Le dernier Rigoletto de Dmitri Khvorostovski

par

Giuseppe VERD(1813-1901) : Rigoletto. Dmitri KHVOROSTOVSKI (baryton), Nadine SIERRA (soprano), Francesco DEMURO (ténor), Andrea MASTRONI (basse), Oksana VOLKOVA (contralto), Eglé SIDLAUSKAITÉ (mezzo-soprano), Tadas GIRININKAS (basse), Tomas PAVILIONIS (ténor), Orchestre symphonique et chœur d’hommes de Kaunas, dir. : Constantine ORBELIAN. DDD–2017–59’ 28’’ et 67’ 30’’–Livret de présentation en anglais–Delos DE 3522

Suites à l’italienne !

par

Ottorino Respighi (1879-1936) : Sonate en si mineur ; Igor Stravinsky (1882-1971) : Suite italienne de Pulcinella ; Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968) : Ballade, Op.70, “Rosina” et “Figaro” ‘extrait du Barbier de Séville ; “Violetta” extrait de la Traviata. Francesca Dego, violon et Francesca Leonardi, piano. DDD-2018-Notice en anglais, italien, français et allemand. 73’06. DGG  481 7297.

https://paulandoates.com/

par read this

C’est un accueil digne de celui d’une rock-star qu’a réservé le public de l’Opéra Royal de Liège à Joyce DiDonato hier soir. On ne présente plus la “diva yankee” à la voix souple et au charisme unique. Originaire du Kansas, la mezzo-soprano s’est forgé une carrière internationale dans les salles les plus prestigieuses depuis ses débuts à l’Opéra Bastille dans le rôle de Rosina du Barbier de Séville de Rossini en 2002.

Création belge des 20 études de Philip Glass par Maki Namekawa à Bozar

par

Certains concerts ont le don d’ouvrir les yeux sur les qualités d’un interprète et de révéler, du même coup, une œuvre qu’un disque n’avait pas permis d’apprécier à leur juste valeur.

Il y a quelques jours, Crescendo se faisait l’écho d’une interprétation fort convaincante de Mantra de Stockhausen, le 16 novembre 2018 à Bozar, dans le cadre du festival Ars Musica.

Même salle, même festival, mais mantras d’un tout autre genre, ce 21 novembre 2018. Le public lui-même semblait bien différent de celui composé des adeptes de l’École de Darmstadt. Composé de mélomanes manifestement issus d’horizons très divers, il était surtout très touffu ! On le sait, Philip Glass, sans faire l’unanimité dans le cénacle musical professionnel (mais quel compositeur vivant peut se targuer de le faire ?), déplace les foules.

Wolfgang Sawallisch, orchestralement votre

par

Wolfgang Sawallisch, Orchestermusik. Oeuvre d’Anton Bruckner, Johannes Brahms, Hans Pfitzner, Richard Wagner, Giuseppe Verdi, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig van Beethoven, Carl Maria von Weber. Margaret Price, soprano ; Thomas Allen, baryton ; Chor des Bayerischen Rundfunks, Kammerchor des Hochschule für Musik München, Bayerisches Staatsorchester, Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Wolfgang Sawallisch. ADD. Enregistré entre 1980 et 1990. Notice de présentation en : anglais et allemand. Durée : 414’41. 1 coffret de 8 CD Orfeo. C 957 188 L

A la Scala, une création mal comprise du public

par

Une vieille femme est à la fenêtre et marmonne quelques bribes d’une poésie en anglais ; puis, rapidement,  le décor change pour nous faire voir une masure grisâtre, flanquée de deux autres maisons, contre laquelle sont appuyées deux citernes ; à l’avant-scène, un fauteuil roulant recouvert d’un drap. Telle est la première image que nous livre la production de Pierre Audi pour Fin de partie, l’unique opéra de György Kurtag, dont la Scala de Milan vient d’assurer la création mondiale en date du 15 novembre 2018.

Durant plusieurs décennies, le musicien a songé à composer un opéra ; mais tout aussi régulièrement, il a laissé  de côté son projet, en essayant de traiter des structures plus restreintes comme le cycle de mélodies, d’où Kafka-Fragmente pour soprano et violon (1985-87) et Hölderlin-Gesänge pour baryton et instruments (1993-97) ; et c’est pour grand orchestre qu’il a élaboré Stele en 1994 et Üzenetek (Messages) entre 1991 et 1996.

Simon Boccanegra à Paris : Ordalie ou Tragédie antique ?

par

La mise en scène de Calixte Bieito a fait l’objet d’un éreintement quasi général à coup de jeux de mots faciles, d’anathèmes, de détails glauques et d’accusation de retour au Regietheater. Si cela en dit long sur la paresse intellectuelle de certains commentateurs, rien ou presque n’a été formulé de l’impact du travail scénique sur le plus verdien et le plus énigmatique des opéras de Verdi : ce Simon Boccanegra que le composteur a écrit pour cinq voix masculines et remanié à vingt quatre ans de distance. Indéniablement, en provoquant sans cesse le dégoût ou l’effroi, les images et jeux de scène irritent. C’est le but recherché !

Pour fêter Penderecki

par

Pour fêter dignement le 85ème anniversaire de Krzysztof Penderecki (né le 23 novembre 1933), son épouse Elzbieta a eu l’idée de lui offrir un cadeau sortant résolument de l’ordinaire sous la forme d’un festival consacré exclusivement à sa musique et composé de 11 concerts tenus sur 8 jours et s’achevant précisément le 23 novembre, jour même de l’anniversaire du jubilaire.

Le prestige du compositeur et les dons d’organisatrice comme le carnet d’adresses de Mme Penderecka (sans même parler de l’amitié que portent au couple nombre de musiciens de premier plan) ont visiblement accompli des miracles, cette semaine varsovienne ayant réuni des interprètes invariablement de haute qualité, où l’on trouve des stars telle que la violoniste Anne-Sophie Mutter ou l’altiste Youri Bashmet, les chefs d’orchestre Leonard Slatkin et Christoph Eschenbach, d’autres éminents musiciens comme le flûtiste Patrick Gallois ou le clarinettiste Michel Lethiec, mais aussi bon nombre de jeunes interprètes polonais et étrangers fort prometteurs et dont il sera question plus loin.

Les nominations 2019 des International Classical Music Awards

par

Les nominations des International Classical Music Award 2019 sont désormais connues.

Le Jury a nominé 319 parutions audios et vidéos (321 en 2017, 357 en 2018), issues de  107 labels différents (119 en 2017, 120 en 2018).

Pour être nominée, une production doit être proposée par au moins deux membres du jury. Avec 13 nominations, le label Alpha, par ailleurs label ICMA de l’année 2018, partage la première place avec Deutsche Grammophon.  Ils sont suivis par Accentus (12), Harmonia Mundi (12), et Audite (11).

Les finalistes seront connus le 10 décembre et les vainqueurs 2019 seront connus le 17 janvier 2019.

La cérémonie et le concert de gala se dérouleront le 10 mai 2019 au prestigieux KKL de Lucerne. L’Orchestre symphonique de Lucerne sera dirigé par Lawrence Foster.

Nominations ICMA 2019 par catégories

Nominations lCMA 2019 par labels

Pour quelques Marriner de plus

par

Neville MARRINER (1924 – 2016) : The London Recordings 1990 – 1995 : Oeuvres de Purcell, Boyce, Mendelssohn, Adam, Massenet, Elgar, Dvořák, Tchaïkovski.  Academy of St Martin in The Fields, dir. Neville Marriner. 2018-DDD- Livret : allemand, anglais- 1  Coffret 14 CD Capriccio C7250