Mots-clé : Sandrine Piau

more

par Click Here

Clair-Obscur. Alexander von Zemlinsky (1871-1942) : Waldgespräch, ballade pour soprano, deux cors, harpe et violon. Richard Strauss (1864-1949) : Morgen !, op. 27 n° 4 ; Meinem Kinde op. 37 n° 3 ; Vier letzte Lieder ; Malven. Alban Berg (1885-1935) : Sieben frühe Lieder. Sandrine Piau, soprano ; Orchestre Victor Hugo, direction Jean-François Verdier. 2020. Notice en français, en anglais et en allemand. Textes des poèmes en langue originale allemande, avec traduction en français et en anglais. 50.44. Alpha 727.

Intégrale des Symphonies de Haydn par Il Giardino Armonico : volume 9

par

Joseph Haydn (1732-1809) : Symphonies en ré majeur, si bémol majeur, fa dièse mineur, Hob. I:15, 35, 45. Scena di Berenice Hob. XXIV A :10 (Berenice, che fai ? ; Non partir, bell’idol mio… Me infelice ! ; Perché, se tanti siete). Sandrine Piau, soprano. Giovanni Antonini, Il Giardino Armonico. Novembre 2018. Livret en français, anglais, allemand. TT 77’34. Alpha 684

Musique sacrée napolitaine du XVIIIe siècle

par

Giovanni Battista Pergolesi (1710-1736) : Stabat mater, pour soprano, alto et cordes, P.77 ;  Nicola Porpora (1686-1768) : Salve regina en sol majeur, pour soprano et cordes ; Leonardo Leo (1694-1744) : Beatus vir en fa majeur, pour alto, deux violons et basse continue.  Sandrine Piau, soprano ; Christopher Lowrey, contre-ténor. Les Talens Lyriques, dir. Christophe Rousset.   2018.  Livret  en français, anglais et allemand. Textes chantés en latin, traduits en français et en anglais. 66'11". Alpha 449

La riche simplicité du Requiem de Niccolo Jommelli

par Click Here

Niccolo JOMMELLI (1714-1774) : Requiem pour solistes, chœur et orgue. Sandrine Piau, soprano ; Carlo Vistoli, alto, Raffaele Giordani, ténor ; Salvo Vitale, basse ; Coro e Orchestra Ghislieri, direction Giulio Prandi. 2019. Livret en anglais, en français, en allemand. Textes en latin, avec traduction anglaise. 55.15. Arcana A 477.

Hervé Niquet : Le Messie de Haendel en état de grâce

par Click Here

Georg Friedrich HAENDEL (1685-1759) : Le Messie. Sandrine Piau, soprano ; Anthea Pichanik, mezzo-soprano ; Kresimir Spicer, ténor ; Bozidar Smiljanic, baryton-basse. Le Concert Spirituel, chœur et orchestre, direction Hervé Niquet. 2019. Livret en français, en anglais et en allemand. 117 minutes. Un DVD Château de Versailles CVS013.

Requiem de Mozart par Teodor Currentzis : une théâtralisation du sacré

par

Le dimanche 27 octobre, le Théâtre du Châtelet qui, un mois à peine auparavant, venait de rouvrir ses portes après deux ans et demi de travaux, accueillait son deuxième concert de la musique classique (le premier étant le déjeuner-concert de l’Orchestre de Chambre de Paris le 18 octobre). Et le théâtre a frappé fort : le Requiem de Mozart par l’Orchestre et le Chœur MusicAeterna et le Chœur MusicAeterna byzantina, dirigés par le chef charismatique Teodor Currentzis.

Le fait est bien connu, le chef attire autant d’admirateurs que de railleurs, pour ou contre son idée et son interprétation toujours très originales. Ce jour-là, la salle était remplie d’inconditionnels -voire fanatiques, parmi lesquels de nombreux russes. Ont-ils pris la peine de venir de Russie et d’autres pays et région d’Europe à la rencontre de leurs idoles ? Une ovation debout du public surexcité et un nombre inhabituel de cars stationnés devant le théâtre renforcent cette hypothèse. D’ailleurs, une musicienne russe croisée après le concert nous a confirmé que dans son pays, il est impossible d’obtenir des billets tellement ils partent à la vitesse de l’éclair.

Les Dichterliebe vus par deux ténors

par

Robert Schumann (1810-1856) : sélection de lieder et pièces pour piano – Dichterliebe opus 48 ;  Clara Schumann (1819-1896) : sélection de lieder et pièces pour piano ; Julian Prégardien, ténor – Éric le Sage, piano – Sandrine Piau, soprano. 2019-DDD-66’15-Textes de présentation en anglais, français et allemand-Alpha Classics-Alpha 457

Dialogues des Carmélites, chef-d'oeuvre de Poulenc

par

Nabil Suliman (Le-Geôlier),Véronique Gens (Madame Lidoine), Angélique Noldus (Soeur Matilde), Mireille Capelle (Mère Jeanne) ©Baus.jpg

Loin des fresques flamboyantes adoptées pour Les Huguenots (2011) ou Hamlet (2012) sur cette même scène de La Monnaie, Olivier Py approche le chef-d'oeuvre de Poulenc avec toute l'épure et la sobriété attendues. Et ce, dès le deuxième tableau du premier acte, lors de l'entrée dans les ordres de Blanche, saisissante. Coproduit par le Théâtre des Champs-Elysées, où ils furent créés en 2013, ces Dialogues des Carmélites impressionnent.

La musicalité confondante de Laurence Equilbey

par

Wolfgang Amadeus MOZART
(1756 - 1791)
Krönungsmesse K. 317 - Vesperae solennes de confessore K. 339
Sandrine PIAU (soprano), Renata POKUPIC (alto), Benjamin BRUNS (ténor), Andreas WOLF (basse), Accentus, Insula Orchestra, dir. Laurence EQUILBEY
2017-51'47''-Textes de présentation en français et en anglais-chanté en latin - livret en latin, français et anglais-Erato 0190295872533