Ferveur norvégienne

par https://dermaclinics.net/
Habbestad

Kjell HABBESTAD
(° 1955)
Cantica op. 1–Nox Praecessit op. 19–You Who Knelt In Darkness Quaking op. 90–Psalmi op. 70–God’s Son Has Made Me Free op. 72
The Latvian Radio Choir, dir. : Sigvards KLAVA
DDD–2017–73’ 05’’–Texte de présentation en norvégien et en anglais–LAWO LWC1136

En Norvège, son pays natal, Kjell Habbestad est une figure musicale importante. Il l’est surtout parce qu’un grand nombre de ses œuvres s’appuient sur l’identité et la culture norvégiennes, ainsi qu’en témoignent 14 Ibsensanger, un cycle de mélodies écrites en 1996 ou Un rêve norvégien, un concerto pour saxophone, orchestre et bandes magnétiques composé en 2002. Mais il l’est également parce que depuis ses débuts en 1976, il s’est intéressé à la musique religieuse et qu’il est l’auteur de toute une série de pièces d’église a cappella ainsi que de diverses pièces sacrées pour voix et orgue, à l’instar de celles qu’on trouve sur le présent CD. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si son premier opus datant de 1978, Cantica, ressortit déjà à ce genre.
Ce qui caractérise la musique religieuse de Kjell Habbestad, c’est qu’elle tend à opérer un syncrétisme entre la tradition et la nouveauté, ou plutôt entre les modes musicaux du passé (essentiellement le chant grégorien) et les recherches minimalistes de ces dernières décennies, voire les « tintinnabulions » d’Arvo Pärt, auquel il est difficile de ne pas songer. Mais en même temps, en écoutant Kjell Habbestad, on sent que sa musique exprime une ferveur profonde et qu’elle n’est pas du tout le produit de combinaisons abstraites basées sur des schémas théoriques. À écouter religieusement (sans mauvais jeu de mot).
Jean-Baptiste Baronian

Son 8 – Livret 6 – Répertoire 7 – Interprétation 8

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.