Scènes et Studios

Que se passe-t-il sur les scènes d’Europe ? A l’opéra, au concert, les conférences, les initiatives nouvelles.

Festival de musique ancienne Voce et Organo 2017

par

Somptueuses polyphonies du XVIème siècle et orgue à la tombée de nuit
Eglise ND de la Chapelle du 26/08 au 02/09/2017
Musique Renaissance, somptueuses polyphonies du XVIème siècle et ambiance hors du temps: la musique vocale de la Renaissance nous ouvre les portes de nouveaux potentiels, nous dynamise et nous apaise. Au son de 6, 7 ou 8 voix simultanées, complémentaires et pourtant tout à fait autonomes, elle nous fait entrer en résonance avec une forme de plénitude unificatrice. Une belle allégorie de l’harmonie potentielle au cœur de nos diversités : Musica Medicina Cordis - « Musique, médecine des cœurs ».

Salzburger Festpiele : Mariss Jansons triomphe avec Chostakovitch

par

Pour la direction musicale de son premier opéra au festival de Salzbourg Mariss Jansons a choisi Lady Macbeth de Mtsensk de Chostakovitch, une des cinq nouvelles productions scéniques que le festival propose cette année. On peut sûrement rarement trouver un chef plus engagé que Jansons qui a étudié à fond la version originale (1930-32) de l’œuvre et s’est montré une ardent intercesseur.

Salzburger Festspiele : un riche choix d'opéras

par

L’édition 2017 est la première sous la direction artistique de l’autrichien Markus Hinterhäuser. Du 21 juillet au 30 août le programme offre, comme d’habitude, une multitude de manifestations musicales et théâtrales. Douze opéras sont à l’affiche : six en versions scéniques, trois en versions semi-scéniques, deux en versions de concert et un opéra pour enfants.

Quand la musique de chambre tient salon en Provence  

par

Certainement le plus discret de tous les grands festivals, le Festival international de musique de chambre de Provence se tient pour la vingt-cinquième fois déjà à Salon-de-Provence. Né de l’imagination du pianiste et enfant du pays Eric Le Sage, du clarinettiste Paul Meyer et du flûtiste superstar Emmanuel Pahud, cet événement unique en son genre ambitionne rien moins que de réunir chaque année pendant un peu plus d’une semaine dans la petite cité provençale les meilleurs solistes au monde (comme le dit avec beaucoup d’aplomb la brochure du festival).  

Aix-en-Provence : Quatre siècles d'opéra

par
Don Giovanni

Philippe Sly (Don Giovanni) (© Pascal Victor)

Le festival d’Aix en Provence peut disposer de trois théâtres pour ses représentations d’opéra. Si Pinocchio et Carmen envahissaient la scène du Grand Théâtre de Provence, Don Giovanni (1787) retournait au Théâtre de l’Archevêché qu’il avait séduit en 1949 dans les décors du « théâtre de Cassandre » qui ensuite servira d’écrin à l’ensemble des représentations lyriques du Festival jusqu’en 1973.

Rencontre : Chouchane Siranossian, "Mes racines arméniennes ont une influence sur mon jeu"

par

Chouchane Siranossian © Christoph Palm

Le 12 juillet, sous le titre "L'excellence de l'Ensemble Esperanza", Ayrton De Simpelaere attribuait un Joker à l'enregistrement d'un CD consacré par l'Ensemble à Grieg, Bridge, Nielsen et Host. Son violon conducteur, Chouchane Siranossian est double lauréate des ICMA (International Classical Music Awards) 2017, pour son CD « L’ange et le diable » enregistré avec Jos van Immerseel, ainsi qu’en tant que premier violon de l’Ensemble Esperanza. Rémy Franck, président des ICMA, l’a rencontrée.

Un chef salvateur du ‘Rigoletto' d’Orange

par

A deux heures du début du spectacle, le chef annoncé, Mikko Franck, qui a dirigé Rigoletto le samedi 8 juillet et un concert avec Bryn Terfel le 10, s’effondre, victime d’un malaise cardiaque. Jean-Louis Grinda, le nouveau directeur des Chorégies, a deux solutions : ou trouver un nouveau chef ou annuler, le soir où FR3 retransmet le spectacle. Par miracle, il atteint en Avignon un Alain Guingal qui vient d’avoir 70 ans et qui prend voiture et partition pour accourir à la rescousse.

Une magnifique Sylphide au Palais Garnier

par

Pour achever sa saison, le Ballet de l’Opéra de Paris reprend ‘La Sylphide’, l’ouvrage qui marqua l’avènement du romantisme dans la danse. Conçu en 1832 par Philippe Taglioni pour sa fille, Marie, qui en fit la gloire en donnant l’illusion de « vibrer dans l’air », sur une musique de Jean-Madeleine Schneitzhoeffer, dans des décors de Pierre Ciceri et des costumes d’Eugène Lami, le ballet fut remanié à Copenhague en 1836 par Auguste Bournonville avec une partition nouvelle d’Hermann Severin Lovenskiold.

Page 1 / 841231020Dernière page »