Han Bin Yoon, directeur artistique du Brussels Cello Festival

par

Le violoncelliste américano-coréen Han Bin Yoon est le directeur artistique du Brussels Cello Festival, dont la première édition a eu lieu en octobre 2018. Pierre Fontenelle, Reporter de l’IMEP, s’est entretenu avec lui au sujet de son festival et ses prochaines éditions.

La première édition du Brussels Cello Festival s’est clôturée il y a 2 mois. Quelles conclusions tirez-vous de cette expérience -à quel point fut-ce un succès ?

Le succès de cette première édition du Brussels Cello Festival a dépassé toutes nos attentes ! Chaque soir, les salles étaient pleines d’un public enthousiaste. Après la ferveur suscitée par la 1ère édition consacrée au violoncelle du Concours Musical International Reine Elisabeth (CMIREB), il était clair que le public belge ne devrait pas attendre 4 longues années avant de revivre une telle « communion » musicale autour de cet instrument merveilleux. Nombreux sont ceux qui considèrent d’ailleurs déjà la création de notre festival comme un événement marquant dans l’histoire musicale belge. Les liens d’amitié qui se sont noués entre tous les violoncellistes au cours du festival m’ont confirmé son caractère unique et c’est un organisme qui doit grandir au cours des prochaines années. Nous sommes déjà en train d’organiser l’édition 2020 et nous nous en réjouissons !

Quel a été votre coup de cœur pendant ce Festival ?

C’est comme demander à un parent quel est son enfant favori ! Cela dit, au cours du Concert de Clôture, j’ai été envahi par une gratitude inouïe, comme jamais auparavant. C’était impressionnant de voir une salle de concert remplie de violoncellistes de tous âges et de toutes nationalités, et le fait d’avoir pu m’intégrer dans le son puissant d’un orchestre de violoncelles m’a aussi apporté une satisfaction incommensurable. Je considère la réussite de ce festival comme un événement-clé dans ma vie, tant d’un point de vue personnel que professionnel, et je voudrais remercier, une fois de plus, chaque professeur, mentor, sponsor, chaque ami, et toute ma famille pour leur soutien.

Avez-vous déjà des projets pour l’édition 2020 ?

Tout à fait ! Les dates exactes d’octobre seront dévoilées dans peu de temps et il y a déjà de superbes violoncellistes qui ont accepté de participer à la prochaine édition. Je ne peux malheureusement pas trop en dire à ce stade, mais nous sommes fiers d’avoir suscité l’intérêt des institutions musicales belges les plus respectées ! Comme vous le savez déjà, 2020 coïncidera avec le 250ème anniversaire de notre très cher Ludwig van Beethoven. Nous, violoncellistes, sommes très fiers de toutes les pièces qu’il a écrites pour notre instrument et le festival les mettra en valeur. Nous continuerons à inviter des artistes chevronnés pour des masterclasses et le public pourra assister au retour triomphant de l’Orchestre de Violoncelles entendu au Concert de Clôture.  

Sachant que le festival organisé par la Belgium Cello Society aura lieu tous les deux ans, projetez-vous d’organiser d’autres évènements dans l’intervalle ?

En attendant 2020, la Belgium Cello Society invitera quelques artistes en résidence à donner des masterclasses et à se produire en concert, notamment Gary Hoffman et Marie Hallynck. Nous sommes aussi très conscients de notre responsabilité sociétale en tant qu’organisation culturelle, et nous apportons notre soutien à des causes humanitaires et écologiques belges et étrangères. Tous les projets seront annoncés sur notre site web dès les premiers mois de l’année 2019.

Revenons vers vous, Han-Bin Yoon. En tant que violoncelliste, comment voyez-vous votre avenir?

En tant que musicien américano-coréen, c’était une décision majeure de tout abandonner en 2014 pour devenir Artiste en Résidence à la Chapelle Reine Elisabeth. Mais chaque expérience ici en Europe a été tellement enrichissante sur le plan personnel et artistique ! Je suis heureux de pouvoir continuer à me produire en soliste et en musique de chambre ici, en Belgique, mon chez-moi en Europe. La Belgium Cello Society m’a permis de toucher de nouveaux publics, et je me réjouis de voir où ma carrière me mènera. Mon premier album sera publié en 2020 ! Et j’ai récemment commencé à enseigner à des jeunes talents exceptionnels de l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur. J’ai hâte de partager tout ce que j’ai appris au fil des ans avec la nouvelle génération de violoncellistes !

Le site de Han-Bin Yoon :  https://mag-tabiiro.com/

Propos recueillis par Pierre Fontenelle, Reporter de l’IMEP

Crédits photographiques : https://mag-tabiiro.com/

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.