Scènes et Studios

Que se passe-t-il sur les scènes d’Europe ? A l’opéra, au concert, les conférences, les initiatives nouvelles.

NOTRE VIDEO : Patrick Leterme à propos des 'Parapluies de Cherbourg'

par

En 1964, Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy et Michel Legrand triomphent en salle. Ils sont nominés à l'Oscar du meilleur film étranger, du meilleur scénario, de la meilleure chanson et de la meilleure bande originale. De plus, ils se voient décerner la Palme d'or au Festival de Cannes.
Pour ses 60 ans, le PBA accompagné d'Ars Lyrica (compagnie fidèle au PBA qui a déjà créé Le Violon sur le toit, La Mélodie du bonheur...) porte à la scène cette œuvre mythique en combinant un réel souci de modernité et un attachement sincère avec l'atmosphère et l'œuvre d'origine. Sous la direction de Patrick Leterme, le Candide Orchestra accompagnera une distribution de jeunes talents pour restituer le rêve et la gravité caractéristiques du cinéma de Jacques Demy.
Interview réalisée par François Hanse, reporter de l'IMEP
Les 15 et 17 décembre au Palais des Beaux-Arts de Charleroi et le 20 décembre à l'Opéra Royal de Wallonie

Lukas Vondracek à Namur : public conquis

par

Qui ne se souvient de son interprétation fulgurante du 3e Concerto de Rachmaninov avec Marin Alsop et l’ONB lors du Concours Musical International Reine Élisabeth en 2016 ? Suite à son sacre triomphal, le Théâtre de Namur invitait le premier lauréat à se produire en récital ce samedi 9 décembre. Au programme : Schubert, Scriabine et Schumann.

NOTRE VIDEO : Rencontre avec Lionel Meunier, créateur et chef de Vox Luminis

par

Dominique Lawalrée a rencontré Lionel Meunier, créateur et chef de l'Ensemble Vox Luminis, un jeune Ensemble belge qui, après seulement quelques années d'existence, parcourt déjà le monde et voit ses enregistrements couronnés des meilleures critiques internationales. François Hanse, reporter de l'IMEP a capté ce moment de sincérité et de générosité.  

Berlin, la ville orchestre

par
Widmann

Jörg Widmann

Il va sans dire que la scène culturelle berlinoise fait de la capitale allemande l’un des cœurs (avec Vienne et Londres) de la musique classique en Europe. Ainsi, il est fascinant de voir sur un seul week-end la variété de l’offre, et la qualité des prestations qui font vibrer les mélomanes fidèles et nombreux !

Mirga Grazinyte - Tyla : elle a tout d’une grande

par

Exactement un an après sa réouverture, la salle Reine Elisabeth d’Anvers recevait le City of Birmingham Symphony Orchestra. On se souviendra que Simon Rattle -qui fut son directeur musical de 1990 à 1998- avait réussi à faire de cet honorable orchestre de province un des meilleurs ensembles britanniques, même si depuis lors l’orchestre avait nettement moins fait parler de lui, jusqu’à ce qu’il confie la saison dernière sa direction à la jeune cheffe lituanienne Mirga Grazinyte-Tyla qui se produisait pour la première fois dans notre pays dans la magnifique salle anversoise dont la rénovation est un régal pour l’oeil.

Les Prima Donnas de l'Opéra de Vienne

par

Jendrik Springer et Krassimira Stoyanova

Pour quatre représentations le Staatsoper de Vienne à repris la production de « Adriana Lecouvreur » l’opéra de Francesco Cilea (créé au Teatro Lirico de Milan en 1902) basé sur le personnage de Adrienne Lecouvreur, la grande actrice de la Comédie-Française du 18ième siècle. « Adriana Lecouvreur » reçut sa première viennoise en 1969 au Volksoper et entra seulement au répertoire du Staatsoper en 2014 dans la production de David McVicar, (créée au Covent Garden de Londres en 2010). Le point de mire était bien sûr le début viennois de Anna Netrebko dans le rôle- titre qu’elle avait abordé seulement pour la première fois quelques mois auparavant au Mariinsky de Saint-Petersbourg.

Un chef-d'oeuvre du Grand Opéra Français

par

© Lorraine Wauters

La Favorite de Gaetano Donizetti
Dans un avenir incertain,  après la destruction de la nature, une secte dirige le monde en cultivant des vestiges du passé dans des bocaux, conservés à l'intérieur d'un gigantesque tableau périodique. Les hommes sont séparés des femmes : privées de tous droits, elles élèvent une génération de soldats. Tout cela est bien joli, mais où est le rapport avec le livret de Scribe et consorts pour ce grand opéra de Donizetti, créé à Paris en 1840 ?

Un passionnant programme à l’OSR 

par

Pour la série ‘Grands classiques’ de l’Orchestre de la Suisse Romande, Jonathan Nott, le directeur musical et artistique, conçoit une thématique : pour la soirée du 15 novembre, il utilise une date pivot, 1928, qui a vu la composition du Boléro de Maurice Ravel et la création des Variations pour orchestre op.31 d’Arnold Schoenberg.

Page 1 / 891231020Dernière page »