Mots-clé : Claudio Abbado

Hans Swarowsky, un nom à redécouvrir 

par https://sunfxusa.com/essay-about-good-writer/

Il est des noms que l’on voit passer dans des biographies sans savoir comment les situer dans l’Histoire. Il en va ainsi du chef d’orchestre Hans Swarowsky. Il fut, avec Hermann Scherchen et Franco Ferrara, l’un des plus grands pédagogues de la direction d’orchestre de la Seconde moitié du XXe siècle. Claudio Abbado, Adam et Ivan Fischer, Giuseppe Sinopoli, Zubin Mehta, Mariss Jansons, Theodor Guschlbauer, Bruno Weil, Mario Venzago, Jésús López Cobos furent, entre autres, ses élèves….Mais Swarowsky fut aussi un pionnier sous de nombreux aspects et il est important de ne pas oublier son nom alors que paraît un coffret indispensable chez Profil. 

Hans Swarowsky voit le jour en 1899 en Hongrie. Sa mère est une actrice du Théâtre populaire de Vienne mais, né hors mariage dans une époque des plus prudes, l’identité de son véritable père resta inconnue, le musicien se plaisant à croire que son père puisse être l’Archiduc Otto François Joseph. Il étudie à Vienne avec rien moins que Richard Strauss, Felix Weingartner, Clemens Krauss, Anton Webern et Arnold Schoenberg. On retrouve dans cet aréopage qui lui enseigna la direction d’orchestre et la composition, déjà une forme d’intransigeance tant dans la défense des modernités que dans le retour au texte musical. N’oublions pas que Felix Weingartner fut l’un des pionniers de la fidélité aux sources ; il décapa Beethoven des sucs romantiques dans une intégrale des plus fascinantes. 

Claudio Abbado, jeune musicien à suivre 

par https://sunfxusa.com/essay-about-good-writer/

Claudio Abbado The Early Recordings. Giuseppe Cambini (1746-1825) : Concerto pour piano Nr.3 ; Jean-Sébastian Bach (1685-1750) : Concerto pour 4 clavecins BWV 1065 ; Giuseppe Tartini (1692-1770) : Concerto pour violon, cordes et continuo en ré mineur, Op.1, Nr.4, D15 ; en fa majeur, D.64 ; la mineur D115 “A Lunardo Venier”. Claudio Abbado, piano et clavecin ; Luigi Fernandino Tagliavini, Bruno Canino, Antonio Ballista, clavecins ; Franco Gulli, violon ; Orchestra d’archi di Milano ; Orchestra dell’Angelicum di Milano, direction : Claudio Abbado, Michelangelo Abbado et Alberto Zedda. 1955 et 1962-70’21-Livret en allemand, anglais et italien. Warner Classics. 01902954 16478.   

Andris Nelsons à Lucerne

par

Johannes Brahms (1833-1897)
Sérénade n°2 en la majeur, Op. 16 – Rhapsodie pour alto, chœur d’hommes et orchestre, Op. 53 – Symphonie n°2 en ré majeur, Op. 73
Lucerne Festival Orchestra, Andris Nelsons, direction – Sara Mingardo, alto – Bavarian Radio Choir, Gerald Häussler, chef de chœur
2015-DVD-109’-Textes de présentation anglais, français et allemand-Accentus music-ACC20325c

« Keckes Beserl »

par

Anton BRUCKNER (1824 - 1896)
Symphony No.1 in C minor « Vienna » version, 1891 - Edition Günter Brosche

LUCERNE FESTIVAL ORCHESTRA, dir.: Claudio ABBADO
Live au Concert Hall de KKL Luzern, les17 et 18 Août 2012
Livret trilingue : anglais, français et allemand par George Rudiger
2013-Accentus ACC 30274-50’08