Igor Levit un talent à suivre

par

freundinnen kennenlernen appJohann Sebastian Bach (1685-1750)
Partitas, BWV 825-830
Igor Levit, piano
2014-DDD-2 CD’s-143’-Textes de présentation en allemand, anglais et français-Sony Classical LC06868 

Avec seulement deux albums à son actif, Igor Levit est à l’entame de sa carrière discographique. Pourtant, le pianiste de 27 ans avait déjà marqué les esprits lors du Concours Arthur Rubinstein 2005 dont il était le benjamin, emportant plusieurs prix dont le prix d’argent et celui du meilleur interprète de musique contemporaine. Ce n’est que huit ans plus tard qu’il entreprend ses premiers enregistrements chez Sony Classical avec les dernières sonates pour piano de Beethoven et, cette année, l’intégrale des Partitas de J.S. Bach. C’est avec enchantement que l’on découvre les premières mesures qui, déjà, sont énonciatrices de ce que seront les deux volumes. Dès les premières mesures, le jeune pianiste russe parvient à nous emporter avec douceur. Chaque note est signifiée et l’ensemble magnifie le génie musical et la force sémantique du compositeur. Inscrit dans son temps, Igor Levit ne se soucie plus « d’écoles d’interprétation »; il nous offre une interprétation personnelle à mi-chemin entre la rigueur musicale et une liberté qui apporte une musicalité ravissante et lumineuse. De lumière, il est aussi question dans la brillance de la sonorité. Rien n’est vague, flou ou sombre et si le toucher alterne sécheresse et douceur selon la circonstance, jamais le son n’est altéré ou étouffé. De plus, il nous offre dans de nombreux mouvements un jeu évoquant celui d’un clavecin dont nous aurions adouci le son. Ce phénomène n’est d’ailleurs pas étranger aux paramètres évoqués précédemment. Car c’est en réduisant le régime transitoire de la note, en étant juste dans ses ornementations, en optant pour un son clair et enfin avec l’aide de son talent, qu’il réussit à produire ce son particulier. S’il est possible de s’arrêter sur des choix musicaux, comme dans certains mouvements, la modification du texte, je pense qu’il est plus important de rester dans la globalité tant est efficace le travail effectué à ce niveau. Aussi, disons simplement que ce double album est une bulle d’air dans laquelle nous sommes aspirés, un rayon de soleil qui perce la grisaille. Un album à écouter sans modération et quelque soit le type d’écoute.
Xavier Falques

Son 10 – Livret 10 – Répertoire 10 – Interprétation 10

Les commentaires sont clos.