Mots-clé : Julien Behr

La Phèdre de Jean-Baptiste Lemoyne, une résurrection nécessaire

par

Jean-Baptiste LEMOYNE (1751-1796) : Phèdre, tragédie lyrique en trois actes. Judith van Wanroij ; Julien Behr ; Tassis Christoyannis ; Melody Louledjian ; Jérôme Boutillier ; Ludivine Gombert ; Purcell Choir ; Orfeo Orchestra, direction György Vashegyi. 2020. Livret en français et en anglais. Textes complets avec traduction en anglais. 136.30. Un livre-disque du Palazzetto Bru Zane BZ 1040 (2 CD).

Hamlet : opulence sonore et rigueur visuelle

par https://jgc-psc.com/single-menn-bergen/

Ambroise THOMAS (1811-1896) : Hamlet.  Stéphane Degout, Hamlet ; Sabine Devieilhe, Ophélie ; Laurent Alvaro, Claudius ; Sylvie Brunet-Grupposo, Gertrude ; Julien Behr, Laërte ; Jérôme Varnier, Le Spectre ; Kevin Amiel, Marcellus, Deuxième fossoyeur ; Yoann Dubruque, Horatio, Premier fossoyeur ; Nicolas Legoux, Polonius. Chœur Les éléments - Joël Suhubiette, dir. Chœur - Orchestre des Champs-Elysées - Louis Langrée, dir. - Cyril Teste, mise en scène - François Rousillon, image. 2019-171’-NTSC 16:9-AC32.0 and DTS5.1- DVD 9- chanté en français- sous titres en français, anglais, allemand, japonais, coréen, chinois. Capté en direct les 19 et 21 décembre 2018 à l’Opéra Comique.

A Genève, un Enlèvement au Sérail défiguré 

par

Sur un plateau tournant se dresse une gigantesque cage à bois ajouré, flanquée d’une tour ; jeunes et vieux ne cessent de courir sans raison apparente, tandis que Fabio Biondi et l’Orchestre de la Suisse Romande attaquent le Presto dans l’Ouverture de Die Entführung aus dem Serail ; mais sur la musique de l’Andante intervient un comédien débitant un propos incriminant l’isolement du visiteur étranger dans une ville (suivez mon regard…) où l’argent des banques fait la loi. Du fond du parterre, un spectateur excédé s’écrie : « Et Mozart ? ». Que lui dire puisque le metteur en scène Luk Perceval et son team (Philipp Bussmann pour la scénographie, Ilse Vandenbussche pour les costumes, Mark Van Denesse pour les lumières) ont jugé le livret de Johann Gottlieb Stephanie d’une alarmante insuffisance ?

Aussi tarabiscoté qu’il soit, un tel texte s’inscrit dans une époque déterminée que le spectateur d’aujourd’hui considère avec le recul nécessaire. Tout bibliophile, amateur de bandes dessinées d’autrefois, ne procède-t-il pas de manière identique avec un album comme Tintin au Congo qu’il feuillette avec plaisir sans trop se préoccuper des connotations racistes de l’intrigue ? Dans le cas présent, plutôt que de réécrire les dialogues, le régisseur recourt à un roman, Le Mandarin miraculeux, rédigé en 1996 par Asli Erdögan, première étudiante turque dans le domaine de la physique au CERN et farouche opposante au régime de son pays natal. Donc, sur scène, quatre des chanteurs sur cinq sont doublés par un acteur plus âgé qui parle de sa solitude et du passage de vie à trépas. Mais rapidement l’on bute sur un problème : chacun de ces monologues, parfois difficiles à comprendre tant les micros faciaux sont de mauvaise qualité, n’a aucun rapport avec l’ouvrage de Mozart dont a été conservé fallacieusement le titre. N’y a-t-il pas une imposture par rapport au produit que l’on a accommodé au goût du jour, en organisant force défilés de contestation avec drapeaux blancs, que côtoie un Osmin acteur en chaise roulante mais à la libido effervescente, propulsé dans les extrémités de scène par son double chantant ? Comment ne pas se sentir grugé lorsque la partition que l’on vous présente a été modifiée selon les exigences de la relecture avec, sur les vingt-et-un numéros existants, trois ‘Duetten’ qui passent à la poubelle et un Finale modifié qui incorpore ‘An die Hoffnung’, un lied pour voix de soprano K 390 et quelques séquences dansées extraites d’Ascanio in Alba ?

Berlioz à Lyon avec Slatkin

par

Hector Berlioz (1803-1869) : Roméo et Juliette, Op.17 ; symphonie dramatique pour solistes, choeur et orchestre. Marion Lebègue, mezzo-soprano ; Julien Behr, ténor ; Frédéric Caton, basse. Spirito/Choeurs et Solistes de Lyon-Bernard Tétu, Catherine Molmerret. Orchestre national de Lyon, Leonard Slatkin. 2014-Livret en français et anglais. Texte chanté en français, traduction en anglais. 60’38 et 57’52’’. 2 CD Naxos. 8.573449-50.

L'hommage impeccable au talent de Félicien David

par

Félicien DAVID
(1810 - 1876)
Christophe Colomb (1) - La Perle du Brésil (ouverture) (2)- Le Jugement dernier (3) - Symphonie n°3 (4) - Six Motets (5) - Sept mélodies (6) - Trio avec piano n° 1 (7) - Six pièces pour piano (8).
Chantal Santon-Jeffery (soprano), Julien Behr (ténor), Jozef Wagner (baryton), Jean-Marie Winling (récitant), Flemish Radio Choir, Les Siècles, dir.: François-Xavier ROTH (1); Brussels Philharmonic, dir.: Hervé NIQUET (2); Flemish Radio Choir, Brussels Philharmonic, dir.: Hervé NIQUET (3); Brussels Philharmonic, dir.: Hervé NIQUET (4); François Saint-Yves (orgue), Flemish Radio Choir, dir.: Hervé NIQUET (5); Cyrille Dubois (ténor), Tristan Raës (piano) (6); Pascal Monlong (violon), Pauline Buet (violoncelle), David Violi (piano) (7); Jonas Vitaud (piano) (8).
2017 - 3 CD (78'49'', 80' 36'' et 75' 10'') - Textes de présentation en français et en anglais - Livrets en français (sauf motets) - chanté en français et en latin (motets) - Ediciones Singulares ES 1028

Le retour de Pénélope dans sa patrie

par

Faure1907A Paris
Pénélope de Gabriel Fauré
Créée en 1913 à Monte-Carlo, avec un accueil mitigé, Pénélope fut vite reprise au tout nouveau Théâtre des Champs-Elysées fondé par Gabriel Astruc, toujours avec Lucienne Bréval dans le rôle-titre, cette fois avec grand succès. Les reprises avec Claire Croiza ou Germaine Lubin n’ont pas réussi à maintenir l’ouvrage au répertoire, malgré son insigne qualité musicale. Fauré était-il un compositeur d’opéra ?