Le duo Perlman/Ax

par https://lifecoachbynature.com/

0126_JOKERGabriel Fauré (1845-1924) : Sonate pour violon et piano n°1 en la majeur, op.13
Richard Strauss (1864-1949) : Sonate pour violon et piano en mi bémol majeur, op.18, TrV 151

Itzhak Perlman, violon – Emanuel Ax, piano
2015-DDD-53’52-Textes de présentation en anglais, français et allemand-Deutsche Grammophon-00028948117741

C’est toujours un plaisir de retrouver sur disque ceux qui ont marqué l’histoire de la musique par leurs sensibilités et leurs talents artistiques incroyables. C’est ainsi que le violoniste Itzhak Perlman et le pianiste Emanuel Ax gravent sur disque deux sommets du répertoire peu souvent joués au concert : la Sonate n°1 en la majeur de Fauré, dédiée au fils de Pauline Viardot, Paul, se compose de quatre mouvements. Le langage novateur - complimenté par Saint-Saëns, professeur de piano de Fauré – est ici d’une pureté rare, tel « un flot ininterrompu », comme le souligne Emanuel Ax. Comme souvent chez Fauré, la sonate propose des modulations surprenantes tout en ne perturbant pas le discours. Œuvre spontanée et expressive, elle laisse place à la Sonate pour violon et piano en mi bémol majeur de Richard Strauss, une œuvre lyrique écrite quelques mois avant son premier poème symphonique, Don Juan. Trois mouvements qui annoncent clairement, par les différents changements de dynamiques et d’humeurs, le style théâtral des poèmes. Les deux artistes réunis apportent à ces œuvres leur très grande expérience et nous offrent une lecture particulièrement somptueuse et expressive. Fluide et brillant, le piano d’Emanuel Ax est chantant, avec un timbre digne des plus grands sur un très beau Yamaha CFX. Ax, discret et solide, accompagne à merveille le jeu pur et expressif de Perlman. A 70 ans, Perlman continue de nous toucher par l’assurance de son jeu, par la pureté qu’il dégage grâce à un timbre expressif et vivant. Cet univers presque schubertien, comme l’indique Ax, naturel et rayonnant convient parfaitement aux deux artistes qui apportent ici une version magistrale et de référence grâce à un dialogue fusionnel.
Ayrton Desimpelaere

Son 10 – Livret 9 – Répertoire 10 - Interprétation 10

Les commentaires sont clos.