Mari Kodama, Beethoven concertant

par https://www.johnendlich.nl/

La pianiste Mari Kodama publie une intégrale des concertos pour piano de Beethoven sous la baguette de Kent Nagano. Dans un contexte discographique imposant, ce coffret retient notre attention car il intègre le très rare concerto n°0. La pianiste revient sur cette oeuvre et sur Beethoven, un compositeur qui l’accompagne au quotidien. 

Dans votre intégrale des concertos pour piano de Beethoven, vous avez enregistré le concerto n°0. Pourquoi avez-vous décidé d’ajouter cette œuvre à l’intégrale des concertos n°1 à n°5 ?

2020 est une année spéciale pour célébrer le 250e anniversaire de Beethoven. Le Concerto n ° 0 est à peine joué car sa musique n'a pas été complètement orchestrée et finalisée par Beethoven lui-même. Cependant, les notes racontent beaucoup sur Beethoven en tant qu'adolescent. À l'âge de 13 ans et vivant toujours à Bonn, il maîtrisait déjà parfaitement les compétences de composition. On peut déjà entendre et surtout ressentir ce qu’il va devenir plus tard : un compositeur visionnaire plein de chaleur et de force.

Cette intégrale des concertos est publiée après votre intégrale des Sonates gravée pour Pentatone. Comment votre travail sur les sonates a-t-il enrichi votre réflexion sur les concertos ?

Quand j'avais 20 ans, mon Maître Alfred Brendel m'a donné ce conseil : à un moment de votre vie, il faut choisir des compositeurs avec lesquels on peut vivre pour toujours et être inspiré à l'infini. Beethoven me tenait à coeur depuis le plus jeune âge, mais avoir eu l’opportunité de faire ce voyage à la fois avec ses sonates et ses concertos est un grand cadeau dans ma vie.

Qu’est-ce qui pour vous symbolise le génie de Beethoven à travers les Concertos ?

Les cinq concertos sont très différents les uns des autres. Ils sont extrêmement dramatiques : il y a tout le temps des tensions et des conversations entre le soliste et l'orchestre -et ces dialogues ne sont pas toujours harmonieux. Au contraire, la partie solo continue le thème, quelle que soit la réponse et, de son côté, l'orchestre ignore presque ce que le piano solo énonce ! La partie solo et la partie d’orchestre sont toutes deux aussi importantes et, idéalement, le soliste, le chef et l'orchestre devraient ressentir la même “onde" pour pouvoir donner une interprétation excitante et dramatique qui requiert la même sensibilité que la musique de chambre.

Vous avez étudié avec le grand Alfred Brendel. Est-ce qu’il vous a enseigné un aspect particulier par rapport à ces concertos ?

Avec Kent Nagano, le chef d'orchestre pour cet enregistrement (qui est également mon mari), nous sommes allés voir Alfred Brendel alors que j'apprenais ces concertos pour la première fois. Depuis lors, nous avons joué les concertos plusieurs reprises et nous avons approfondi notre interprétation. L'aspect le plus important que Brendel nous a enseigné est qu'il faut viser l'équilibre parfait dans tous les aspects : autant avec les nuances que les émotions dans le développement musical.

En 2020, on va fêter Beethoven à travers le monde. Cependant, c’est un compositeur qui vous accompagne depuis toujours et votre engagement beethovénien se manifeste par vos enregistrements. Est-ce que les célébrations Beethoven 2020 ont un sens particulier pour vous ?

Je célèbre Beethoven tous les jours, il est mon héros ! Mais je suis très heureuse que le monde entier célèbre son anniversaire et sa musique est le plus grand cadeau qu'il nous ait légué.

À écouter :

Ludwig van Beethoven : Pianos concertos 0-5. Mari Kodama, Deutsches Symphonie-OrchesterBerlin, Kent Nagano. 1 coffret de 3 CD Berlin Classics

 

Le site de Mari Kodama : www.marikodama.com

Propos recueillis par Pierre-Jean Tribot 

Crédits photographiques : Sergio Veranes

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.