Une prise de son décevante

par

Gustav MAHLER (1860-1911)
19 Lieder dont les Lieder eines fahrenden Gesellen et les Kindertotenlieder Bernarda FINK (mezzo-soprano), Anthony SPIRI (piano),
Gustav Mahler Ensemble, Tonkünstler Orchester Niederösterreich, dir. : Andrés Orozco-Estrada
2014 - 77'53'' - Textes de présentation et textes en français, anglais, allemand - Chanté n allemand - Harmonia Mundi HMV 902173

La France en ouverture à Lille

par

Tristan Murail et Quentin Hindley © tous droits réservés

Tristan Murail (1947) : Réflexions/reflets, création française
Thierry Escaich (1965) : Improvisations à l’orgue
Francis Poulenc (1899-1963) : Concerto pour orgue, orchestre à cordes et timbales en sol mineur Stabat Mater
Orchestre National de Lille, Jean-Claude Casadesus et Quentin Hindley, direction – Nicole Cabell, soprano – Thierry Escaich, orgue – Chœur Régional Nord-Pas de Calais
Pour son concert d’ouverture de saison, Jean-Claude Casadesus s’attaque brillamment à la musique de Poulenc.

Nouveau défi pour l’ONB

par

Andrei Boreiko © Wim Van Eesbeek

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Concerto pour piano et orchestre n°24 en do mineur, KV 491
Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°5 en do# mineur
Orchestre National de Belgique, Andrey Boreyko, direction – Rafal Blechacz, piano
Avec la Symphonie n°5 de Mahler, l’ONB et Andrey Boreyko s’aventurent dans un projet ambitieux, celui de l’exploration des grandes œuvres du répertoire (Bruckner, Mahler, Strauss…).

Barenboïm et Schubert : une leçon de vie et de musique

par

Franz Schubert (1797-1828)
Sonate pour piano n°9 en mi bémol majeur, op. 122, D 568 – Sonate pour piano n°16 en la mineur, op. 143, D 784 – Sonate pour piano n° 19 en re majeur, op. 53, D 850
Daniel Barenboïm, piano
En plus d’être au profit des étudiants en Syrie qui subissent chaque jour les atrocités de la guerre, le concert de Daniel Barenboïm fut tout simplement une grande leçon de musique.

Un Empereur très affirmé

par

Ludwig Van Beethoven (1770-1827)
Concerto pour piano et orchestre n°5 en mi bémol majeur, op. 73 « Empereur »
Robert Schumann (1810-1856) Fantaisie en do majeur, op. 17
Berliner Philharmoniker, Daniel Harding, direction – Yundi Li, piano
2014-DDD-67’01-Textes de présentation en anglais, allemand et français-Deutsche Grammophon 4810710