Les voix de Rihm

par https://bali-dive-courses.com/

Wolfgang RIHM (° 1952)
Lieder
Holger FALK (baryton), Steffen SCHIEIERMACHER (piano)
DDD-2014-71’ 50’’-Texte de présentation en anglais, français et allemand-MDG 613 1848-2
Wolfgang Rihm a toujours aimé écrire pour la voix humaine et ce n’est certainement pas un hasard si son tout premier opus, composé à la fin des années 1960, est un cycle de lieder. Ce disque en propose un florilège et contient notamment une suite de six poèmes de Friedrich Nietzsche pour baryton et piano, qui date de 2001. C’est après l’avoir achevée que Wolfgang Rihm a fait la déclaration suivante à la fois surprenante et paradoxale : « Bien entendu, on ne peut pas mettre Nietzsche en musique. On ne peut d’ailleurs absolument rien mettre en musique, et encore moins Nietzsche. Mais un texte peut être une raison pour faire de la musique, surtout un texte de composition libre, comme les textes poétiques de Nietzsche. Le texte non nomme modèle – le texte comme matériau de base. » Il n’empêche ! Wolfgang Rihm a bel et bien mis en musique six poèmes de l’auteur du Gai Savoir et à veiller à en respecter la lettre et l’esprit dans une écriture des plus classiques et des plus suaves, un peu comme s’il s’agissait là d’un exercice de profonde vénération. Par contraste, le cycle de lieder sur des textes du poète suisse Adolf Wöfli (1864-1930) est énergique, voire exacerbé et violent, et s’achève même sur l’intervention de deux grosses caisses qui annihilent complètement la voix du chanteur et le piano. Dans ce florilège figure du reste une pièce en deux parties baptisée Wortlos, où le chanteur est… muet et donc, forcément, ne dit pas un seul mot du début à la fin ! Ce disque de lieder, c’est tout Wolfgang Rihm : un musicien double, tour à tour respectueux de la grande tradition germanique et volontiers iconoclaste.
Jean-Baptiste Baronian

Son 9  –  Livret  8  –  Répertoire  8  -  Interprétation  9

Les commentaires sont clos.