, et il participa à la diffusion des oeuvres de Debussy, Ravel, Bartok, de Falla, Honegger, Magnard, Frank Martin,... Dans le répertoire chanté, il aimait la compagnie de Suzanne Danco que l'on retrouve ici dans le Pelléas et Mélisande de 1952, la rôle étant tenu par Erna Spoorenberg dans la version de 1964. Suzanne Danco encore dans les Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé et L'Heure espagnole de Ravel, le Requiem de Fauré et le Roi David de Honegger. Et c'est avec la légendaire Régine Crespin qu'il enregistra Les Nuits d'été de Berlioz.
Impossible de détailler ici les 89 oeuvres proposées, mais l'écoute de la répétition de la Symphonie fantastique de Berlioz nous dit beaucoup de la "touche Ansermet", ami de Furtwängler avec qui il partageait ses conceptions et pourtant si différent : si l'un et l'autre sont d'une scrupuleuse exigence face à la partition, le premier l'exprime avec le coeur, le second avec l'esprit. Ecoutez cette répétition de 1967, Ansermet avait alors 84 ans : il ne laisse rien passer quant à l'agogique, au tempo, à la mesure, aux accents, à la justesse, à l'architecture qu'il imprime à l'oeuvre -un travail sur la mesure 64 pour préparer la mesure 220 du même mouvement. Une vision très nette, un son très pur, un chef qui a marqué son temps. 
Bernadette Beyne

Son 10 - Livret 7 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Les commentaires sont clos.