Warner fête César Franck avec un beau coffret

par

César Franck Edition. 1952-2021. Livret en anglais, français et allemand. 16 CD Warner. 0190296 317859. 

Dans la lignée de ses coffrets thématiques consacrés aux compositeurs, Warner propose un large  panorama des œuvres du compositeur natif de Liège. Comme toujours, au regard de la richesse des fonds de Warner, un tel coffret repose sur des choix parfois évidents, parfois stratégiques dans la perspective de ‘faire tourner” le catalogue. Ainsi, personne ne critiquera la présence des oeuvres pour orgue par Marie-Claire Alain, des oeuvres pour piano avec Aldo Ciccolini, de Rédemption sous la direction de Michel Plasson, ou des Béatitudes par Armin Jordan au pupitre de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Du côté orchestral, on est ravis de trouver les Eolides d’Armin Jordan à Bâle ou la Symphonie en ré mineur gorgée de lumière par le jeune Carlo Maria Giulini, par contre on aurait préféré la Chasseur Maudit d’Armin Jordan, à la place de celui, tonitruant, de Riccardo Muti à Philadelphie. 

César Franck est chez lui à Liège et Warner reprend judicieusement les gravures de Paul Strauss avec l’Orchestre de Liège (désormais Orchestre Philharmonique royal de Liège) dans Psyché avec les Chœurs de la RTB-BRT. On s’y régale des saveurs d’un orchestre à la sonorité typée et fruitée qui sied bien à cette musique. Même si Jean-Luc Tingaud (Naxos) a gravé une version essentielle de ce chef-d'oeuvre, cet enregistrement reste à connaître. En complément, les Liégeois sous la direction du chef Paul Strauss (qui fut leur Directeur musical de 1967 à 1977) accompagnent Aldo Ciccolini pour des interprétations magistrales de Les Djinns et des Variations symphoniques. 50 ans après leur enregistrement dans la Salle Philharmonique, ces gravures restent des piliers et honorent le patrimoine musical interprétatif belge. 

Du côté chambriste, le panorama est bigarré avec une lecture de grand luxe mais un peu vaine de Renaud Capuçon et de Khatia Buniatishvili ou la belle authenticité du Quatuor Parrenin dans le Quatuor en Ré majeur ou de Jean-Philippe Collard en compagnie des musiciens de The Muir String Quartet dans le Quintette avec piano en Fa mineur. 

Comme toujours avec ce type de coffrets, on retrouve des gravures un peu reprises plic ploc au gré des fonds : trois mélodies par Dietrich Fischer-Dieskau, La Procession sous la direction de Yehudi Menuhin ou le Panis Angelicus par le grand baryton Camille Maurane et l’organiste Marie-Claire Allain. On prendra comme un bonus le traditionnel disque d’arrangements et de transcriptions avec l’inévitable version violoncelle / piano de la Sonate pour violon (magnifiquement servie par Edgar Moreau et David Kadouch) et celui plus inattendu pour flûte et piano de Jean-Pierre Rampal avec le maître en soliste accompagné par Pierre Barbizet.  On se régalera des 3 versions du Panis Angelicus  dont un kitsch au possible de Leopold Stokowski. 

Le plus intéressant de ces coffrets Warner réside dans les disques d'enregistrements historiques qui reprennent différentes merveilles pour la plupart tombées dans l'oubli : la Symphonie en ré mineur par Philippe Gaubert, le morceau symphonique de Rédemption et la suite de Psyché par Piero Coppola, des interprétations en compagnie de l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire ; Jean-Marie Darré avec le Quatuor Pascal dans le Quintette avec piano en fa mineur, Blanche Selva et Germaine Thyssen-Valentin dans les grandes oeuvres pour piano et le légendaire Yves Nat accompagné de l’Orchestre des Concerts Pierné sous la direction de Gaston Poulet dans les Variations symphoniques. 

Un coffret intéressant dont les 5 CD de gravures historiques justifient l’achat ainsi que le retour au catalogue des Béatitudes par Armin Jordan et des gravures de Paul Strauss à Liège. On regrette juste le choix de l'Angelus de Millet pour la couverture de ce coffret qui ne fait que conforter l'image d'Epinal d'un compositeur académique engoncé dans des bondieuseries. 

Note globale : 9

Pierre-Jean Tribot
            

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.