Norbert Gertsch, directeur éditorial chez G.Henle Verlag 

par

Dans le milieu de l’édition musicale, l’éditeur allemand Henle est une référence connue des musiciens professionnels pour la qualité de ses parutions Urtext. Fondée il y a plus de 70 ans, cette maison d’édition peut s'enorgueillir d’un savoir-faire unique par son approche scientifique des textes musicaux, compétence toujours inégalée qui fait de chaque parution un événement. Crescendo Magazine s’entretient avec Norbert Gertsch, Deputy Managing Director qui assure la direction du programme éditorial de G.Henle Verlag 

Henle Verlag est l'un des principaux acteurs de l'édition musicale. C'est aussi un éditeur “historique” avec plus de 70 ans au service de l'excellence éditoriale. Comment avez-vous perpétué cet héritage?

En fait, Henle est l'un des jeunes éditeurs de musique classique. Il faut nous mettre en perspective avec d’autres éditeurs : Breitkopf & Härtel célèbre cette année ses 300 ans, Schott Music célèbrera ses 250 ans en 2020 quant aux Éditions Peters, elles sont dans le business de l’édition musicale depuis plus de 200 ans. Lorsque Günter Henle a fondé la maison d'édition en 1948, il poursuivait d'abord et avant tout un objectif : les éditions Urtext. C'était une énorme opportunité parce que les méthodes d'éditions scientifiques pour la musique imprimée n'avaient pas été exploitées à grande échelle. C'était un territoire en grande partie inexploré et les musiciens étaient évidemment impatients qu'il le remplisse le plus tôt possible. Les éditions Urtext de G. Henle Verlag ont aussitôt été une réussite ! Les fondations de cette qualité éditoriale résident dans un travail extrêmement fastidieux ; ce qui fait que le développement des projets nous demande généralement plusieurs années. Il a fallu des décennies pour remplir le catalogue et, même aujourd'hui, nous sommes toujours en train de publier des grands chefs d'œuvre. Il suffit de penser à l’édition des Quatuors à cordes de Mozart dont deux volumes sont déjà sortis et deux autres sont en préparation. Actuellement, il nous manque encore quelques concertos importants: les Concertos pour Piano de Tchaïkovski et Liszt, et le Concerto pour violoncelle de Dvorák, pour n'en citer que quelques-uns. Ainsi, pour répondre à votre question à propos de notre héritage : nous continuons à travailler au plus haut niveau de qualité pour publier des éditions critiques avec les critères d’une excellence scientifique optimisée pour l’interprétation.

Henle Verlag possède une expertise reconnue en matière de publication d’éditions Urtext. Depuis, de nombreuses autres maisons d'édition se sont intéressées aux Urtext. Quelles sont vos méthodes de travail pour préserver le savoir-faire de G. Henle Verlag?

Henle Verlag fut en effet la première maison d'édition à placer les partitions Urtext au centre de ses activités. Mais nous n'avons pas inventé le terme “Urtext” et nous n'avons pas été les premiers à publier des partitions estampillées “Urtext”. Nous avons par contre été les premiers à constituer systématiquement tout un catalogue d'éditions Urtext, à commencer par la musique pour piano seul et des œuvres pour instruments à cordes solistes avec accompagnement pour piano. Avec actuellement plus de 1200 références dans notre catalogue, nous avons un énorme avantage sur les autres éditeurs dans le domaine du Urtext ; mais bien sûr, nos concurrents nous rattrapent lentement. Je décrirais notre savoir- faire comme étant double : d'une part, la qualité du travail sur le texte musical, mais, d'autre part, une compréhension profonde de la meilleure manière possible de présenter les partitions à la fois pour l’étude et pour l’interprétation. Nous créons des éditions “pratiques” d'Urtext. La réalisation et la coordination du travail éditorial sont confiées à une équipe de 5 docteurs en musicologie qui sont également tous musiciens. Il n'y a pas de compromis quand il s'agit de suivre notre méthode scientifique. De plus, de nombreux artistes réputés soutiennent notre travail en apportant leurs expériences et leurs connaissances en matière de doigtés, de coups d’archets, de cadences, de réductions pour piano et aussi de conseils généraux, surtout lorsqu'il s'agit de questions éditoriales difficiles à trancher et qui ne peuvent être résolues que par les efforts conjoints d'un scientifique et d'un musicien. Je crois que cet engagement envers un texte musical vrai et pratique est encore inégalé dans le monde de l'édition musicale.

Comment déterminez-vous le programme éditorial ?

Bien sûr, nous aimerions publier toutes les merveilleuses partitions, le plus vite possible. Mais il y a des limites à prendre en considération pour la planification. Tout d'abord, il y a la question du droit d'auteur. G.Henle Verlag n'a traditionnellement pas travaillé avec des compositeurs vivants et donc nous ne détenons pas de droits d'auteur pour la musique du XXe ou du XXIe siècles (à l'exception des œuvres d'Evgeny Kissin). Pour être en mesure d'ajouter un compositeur à notre catalogue, il doit être dans le domaine public. Comme vous le savez, en Allemagne et dans la plupart des pays du monde, il faut attendre 70 ans après la mort du compositeur. Ainsi, par exemple, en 2020, nous serons autorisés à publier les œuvres de Richard Strauss. Lorsqu'un nouveau nom entre dans notre catalogue, nous nous efforçons de suivre la stratégie que nous avons toujours suivie pour notre catalogue : nous regardons d'abord la musique pour piano, puis les œuvres pour instruments à cordes et piano, puis les plus petits ensembles de musique de chambre, etc. Cependant, nous sommes également guidés par la popularité des œuvres et nous essayons de publier les éditions Urtext des compositions les plus importantes dès que possible.

Comme pour les œuvres de compositeurs du XVIIe au XIXe siècle, dont les œuvres sont dans le domaine public, nous décidons principalement sur la base de la popularité et de la demande. De nombreux artistes nous contactent et demandent que des œuvres particulières soient éditées. Nous évaluons alors la situation -y compris financièrement- et nous décidons ! S'il y a une chose que nous avons apprise du passé, c'est qu'une composition médiocre ou un compositeur inconnu ne réussira pas simplement parce que la musique est publiée par Henle. C'est très difficile pour nous, mais nous devons souvent dire non quand il s'agit d'œuvres et de compositeurs moins connus. Il y a encore tellement de choses à faire !

Quels sont les principaux défis que doit relever une maison d'édition spécialisée dans l’ Urtext en 2019? 

Pour chaque projet Urtext, nous devons aussi considérer l’aspect financier des choses; nous ne pouvons pas tout publier. Par conséquent, il deviendra de plus en plus difficile, dans un avenir pas si lointain, de “trouver” un bon répertoire pour notre catalogue de base qui fournira aussi les revenus nécessaires à la maison d'édition. C'est pourquoi nous nous étendons à de nouveaux domaines et en testons la valeur marchande. Bien que beaucoup considèrent l'ère de la numérisation comme un énorme défi, nous avons déjà adopté complètement les changements que les musiciens demandent. Le concept “Thinking Digital, Thinking Online” est sur la table depuis de nombreuses années et il joue un rôle dans notre stratégie pour l'avenir. Nous n'avons pas peur de la concurrence du téléchargement gratuit sur Internet, la qualité sera toujours au premier plan !

Vous avez également développé une application pour iOS et Android. Pourquoi le numérique est-il important pour vous? 

Publier des partitions numériques via une application dédiée, c’était en fait réagir aux demandes du marché. J'ai moi-même eu un “réveil” lors d'une conférence du MTNA (Association Nationale des professeurs de musique) où je donnais une conférence sur l’Urtext. Après la conférence, les auditeurs se sont alignés, agitant leurs iPads, demandant quand nous allions enfin publier une version numérique de nos partitions. En tant que maison d'édition “traditionnelle”, nous avons été un peu surpris. Mais ce qui nous a conquis dans les mois qui ont suivi, ce sont les possibilités étonnantes que nous offrent les partitions numériques. Il y a des caractéristiques uniques qui ne sont possibles que dans la version numérique, comme par exemple présenter la partition avec ou sans doigté et archet. Il également possible de proposer différentes options comme plusieurs doigtés différents et les options interprétatives proposées par grands musiciens, etc. Dès lors, en prenant conscience de ces avantages, nous avons décidé de lancer la dynamique numérique. 

Vous travaillez actuellement sur une édition complète des œuvres de Bartók. Quelles sont les motivations derrière cette aventure éditoriale ? Qu'est-ce qui lie un éditeur allemand à un compositeur hongrois ?

Les racines de G Henle Verlag ont toujours été dans la musique pour piano et donc il n'y avait aucun doute que, une fois le droit d'auteur pour les œuvres de Bartók éteint, nous allions commencer à publier sa musique. Après tout, il est l'un des compositeurs les plus importants du XXe siècle et apporte une contribution importante au répertoire pour piano. Nous avons également pensé qu'il était temps pour Henle de réaliser un nouveau projet d'édition complète, car deux de nos trois séries complètes actuelles, Haydn et Beethoven, prendront fin assez prochainement. Nous ne pouvons pas éditer l'œuvre complète d'un compositeur prolifique tel que Bartók -notre équipe est trop petite. Nous devons travailler en partenariat avec une institution scientifique, lui demander de faire le travail d’édition critique afin que nous puissions ensuite publier les volumes de l'édition complète. Ces volumes comprennent généralement aussi une grande quantité de texte. Nous pourrons enfin ajouter ces éditions Bartók Urtext à notre catalogue. Les Archives Bartók à Budapest sont le partenaire idéal pour une telle entreprise, nous sommes heureux de les avoir à bord de ce projet. 

2020 sera l'Année de Beethoven ! Votre collection des oeuvres complètes de Beethoven est déjà absolument indispensable à tout musicien ! Que prévoit G. Henle Verlag pour marquer cet anniversaire?

Lors de la planification de l'année Beethoven, nous nous sommes demandé ce que nous pourrions faire en plus de ce que nous avons déjà au catalogue. Notre projet le plus prestigieux est, bien sûr, la nouvelle édition de toutes les sonates pour Piano de Beethoven, éditée par Murray Perahia et moi-même. Mais elle ne sera pas achevé d'ici 2020 et nous avons donc décidé de présenter deux beaux volumes : cinq Sonates célèbres et cinq Sonates “faciles”. Nous venons de les publier le mois dernier. Les Symphonies quant à elles seront terminées en 2020. Nous les publierons toutes dans un beau coffret de partitions d'étude. Nous avons également publié une révision des variations pour piano et d’autres pièces. Nous avons également d’autres projets en vue, mais je ne peux pas vous encore vous les dévoiler. Il faudra être patient ! 

Vous publierez également des partitions du célèbre pianiste russe Evgeny Kissin. N'est-ce pas un défi de proposer des œuvres à côté de celles de compositeurs légendaires ?

Le grand Kissin a toujours été admiré par la famille Henle et l'équipe de notre maison d'édition. Comme vous le savez, nous ne publions pas de musique de compositeurs contemporains. Mais quand Evgeny Kissin nous a demandé si nous étions intéressés par la publication de ses trois premières oeuvres -un cycle de pièces pour piano, une sonate pour violoncelle et un quatuor à cordes- nous avons senti que nous ne pouvions pas simplement dire non parce que nous ne le faisons pas “normalement”. Sa musique est un merveilleux ajout au répertoire et elle est déjà jouée par certains grands noms du monde classique. C'est un honneur d'avoir son nom dans notre catalogue !

Quels sont les autres grands projets de la maison G Henle Verlag ?

Nous allons nous étendre dans de nouveaux domaines. Par exemple, jusqu'à présent, nous avons eu tendance à publier des œuvres pour des musiciens accomplis, souvent exigeants sur le plan technique. Mais il y a tout un monde de débutants et de bons amateurs que nous pourrions servir. Mais je n'en dirai pas plus, sauf, peut-être, de suivre nos développements dans ce domaine. 

Le site des éditions G Henle Verlag : www.henle.de

Crédits photographiques : G.Henle Verlag

Propos recueillis par Pierre-Jean Tribot 

 

 

 

 

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.