Women of music

par

1524 obwoluta SJB.indd

Mélodies d’Irène WIENIAWSKI alias “Poldowski” (1879-1932), Clara SCHUMANN (1819-1896), Cécile CHAMINADE (1857-1944) et Agathe BACKER-GRØNDAHL (1847-1907); Urszula Kryger (mezzo-soprano), Agata Górska-Kołodziejska (piano) ; 39’28 ; Livret en polonais et en anglais – DUX 2018, Pologne.

La mezzo-soprano Urszula Kryger, accompagnée de la pianiste Agata Górska-Kołodziejska nous proposent une sélection de 17 ravissantes mélodies en allemand et en français, toutes composées par des femmes aux 19e et 20e siècle, femmes dont les noms ne sont pourtant que très peu -voir pas- connus.

Bien que le concept soit tout à fait intéressant, on se demande pourquoi le CD est si court - à peine 39 minutes de musique. Il y avait pourtant de quoi faire en piochant dans le répertoire de ces 4 femmes compositeurs ou en choisissant de nous présenter une ou deux personnalités supplémentaires.

Sur des textes de Paul Verlaine, Friedrich Rückert ou encore Heinrich Heine, cette compilation comprend notamment une très belle version de l’Heure Exquise, célèbre poème de Paul Verlaine mis en musique par nombre de compositeurs, composée ici par Irène Wieniawski.

Le livret, un peu maigre, ne contient par exemple pas les textes et traductions des différentes mélodies, ce qui est dommage. En effet, malgré une relativement bonne diction de la part de la mezzo-soprano, on perd tout de même le sens de certains mots (surtout en français, et en particulier dans les mélodies rapides), ce qui enlève un peu de magie à ces textes pourtant d’une grande beauté.

Même si certains aigus paraissent un peu plus fragiles, Urszula Kryger dispose d’une très belle voix, ronde et chaude. Le jeu du piano semble un peu faible en comparaison : face au chant qui présente une véritable patte sonore, on souhaiterait que la pianiste installe davantage le son et donne mieux à entendre la polyphonie dans les différents registres du clavier.

La pochette du CD, rose pâle, est un peu cliché. Cependant on le pardonne facilement, car elle renferme de belles découvertes musicales, avec notamment un coup de coeur pour la Berceuse armorique aux couleurs impressionnistes d’Irène Wieniawski.

Estelle LUCAS, reporter de l’IMEP.

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.