Mots-clé : Stephan MacLeod

A Genève, l’OSR fête Noël

par

Dans la semaine qui précède Noël, l’Orchestre de la Suisse Romande organise un concert exceptionnel qui est donné en la Cathédrale Saint-Pierre de Genève le 21 décembre, en la Salle Métropole à Lausanne le 22. Le programme inclut quatre voix solistes et le Chœur de Chambre de la Haute Ecole de Musique de Genève. 

En ce qui concerne la première soirée, il faut d’abord relever que, dans la vaste nef de l’église, le son émis depuis le maître-autel est de bonne qualité sans que l’écho brouille les lignes de force du tissu orchestral. 

Sous la direction de Jonathan Nott, le programme débute par une cantate profane de Joseph Haydn, la scena Berenice, che fai ? sur un texte tiré de l’Antigono de Pietro Metastasio, écrite sur mesure pour Brigida Giorgi Banti qui en assurera la création au King’s Theatre de Londres en mai 1795. La mezzosoprano Marie-Claude Chappuis en est la soliste, donnant au recitativo initial une expression contrastée qui met en lumière le déchirement et les doutes qui assaillent l’héroïne, confrontée à la disparition tragique de Demetrio, son amant. Le Largo lui fait développer un legato intense soutenant sa morne résignation, tandis que l’Allegro conclusif l’entraîne jusqu’aux extrémités de la tessiture pour traduire son désespoir et sa volonté de mettre fin à ses jours. 

Bach, cantates pour soprano, alto ou basse solistes, trois nouvelles parutions

par

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Cantates Gott soll allein mein Herze haben BWV 169, Geist und Seele wird verwirret BWV 35. Heinrich Schütz (1585-1672) : Erbarm dich mein, o Herre Gott SWV 447. Dieterich Buxtehude (1637-1707) : Klag-Lied BuxWV 76b. Iestyn Davies, contre-ténor. Carolyn Sampson, soprano. John Mark Ainsley, ténor. Neal Davies, baryton-basse. Tom Foster, orgue. Arcangelo, Jonathan Cohen. Octobre 2020. Livret en anglais, français, allemand (paroles des cantates en allemand et traduction en anglais). TT 65’02. Hyperion CDA68375

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Cantates Ich habe genug BWV 82, Ich bin vergnügt mit meinem Glücke BWV 84, Jauchzet Gott in allen Landen! BWV 51. Sonate en trio en sol majeur BWV 1038. Herr Jesus Christ, dich zu uns wend BWV 709. Trio BWV 655. Miriam Feuersinger, soprano. Capricornus Consort Basel. Tomoko Mukoyama, flûte traversière. Katharina Arfken, hautbois. Ute Hartwich, trompette. Peter Barczi, Eva Borhi, violon. Matthias Jäggi, viole. Daniel Rosin, violoncelle. Michael Bürgin, violone. David Blunden, orgue. Julian Behr, théorbe. Mars 2021. Livret en allemand et anglais (paroles des cantates en allemand et traduction en anglais). TT 68’42. Christophorus CHR 77459

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Cantates Ich will den Kreuzstab gerne tragen BWV 56, Ich habe genug BWV 82, Der Friede sei mit dir BWV 158, Amore, traditore BWV 203. Stephan MacLeod, basse. Emmanuel Laporte, hautbois. Eva Saladin, violon. Bertrand Cuiller, clavecin. Gli Angeli Genève. Mai 2021. Livret en français, anglais (paroles des cantates en allemand et traduction en français). TT 64’23. Claves 50-3049

Streamings de la semaine : Royaumont, Liège, Londres et Milan

par

On commence avec un concert à voir et revoir : un hommage à l’Orchestre de Dresde au temps de Bach par les Ambassadeurs sous la direction d’Alexis Kossenko avec en solistes Coline Dutilleul et Stephan MacLeod. Ce programme vous propose des partitions de : Zelenka, Heinichen, Pisendel, Fasch et il a été filmé dans le cadre de l'Abbaye de Royaumont. 

A l'Opéra royal de Liège, Christophe Rousset est à la tête des troupes orchestrales pour un concert 100% Mozart avec en solistes le ténor Cyrille Dubois et le baryton Leon Košavić. Au programme : les Symphonies n°31 et n°35 ainsi que des airs de concert. C'est à voir en ligne sur le site de l'Opéra royal de Liège à partir du 10 juin.

La prestigieuse Royal Academy of Music de Londres propose une belle saison de concerts en streaming. On se régale de nombreuses affiches à commencer par ce sympathique programme de son symphonique sous la direction de chef d’orchestre Mark Elder dans : Mozart, CPE Bach et Haydn. 

Enfin à la Scala de Milan, la formidable mezzo Marianne Crebassa, accompagnée par Alphonse Cemin, proposait un récital royal : Debussy, de Falla, Berlioz, Bizet, Debussy, Guridi...

Streamings de la semaine : Tourcoing, Liège et Bruxelles

par

Pour commencer cette sélection, nous vous donnons rendez-vous en ligne. Le samedi 5 juin à 20h sur la page Facebook de l’Atelier lyrique de Tourcoing,vous pourrez retrouver l'Orchestre les Ambassadeurs sous la direction d’Alexis Kossenko pour un concert qui fera revivre l’orchestre de Dresde au temps de Bach, à travers une sélection de chefs-d’œuvre de Zelenka, Heinichen, Pisendel, Fasch. Ce concert sera également en crosspostage sur la page Facebook sur Crescendo Magazine.

Les Ambassadeurs n’ont pas lésiné sur les moyens pour en rendre toute la saveur, l’intensité et la fougue – orchestre somptueux et solistes d’exception (Coline Dutilleul et Stephan MacLeod). Un projet filmé dans le cadre de l'abbaye de Royaumont. 

A l'Opéra de Liège, ce sera la fête à Mozart avec un superbe Cosi fan Tutte sous la direction de Christophe Rousset. Au pupitre de cette version concertante, le chef français dirigera une distribution qui s’annonce excellente : Cyrille Dubois, Leon Košavić, Maria Rey-Joly, Lucia Cirillo, Sophie Karthäuser et Lionel Lhote. Rendez-vous du 5 juin au 15 juin. 

Du côté de La Monnaie de Bruxelles, qui reprend des représentations publiques avec Tosca de Puccini et un récital particulièrement attendu de Simon Keenlyside, vous pouvez visionner jusqu’au 8 juin un concert nordique avec Sibelius (Concerto pour violon) et Grieg (Extraits de Peer Gynt) avec le violoniste Emmanuel Tjeknavorian, en compagnie de l’Orchestre symphonique de La Monnaie sous la direction d’Alain Altinoglu. 

A Genève,  Gli Angeli de retour !  

par

Après la longue période de confinement, l’Ensemble Gli Angeli et son chef, Stephan MacLeod, s’empressent de reprendre leur saison ; c’est pourquoi, lundi dernier, ils ont profité de la réouverture officielle des salles de spectacle à Genève pour donner un concert au Studio Ernest-Ansermet qui a accueilli un public nombreux mais qui, au vu de l’exiguïté des lieux, a obligé tout spectateur et une bonne partie des instrumentistes à porter un masque. 

La Passion selon Saint Matthieu de Bach par MacLeod : Le temps de l’imploration

par

Jean-Sébastien BACH (1685-1750) : Passion selon Saint Matthieu. Werner Güra (l’Evangéliste), Dorothee Mields et Aleksandra Lewandowksa, sopranos ; Alex Potter et Marine Fribourg, altos ; Thomas Hobbs et Valerio Contaldo, ténors ; Matthews Brook, basse ; Gli Angeli Genève, basse et direction Stephan MacLeod. 2020. Livret en français et en anglais. Textes en allemand et en français. 160.04. Claves 50-3012/13 (2 CD). 

23e Festival de Pâques de Deauville : excellence et surprises

par

Il y a 23 ans qu’à la période de Pâques, la salle Elie de Brignac, la première salle française qui, en 1892, a connu la vente de purs sangs (aujourd’hui sept ventes aux enchères par an), devient haut lieu de concerts qui réunit les purs sangs de la musique de chambre. Sous l’égide d’Yves Petit de Voize (également conseiller musical de la Fondation Singer-Polignac), quatre générations de jeunes interprètes les plus en vue se sont succédé depuis 1997 au Festival de Pâcques de Deauville, parmi lesquels Nicolas Angelich, Bertrand Chamayou, Renaud Capuçon, Adam Laloum, Julien Chauvin, Justin Taylor, Quatuors Hermès et Arod, Jérémie Rhorer et le Cercle de l’Harmonie… Les deux derniers concerts de cette année, l’un consacré à la musique française et l’autre à une passion de Bach, résument eux seuls la caractéristique de la manifestation : excellence et surprise.